Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Les Éditions Sans Nom

Maison d'édition sans frontières, sans DRM, sans chef, mais pas sans livres !

À propos du projet

Les Éditions Sans Nom est une maison d’édition indépendante et autogérée qui s’est montée collectivement sur la région toulousaine. Elle réunit poètes et sociologues, écrivain.e.s et musicien.ne.s, mais son essence est la rencontre improbable de dix auteures et auteurs désirant construire un modèle original dans le paysage actuel de l'édition.

Par sa forme, puisque notre maison d'édition est une association collégiale, où chaque voix compte autant qu'une autre, où toutes les décisions se construisent collectivement.

Par son fond, car notre ligne éditoriale est volontairement, obstinément éclectique : de la littérature de genre, des essais politiques, ou encore des autobiographies décalées. Vous entrez chez nous comme chez votre libraire fétiche : vous y trouverez toujours votre bonheur.

Par son modèle économique, puisque notre financement s'organise en deux étapes : l'une par la participation d'une communauté, l'autre par la diffusion en librairie. Par ailleurs, nous privilégions les circuits courts, puisque de l'écrivain à l'imprimeur, nous ne dépassons pas cinquante kilomètres.

À quoi va servir le financement ?

Lecteur Sans Nom : Quels sont les livres que vous voulez éditer ?

Éditions Sans Nom : Notre appel vise à financer les cinq premiers titres des Éditions Sans Nom :

 

Chimiothéravie, de David Bolon & Antoine Plancke.

Préface de Pone

Je n'avais pas envie de faire de mon expérience un énième bouquin nombriliste qui présenterait à
la face du monde tout la gloire d'une défaite remplie de détresse et de larmes. Si mon expérience a
quelque chose qui mérite d'être partagé, c'est la volonté de guérir, ce sont les victoires face à la maladie.
Je voulais décrire le combat contre la maladie pour ce qu'il est, une épreuve personnelle et collective,
mais aussi une expérience. Ecrire une espèce de mode d'emploi du patient dans ce milieu qu'on appelle
hospitalier, en même temps qu'un appel au combat et à l'optimisme, à la raison, et aux raisons d'y croire...
Ecrire une sorte de guide, le livre que j'aurais aimé lire lors de ma première semaine de « service », ma
première semaine avec l'étiquette de « malade du cancer ».

La fin de l’été, de Françoise Longeard

La fin de l'été, paroles de théâtre aux phrases ciselées, à jouer sur une scène pour les autres, à lire pour soi tout seul, est un texte plein d'images et de poésie. Et de chaleur.

Deux sœurs, Luce l'aînée, et Jill la plus petite se retrouvent dans la maison familiale après la mort de leur mère, pour faire le tri, une fois tout le monde reparti. Elles parlent tour à tour et c'est toute l'enfance qui revit, la cabane, le sauvetage d'un oiseau, d'un mulot, le père tant aimé, les orages, la mère…

De glissements en métaphores, l'écriture superbement maîtrisée nous fait passer des souvenirs vivants de Luce et Jill, aux questions les plus graves, comme les tragédies subies par les migrants dans le monde actuel. Ce texte entremêle l'intime des deux sœurs, et ouvre à l'universel.

 

 

Peròn contre le populaire, de guillaume de gracia

Entre 1946 et 2018, le péronisme a été interdit pendant 25 ans du fait des différentes juntes militaires qu’a subies le pays. Pourtant, sur ces 47 ans de légalité, ses différentes variantes ont assumé le pouvoir pendant 35 ans et Juan Domingo Perón, a exercé un magistère moral sur les forces vives du pays pendant ses 18 années d’exil.


Ce petit livre propose de revenir sur la naissance de cette idéologie étonnante qui dénote toujours autant par rapport aux grilles d’analyse politiques auxquelles sont habitués les « vieux » européens.

Poésie des Vents, de Hafid Saïdi

La poésie de Hafid Saïdi semble se donner comme objectif pratique de rassembler dans un verbe chantant une conjonction d'expériences sensibles et sociales, à la fois propres à l'auteur et partagées par une immensité humaine. A travers le rythme de ses poèmes se formule une convergence de trois consciences : la conscience individuelle (celle de l'être humain face à aux décisions de sa propre existence), la conscience historique (celle du peuple face aux formes contingentes de l’oppression) et enfin la conscience universelle, qui se confronte à l'Univers, privilège de l'animal humain à travers les siècles, conscience la plus libre, à laquelle la nuit encensée offre précisément un conduit privilégié. C'est dans cette conjonction que l'esprit attentif pourra entendre la réverbération d'un écho, et peut-être s'y reconnaître.

La Poésie du Vent est suivi de textes choisis de Sassi Dehmani, peintre et poète, présentés par Serge Pey.

 

 

Les chroniques maladives de la Chandre, de Talion'h Kaärd

Dix nouvelles, un credo : la chandre.

Maladie ? malédiction ? menace ? La chandre est dans l’air et dans les consciences des personnages ciselés par Talion’h kaärd. Des grottes pré-néolithiques jusqu’à un futur dont on craint qu’il ne soit le nôtre, dystopique.

Mais si la réalité vire au cauchemar, il restera toujours la possibilité de courir, comme un indien en septembre.

La chandre est là, elle flotte attendant la défaillance. A l'affût, vous ne la voyez pas s'insinuer en vous par votre peau, votre bouche, vos oreilles.

Elle vous soumet mais vous craint, car sans vous, elle n'est rien.

 

 

Lecteur Sans Nom : Vous parliez d’un modèle économique original ?

Éditions Sans Nom : Très rapidement, deux désirs ont émergé de nos rencontres :

Rémunérer l’auteur.e le plus convenablement possible, et pouvoir réaliser une édition à prix mini pour le lecteur.

Notre choix de tarification s’est porté sur un prix unique du livre, selon le format, quelque soit le genre ou le style.

Ainsi, pour le format « dans ta poche », le prix est de 10€.

Et pour le format « dans ton sac », le prix est de 15€.

Tout simplement.

 

Partant de cette volonté de petits prix (et a contrario du comment et du pourquoi se fixe le prix d’un livre, en général), nous avons imaginé un modèle de financement se construisant en deux étapes, l'une alimentant l'autre, tel un organisme équilibré.

 

Lecteur Sans Nom : Pourquoi sur Ulule le premier prix de votre livre est à 15€, et non à 10€ comme annoncé ?

Éditions Sans Nom : Nous avons choisi de rajouter 5€ à ce prix de livre, car ce sera le « trésor de pirates » de notre association, nous permettant d’envisager l’édition de nouvelles publications (on me glisse à l’oreille qu’il pourrait s’agir, entre autre, d’un roman graphique…).

Avec ces 5 euros supplémentaires, vous participez pleinement à la création de notre aventure éditoriale et collective.

Et puis pour ces 5€, nous espérons que les contreparties, exclusives sur Ulule, sauront vous ravir !

Comme la série de marque-pages dessinés par Laurent Claret, issus de rêves peuplés d'arbres et d'animaux fantastiques.

 

Lecteur Sans Nom : Comment puis-je demander une dédicace à l'auteur.e ?

Éditions Sans Nom : Rien de plus simple, laissez nous un message, via la boite mail de Ulule, et nous nous chargerons de prévenir l'auteur.e de votre demande !

 

Lecteur Sans Nom : Et si je désire obtenir deux ou plusieurs contreparties ?

Éditions Sans Nom : Il vous suffit, une fois votre première participation effectuée, de renouveller le processus avec une autre contrepartie. Et puis, si vous êtes gros lecteur, vous pouvez toujours décider de prendre le lot 1ère série, ou 2ème série composé des 5 titres.

À propos du porteur de projet

Lecteur Sans Nom : Comment s'est monté votre projet ?

Éditions Sans Nom, ou Éditions Cent Noms, c'est dans le quartier de Belfort, à Toulouse, que l'association a vu le jour, il y a quelques mois. Mais cette aventure pourrait remonter à deux ans. Cinq ans. Ou dix, selon le point de vue de nos membres : Guillaume, Agnès, Hugues, Françoise, Laurent, Isabelle, Hafid, Lucile, David, Emmanuelle, Siham...

Les deux principaux moteurs étant des auteures et auteurs d'un atelier d'écriture toulousain (et pluri-millénaire) désirant franchir un pas (le pas ?), téléscopé par un collectif de joyeux lurons spécialisés dans le montage de salons et festivals littéraires "sur le pouce" (L'Improbable Salon du Livre).

A cela vous ajoutez une compagnie de théâtre (Les Louises), un imprimeur historique de Toulouse (Scopie), vous mélangez - beaucoup et longtemps - et vous obtenez un collectif très motivé pour éditer ce que vous ne trouverez jamais ailleurs !

 

Lecteur Sans Nom : Vous ne voulez pas me parlez un peu de vos auteur.e.s ?

Editions Sans Nom : Bon, si vous voulez, mais ils sont un peu timides ;) Et puis, nous allons vous parlez un peu plus d'eux, le long de ces 6 semaines de financement participatif ! Patience ;)

Commençons pas les photos !

 

Hafid Saïdi

Françoise Longeard

David Bolon

Talion’h Kaärd

Guillaume de Gracia

 

 

Share Suivez-nous