Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Les Chemins de Mò

Un livre poétique

À propos du projet

Un livre poétique 
qui s’ouvre dans un format à l’italienne de 23 x 16,5cm, déployant la danse singulière d’une Femme, sur 92 pages.

Un projet porté par l'auteure ANNE ROMBY et son éditrice ASTRID FRANCHET.                                                        Écoutez Anne vous parler du projet :

Fenêtre ouverte sur « Les Chemins de Mò » ( 墨 Mò signifie encre noire )

Passerelles entre Orient et Occident, ils sont ma partition de gestes, paroles d’encre se faufilant au fil des saisons, reliées par le souffle...
Avec elles je traverse les épreuves d’un corps affaibli qui s’émeut et se meut à la hauteur de ce qu’il peut. 

Nul désir n’a présidé au commencement, juste la nécessité vitale d’être au monde !


 


 

Funambule, je danse avec mes tremblements, mes pinceaux d’eau vive, mes ruisseaux de mots, sans intention ni esquisse préalable, sinon la vitalité de me tenir en « corps à cœur » avec ce qui vibre au dedans de mon être, parmi les pulsations du monde.

Dans cette marche intime en équilibre, chaque rencontre, chaque surgissement, chaque éclat de silence accueilli dans l’instant présent, ouvre le passage au chant de la vie, ses lueurs et ses métamorphoses.

Le sensible à fleur de peau rejoint tout ce qui est mouvance, côtoie l’instable et le fragile, le plein et le vide, le visible et l’invisible...

 



 

 

L’accueil devient alors miracle de l’inattendu, de l’inouï.
La voie s’ouvre dans ce qui est pleinement offert, là dans l’entre-deux des faveurs.
Elle se dévoile dans ce qui surgit au creux des interstices d’une roche, sur les méandres d’une vague et le ballet incessant de leurs entrelacs.

« En Chine, les anciens disent que les montagnes sont des vagues figées que les vents enlacent en chantant. »

 

Mes mains traduisent sur le papier cette part d’énigme, de sensations, d'émotions afin qu’elles deviennent le témoin porteur de cette force vive qui ne cesse de m’habiter. 

À quoi va servir le financement ?

Votre aide par ce financement participatif nous permettra de payer l'impression, les frais d'envoi et les contreparties. Si l'objectif initial est dépassé, vous avez toujours la possibilité de contribuer, votre participation permettra de couvrir les autres frais de production (maquette), de permettre la diffusion en librairie par un plus grand tirage et de soutenir l'artiste.

À propos du porteur de projet



À propos de l’artiste Anne Romby


Je me souviens des rivages de l’enfance, de la petite sauvegardant au coeur la clef des champs que possède tout enfant de la Bohème...
Je voulais apprivoiser les mots, les goûter, les traverser, ouvrir leur ciel, embrasser leurs folles courbes en y caressant les arbres, les murmures, les brumes qui s’effilent en vagues d’oiseaux...

Au gré du temps, j’ai emprunté les sentiers de la poésie, accueilli la voix des contes, leur part de mystère, de secrets assoupis pour accompagner les paroles singulières des passeurs de sève.
J’ai illustré de nombreux livres pour la jeunesse, animant en parallèle des ateliers multiples de gravure pour les enfants. Un champs merveilleux, où œuvrer dans l’altérité, durant plus de trente cinq années. Tous ces visages, paysages croisés, rivages abordés ont agrandi mon regard, nourri une partie de mon existence.
Et puis un jour tout s’est interrompu...

Le réveil d’une maladie génétique, dégénérative, orpheline m’éprouve jusqu’à l’épuisement !
Tous les temps sont alors requis pour panser la brisure, alléger ce poids du corps affaibli, sur lequel il est nécessaire de veiller patiemment en multiples soins.
Puis, retrouver la grâce de composer avec elle, en avançant plus lentement au petit, moyen et long cours.. L’handicap fragilise car il rend vulnérable, il oblige à renoncer à beaucoup de choses construites avec ferveur durant des années, il prive de certaines libertés d’actions aussi, mais il n’est pas une fatalité à laquelle une âme chantante devrait se résigner.

Ma passion pour l’Asie et la pensée chinoise me relient à celle de la calligraphie de mes débuts.
La densité de l’encre noire, la subtilité de ses tons capiteux, variés, si intenses m’ont conduite à retrouver au fil inconstant des jours et des nuits, le beau courage de me tenir au cœur du vivant de la Vie, en laissant mes cordes sensibles vibrer autrement.

Cet ouvrage, mené durant cinq années de la création à la conception jusqu’aux démarches éditoriales reçoit l’écoute sensible et l’accueil chaleureux d’Astrid Franchet.
La publication au sein de sa maison d’édition du même nom signe une belle rencontre.
La conception réalisée par Alexandre Chaize et Matthieu Chaton de l’agence Andromaque à Strasbourg en est une autre.

Nous appelons de nos vœux votre soutien, afin d’offrir à ce livre un bel élan, avec ce bonheur précieux du partage à la clef. Merci infiniment à chacun chacune !

« Puissent les passerelles nous emporter loin de nous-mêmes pour nous rendre plus proches de notre être profond et des autres »
 


À propos de l’éditrice Astrid Franchet
 

Les Editions Astrid Franchet ont été créées en 2017 à Schiltigheim/Strasbourg, en Alsace, avec une politique éditoriale généraliste, tournée vers la magie des mots et des images. 
www.editions-astrid-franchet.com

 

Share Suivez-nous