BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

L'homme qui aimait les fleurs

Court Métrage. Basé sur une nouvelle de Stephen King.

À propos du projet


Court Métrage basé sur une nouvelle de Stephen King. 


« L’Homme qui aimait les fleurs » raconte l’histoire de David. Un homme avec une maison, une femme, une vie ordinaire.
Ce jour là il va décider de franchir un cap, de demander sa compagne, Julia, en mariage. Il se prépare et doit, traditionnellement, acheter des fleurs. Une fois la chose faite, le grand moment arrive...


Ce court-métrage est une adaptation de la nouvelle éponyme de Stephen King (The Man Who Loved Flowers) paru dans le recueil « Danse macabre » (Night Shift) en 1978.


Nous sommes étudiants en cinéma à l'ESRA Paris. En parallèle de nos études nous réalisons des courts-métrages et clips, via notre association The Short Around The Corner pour acquérir de l’experience.

Ce film est un objectif majeur, visant à mettre en place l'ensemble de nos compétences pour montrer nos aptitudes et notre volonté de travailler. 

Le projet est soutenu par Stephen King France !   


Musique originale par François Rousselot. Compositeur de "Monsieur Hublot"
Oscar 2014 du meilleur court métrage d'animation.




Ainsi qu'une reprise de Frank Sinatrapar Anne-Sophie Kassubeck.


Par le réalisateur Benjamin Sibioude



J'ai lu pour la première fois cette nouvelle l’été dernier. Et j’ai su que c’était une histoire que je voulais voir sur un écran.
 

Mon scénario diverge de la nouvelle originale. 
J’ai inventé ce qui se passe avant et après l’histoire de Stephen King. Ceci pour permettre de mieux cerner le caractère du personnage.

Je propose un voyage avec David à travers sa détermination.
Va t-il réussir ? 
Le bonheur se transmet-il ?
Et pouvons nous croire à cette histoire d’amour ?
David est un homme normal. Il stresse comme tout le monde dans ce genre de situation. Il va acheter des fleurs mais n’y connaît rien et 
ne veut pas prendre n’importe quoi, le moment est important.
Est-ce que nous réagirions comme lui dans sa situation ? 
C’est ce que je trouve le plus intéressant.

J’ai été influencé par les univers des films de Darren Aronofsky, « Fight Club » de David Fincher, « The Prestige » de Christopher Nolan ou encore le récent « Prisoners » de Denis Villeneuve.

Notre objectif final est de proposer ce film à de nombreux Festivals.




Manon Amacouty,Directrice de Production

Alexis Tripodi, Assistant Réalisateur

Asselin Gauthier, Directeur de la photographie

Nika Kurdadze, Opérateur de Prise de Vue

Emma Torres, Scripte

Claire GuichonChef Électro

Julie Saulière, Électro

Ingrid Lubin, Directrice de Casting

Marion Fournies,Régisseur Général

Marin Libert, Régisseur Adjoint

Thibaud Sacramone-Chaouat, Régisseur Adjoint

Jean-Nicolas Deniau, Électro

Dayalan Souprayenmestry, Machiniste

Jean Lanot, Premier Assistant Opérateur et Chef Monteur


À quoi va servir le financement ?

- La location d’une camera RED ONE tout équipée (1500 € la semaine)

- La location du matériel lumière.  
- La location du matériel de prise de son - Enregistreur numérique et micros. 

- Achat régiedeffrayement des acteurs, costumiers et maquilleurs.  

Il faut savoir que vos dons donnent droit à une réduction d’impôt égale à 66% du montant des sommes versées, retenues dans la limite de 20% du revenu imposable du donateur.
​Lorsque les dons excèdent la limite de 20%, l’excédent est reporté successivement sur les cinq années suivantes et ouvre droit à réduction d’impôt dans les mêmes conditions.

Une fois le projet financé l'association vous ferra parvenir un reçu fiscal. 

À propos du porteur de projet

Benjamin Sibioude, réalisateur et scénariste du projet. 

Après un BTS audiovisuel je suis maintenant en deuxième année à l’ESRA Paris.  

Depuis l'été dernier je travaille avec un groupe de musique "Kenly et Antoine". 
En tant que photographe et réalisateur. 
Ils me laissent une liberté créative totale ce qui m'a permis de leur réaliser un clip pour la chanson "Ce Matin", sortie dernièrement sur le web. 

Et d'autres viendront ! 

J'ai réalisé dernièrement une publicité sur des montres de luxe pour une joaillerie sur Montpellier. 

À mon arrivé sur Paris, je me suis entouré d'une équipe avec qui le travail prend un autre dimension. Pousser les limites plus loin, atteindre un but plus haut. 
Transformer un simple devoir donné par un prof en un exercice technique plus poussé. 

Comme par exemple, ce projet : "Faites un film de 3 minutes sur le thème : Interrogatoire''.
Nous en avons fait un projet de 12 minutes, dans une perspective de réussite technique. 

Cet exercice de film nous a montré les différents problèmes qu'on rencontre sur un tournage, les enjeux et les décisions à prendre. 

Par la suite j'ai eu la chance d'être le réalisateur du film de fin d'année. 
Tourné en pellicule super 16mm "Nuit Blanche" : Au petit matin, après une soirée bien arrosée, une bande d'amis va jouer un à jeu un peu particulier...

Ce film m'a permis d'acquérir de l'expérience sur un tournage organisé de manière professionnelle.
De comprendre les notions de précision, de perfectionnisme, de l'importance du rôle de chaque technicien et de la nécessité de rester à son poste. 


Dernièrement nous avons réalisé "Obsession", un court métrage de 3 minutes pour les "48h de l'ESRA". Nous avons obtenu la Mention Spéciale du Jury pour la Mise en Scène

Mes projets, mon CV et les actualités sur : www.roughtway.com

Pour rendre cette aventure possible, nous avons besoin de vous !