BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

Les fouilles de la vallée du Lenkoran

Des nécropoles des âges du Bronze et du Fer

À propos du projet

MISSIONS ARCHEOLOGIQUES DANS LA VALLEE DU LENKORAN

La mission archéologique du Lenkoran, créée en 2012 par le MAEE, est dirigée par Michèle Casanova (université Lyon 2, UMR 5133 Archéorient, CNRS) et Abuzar Alakbarov (Institut d’archéologie et d’ethnographie, Académie nationale des sciences d’Azerbaïdjan). Elle est consacrée à l’étude des sociétés de l’âge du Bronze et du Fer de la vallée du Lenkoran en république d’Azerbaïdjan.

Cette région a été explorée par Jacques de Morgan à la fin du XIXe siècle, qui y avait découvert des nécropoles accompagnées d’un riche mobilier. Outre ces recherches, elle est restée très peu connue archéologiquement. Depuis quelques années les recherches y ont repris dans le but de préciser les séquences chronologiques d’occupation, les pratiques funéraires et les caractéristiques des différentes nécropoles.

Depuis 2012 plusieurs sites ont ainsi été fouillés, ou du moins prospectés : Kravéladi, Mistaïl, Amarat, Cuucu Tuk, Hovil, Véri, Djönü, Monidigah, Cayrud.

 

DES NECROPOLES DES AGES DU BRONZE ET DU FER

Dans ces nécropoles nous trouvons des tombes construites avec des pierres de différentes dimensions, ce sont les tombes à cistes, qui prennent la forme d’un coffre et des dolmens, plus imposants.

Ces tombes livrent un riche mobilier : de nombreuses céramiques, parfois encore intactes, et un mobilier funéraire correspondant à un rang social élevé (parures en pierres ou alliages métalliques), voire une classe guerrière (armement).

 

LE SITE DE MONIDIGAH

Depuis deux ans des fouilles ont été entreprises à Monidigah. En 2016 des prospections géophysiques y ont également été réalisées, méthodes permettant de repérer la présence d’éventuelles traces archéologiques sans creuser le sol. Elles ont été menées afin de pouvoir déterminer l’extension de la nécropole et les vestiges architecturaux et elles ont permis de repérer des zones qu’il serait intéressant de fouiller.

En parallèle les fouilles nous ont éclairé sur l’aménagement général de la nécropole (terrassements, murs, voies de circulation) et ont permis de mettre à jour de nouvelles tombes. La photographie ci-dessus en est un exemple. Les squelettes de cinq individus ont été trouvés à l’intérieur ainsi qu’un important mobilier et plusieurs céramiques complètes qui seront soumises à analyses cette année.

A quoi va servir le financement ?

Pour la campagne 2017 l’opération sera poursuivie sur le site de Monidigah. Suite au études géophysiques menées l’an passé nous envisageons un élargissement du périmètre déjà exploité, à la recherche de nouvelles structures et dans le but d’obtenir plus d’informations sur l’aménagement de la nécropole.

Vos dons contribueront au financement du personnel scientifique et technique (topographe, architecte,...), du transport du matériel puis au financement des analyses qui en résulteront.

À propos du porteur de projet

Pour plus d'informations, n'hésiter à pas à vous rendre sur notre page facebook

Vous pouvez également consulter:

  • la page de la mission sur le blog du laboratoire Archéorient

  • la pag du projet Nabialla, dans lequel s'inscrit cette mission archéologique

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet