BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Les Allemands en Camargue

Chronique de la Basse-Camargue sous l'Occupation allemande

À propos du projet

 

En partenariat avec le Musée de Camargue

et l'Association pour le Musée de la Résistance et de la Déportation  en Pays d'Arles


Quelle mémoire de l’Occupation garde-t-on au « bout du monde » ? Dans ces confins du Delta du Rhône où la terre et le ciel, la mer et le fleuve se confondent, l’arrivée en masse de soldats allemands stationnés entre 1943 et 1945 bouleverse le quotidien d’un pays coupé de tout, peuplé de diasporas venues des bords de la Méditerranée pour travailler dans les salines.

Que nous racontent photographies et témoignages de la rencontre entre ce Peuple du Sel, immigré des pays du Sud dans son immense majorité, et l’Autre incarné par l’Allemand ? Suite à la découverte de clichés inédits et exceptionnels sur les quelques 900 soldats (soit la moitié de la population indigène!) stationnés à Salin-de-Giraud, Annie MAILLIS – déjà auteure d’une étude sur la Basse-Camargue - a recueilli la parole de ceux qui ont gardé le souvenir d’une telle histoire, sur un territoire si singulier : un paysage d’eau et de vent, façonné par l’immigration et l’industrialisation… Outre la rareté des documents rassemblés ici, l’originalité du projet tient à ce qu’Annie MAILLIS a demandé une contribution à Ingrid VOLKMANN, fille d’un officier allemand alors chargé des fortifications du littoral et auteur de ces photographies uniques. 

                                      

Soldats allemands inspectant la mer à Salin-de-Giraud (1944)

Elle a sollicité également la collaboration d'un photographe professionnel, Jean-Luc MABY, lui aussi amoureux de ces terres, pour relever les empreintesde la présence allemande encore aujourd'hui dans les salins. Jean-Luc a arpenté les salines et accompagné Annie Maïllis à la rencontre les habitants de toutes nationalités qui peuplent cette extrêmité du delta du Rhône. Ses photograhies en couleurs campent le décor inchangé du territoire camarguais et fixent les traces laissées par l'armée allemande. L’ouvrage conjugue ainsi images du passé et du présent, regards de l’occupant et de l’occupé, pour faire revivre une même réalité : un îlot de France où furent tenus de cohabiter prolétaires du sel et soldats du Reich.

 

        

Le Sémaphore transformé en centre de transmission de l'armée allemande et ses ruines aujourd'hui                                                

                    

Rommel visite le dispositif anti-débarquement en Camargue (1944) . Blockhaus menacé par la montée des eaux

 

 

 

A quoi va servir le financement ?

Le financement de l'édition total du projet sera assuré pour moitié  (5000€)  par la participation de tous à l'autofinancement, et pour moitié (5000€)  par Odyssées qui a déjà pris en charge tous les frais de recherches.

Coût d'édition total

Impression  : 5000 euros
Maquette  : 3000 euros
Scan, numérisation , dépoussiérage,
retouches des négatifs anciens : 50x20 euros  = 2000 euros

TOTAL  10 000 €

Financement participatif  5000€

À propos du porteur de projet

Odyssées est une association loi 1901 animée par des bénévoles. Elle a pour but d'étudier et de divulguer à travers différents supports (livres, expositions, conférences, films) le patrimoine et la mémoire liés au territoire méditerranéen. Odyssées a déjà édité le livre d'Annie Maïllis "Des Grecs en Camargue, un exil entre sel et mer", co-produit un DVD réalisé par Thomas Gayrard  et intitulé : "Paroles de Grecs, Des saliniers en Camargue". Odyssées a également publié le catalogue d'exposition de l'artiste Jean-René Laval En Camargue, au fil du sentier

site : www.odyssees-editions.fr

FB : odyssées

email : odyssees.editions@gmail.com

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet