Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Les Délyriques

Tome premier : en ces jours d'apocalypse

À propos du projet

Des contes et des histoires pour public majeur, averti, vacciné et prêt à tout.

Le magistère Jacassier (illustration ci-dessus), est le personnage animateur et conteur de l'émission. Il parcourt le temps et l'espace afin de cumuler des histoires dans le but de vous les raconter sur sa page YouTube. Pour public majeur et averti seulement. Il s'agit d'histoires d'horreur drolatiques, de contes absurdes, de récits profonds ou légers avec un soupçon de philosophie, mais qui toujours mènent à réflexion. (Voir aussi photo suivante)



Des personnages hauts en couleur

L'émission sera constituée au début de capsules de 5 à 10 minutes, pendant lesquelles une histoire sera racontée sous forme théâtralisée. Des scénarios déjantés et mystérieux, comiques et sombres, parfois philosophiques inspirent l'illustrateur professionnel Blue Suzaku, qui en tire des scènes illustrées sous forme de mangas. Celles-ci viendront ajouter du dynamisme aux vidéos.



Par exemple, dans cette histoire humoristique qui se déroule à la cour infernale de Pandémonium, capitale des enfers, le personnage de Sado, une Drag Queen multidimensionnelle qui donne des spectacles de méchanceté dans la métropole démoniaque, donnera du fil à retordre à un détective fraîchement décédé que le prince des ténèbre a fait mourir pour venir résoudre un crime odieux ayant eu lieu dans son royaume. En effet, quelqu'un a osé pardonner à une âme damnée, ce qui a libéré l'entité en question. Depuis, les démons sont en émoi, car ce geste vient déstabiliser les règles d'immoralité sociale.



Tout un univers de personnages avec sa génèse

Des personnages prendront vie aussi sous forme d'illustrations. D'ailleurs, ceux-ci pourront revenir animer d'autres histoires sans lien nécessairement les unes avec les autres et se croiser pour donner lieu à des situations intéressantes et uniques. 

Ici, vous avez un aperçu du fameux détective dont il est question plus haut, Virgule Poivrot, inspecteur à la réputation exceptionnelle qui vivra diverses aventures au cours de la première saison dans une énigme s'étalant sur plusieurs épisodes. Ce dernier réapparaîtra certainement dans d'autres scénarios au cours de la saison, sans pour autant prendre toute la place et laisser d'autres personnages tout aussi importants avoir leurs moments de gloire.


C'est en fait tout un univers qui prend forme pour le plaisir de retrouver des personnages qui obtiendront ainsi plus de profondeur. Les personnages, les lieux, ne sont pas jetables, ils reviendront et se mélangeront dans des histoires qui ne sont pas nécessairement liées.

Le montage est confié au spécialiste et créateur en spectacles d'effets lumineux Killian Pichon, a qui l'ont doit aussi le générique d'introduction.

L'intention est aussi de produire plus d'une saison des "Délyriques". Le deuxième tome commencera en janvier 2021 et s'intitulera : compte rendu de la fin du monde... tel qu'il était

À la fin de chaque saison, tous les contes et toutes les nouvelles seront publiés sous forme de recueil imprimé avec première et quatrième de couverture en reliure allemande. 

À quoi va servir le financement ?

Le financement a pour but de réaliser la première saison de l'émission et de payer le matériel nécessaire (caméra, éclairage, téléprompteur, maquillage, costumes, décor), dont les coûts peuvent progresser avec le temps puisque de nouveaux éléments viendront s'ajouter à l'émission. Ainsi, un segment interview avec des auteurs et des poètes fait partie des plans. Des capsules de conseils de lecture du moment accompagnés de tirages de livres sont aussi envisageables. La visite de librairies à ces occasions est une possibilité.

Cet argent permettra aussi de payer les artisans qui s'investissent dans le projet de couvrir toute autre dépense associée à leurs activités dans le cadre de la production de la série.

Le but est aussi de fonder une maison d'édition uniquement pour ce projet et de payer une imprimerie et un graphiste pour la mise sous presse des recueils de contes pour chaque saison. Il faudra aussi prévoir des frais de distribution et de marketing.

Augmenter la qualité de l'équipement avec le temps assurera aussi de maintenir un haut standard et d'améliorer le contenu. Ceci permettra d'offrir un excellent produit visant à divertir le public et à mettre à l'avant-plan notre merveilleuse langue française et d'en faire la promotion.

À propos du porteur de projet

J'ai publié mon premier roman il y a 13 ans, mais comme on ne gagne pas sa vie au Québec avec ses écrits, je dois avoir un travail pour subsister malgré le fait que mon oeuvre ait été bien reçue par la critique. La version électronique est d'ailleurs téléchargeable gratuitement sur mon blogue littéraire, dont le lien se trouve ci-dessous, puisqu'il n’existe plus de copie imprimée et que la maison d'édition a cessé ses activités.

Ma passion est d’écrire des histoires complètement déjantées, mais généralement qui portent à réflexion. Comme j'ai vécu un peu partout à travers le monde, j'ai pour l'essentiel l'impression d'avoir vécu plusieurs vies en une seule (figurativement). Je crois donc avoir quelque chose à dire d'intéressant, bien que je ne prétende pas être plus sage pour autant... oh que non!

Share Suivez-nous