Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Le Poulailler - Conversations // 1

Edition papier d'un numéro thématique

À propos du projet

Le Poulailler est cet espace situé dans les hauteurs du théâtre, les places les moins chères d’où fusent les huées.

Notre Poulailler, ce sont des poules et des coqs, passionnés de musique, de théâtre et de danse, ou encore d’art contemporain et de littérature. Cette basse-cour bien nourrie par la vie culturelle de Brest et de ses environs vous donne à lire ses critiques, ses entretiens (en prose et en images) sous la forme d’un journal web dont la ligne éditoriale se veut cohérente tant dans l’écriture que l’esthétique. Vient également se nicher, dans la page agenda, un rappel des sorties dont vous pouvez vous abreuver.

Bref, le Poulailler, c’est un journal en ligne réalisé par une équipe qui souhaite apporter un regard neuf, personnel et humain. C’est aussi :

un panorama vivant de l’offre culturelle qui fleurit à Brest et autour
un témoin engagé du dynamisme du territoire, de ses artistes et de ses acteurs culturels
un lieu de mémoire des événements culturels qui auront marqué le public

Outre la publication de chroniques en ligne, le Poulailler prépare pour la rentrée 2014 (3ème semaine de septembre), un numéro spécial thématique, édité en version papier à 10 000 exemplaires. Avec pour sous-titre "Conversations", ce hors-série propose de creuser la question des relations entre art et espace public/espace politique et la manière dont cela se vit à Brest, au sein des institutions (théâtre, scène nationale...) et chez les artistes et collectifs d'artistes. Ce numéro papier de 32 pages sera gratuit et distribué dans tous les lieux culturels et d'animation de la ville.

Un immense merci à tous nos contributeurs, qui nous ont permis d'atteindre les 2000 euros !! 

La collecte continue, les dons en plus permettront : 

- de diminuer la publicité dans le magazine

- de tenter l'édition d'un 48 pages, laissant plus de place à un travail esthétique et à l'intégralité des conversations.

http://www.le-poulailler.fr

De courts extraits du magazine...

À quoi va servir le financement ?

  • Le financement récolté via Ulule nous permettra de financer en partie l'impression de ce numéro, qui coûte au total 4000 euros.
  • 32 ou 48 pages / papier offset 120 gr / couleurs.
  • Pour compléter le financement, l'équipe du Poulailler démarche actuellement des annonceurs liés au secteur culturel ou ayant une démarche locale.

À propos du porteur de projet

Le Poulailler, ce sont 3 coordinateurs

Rédactrice en chef (et photographe) : Julie Lefèvre (alias "Cocotte-minute").Enfant, elle a des correspondants un peu partout. Elle écrit des lettres à longueur de journée (même en classe), les envoie parfois - pas toujours. Plus tard, elle est diplômée de sciences-po Bordeaux et d'un MASTER en management du spectacle vivant. Julie veille à la cohérence globale tant d'un point de vue rédactionnel qu'esthétique. Elle a, au fil de son parcours professionnel, développé son savoir-faire en montage de projet et en communication. Créer le Poulailler, c'est faire l'articulation de ses compétences avec son goût développé pour l'art contemporain, la danse, la musique (ancienne / jazz / folk). 

Directrice éditoriale : Natalia Leclerc (alias "Crâne d'oeuf").Notre agrégée de lettres passe en revue tous les articles, les relit, les corrige. Elle écrit pour différentes revues des articles de recherche en littérature et sciences humaines et s'appuie également sur ses multiples casquettes pour développer les partenariats du Poulailler, en russe, en français, en italien... Natalia pratique le théâtre amateur et bavarde à longueur de journée ( en russe, en français, en italien...).

Chargé du développement : Stéphane Debatisse (alias "Coq en pâte"). Avec une double formation en informatique et en chant lyrique, il assure la partie technique du site le-poulailler.fr, et est responsable du développement des partenariats, de la recherche de soutiens financiers. C'est en chantant les cantates de Bach que Stéphane envoie de nombreux mails et qu'il se rend à ses divers rendez-vous.

Les 3 coordinateurs contribuent tous au contenu du site et du numéro spécial à travers l'écriture de chroniques. Le journal s'appuie en outre sur d'autres chroniqueurs, et pour ce numéro spécial : 

Fabien Ribery (alias Mister Fox) - Européen d'origine française et de sensibilité vénitienne, Fabien développe une recherche sur le surréalisme, la pensée jungienne, la littérature contemporaine. Professeur de français, agrégé de lettres. Chargé de cours à l'ubo : séminaire identité et culture.  Rédacteur aux revues DDO - art contemporain - et Tausend Augen - cinéma. Journaliste free-lance. 

Anne-Marie Gandon (alias Poulette) -Fan de théâtre, qu'elle pratique en amatrice depuis sa plus tendre adolescence, elle débute en écriture en débitant des critiques satiriques de l'actualité sur l'ordinateur de ses parents. Elle s'est essayée à de nombreux genres par la suite : l'écriture comme exutoire de sa condition dans son journal intime, les lettres et cartes postales estivales, quelques tentatives de chansons déprimantes, des haïkus de reconnaissance adressés à la Police Nationale en retour des PV récoltés. L'âge aidant, Anne-Marie se concentre sur des tâches plus utiles à la société et accessoirement plus rémunératrices. Puis, la rencontre avec Julie sur les bancs du conservatoire de musique de Brest engage le début d'une collaboration fructueuse où l'écriture est remise à l'honneur, autant que le caquetage (normal pour un Poulailler).

Liens web : 

www.le-poulailler.fr

www.julielefevre.fr (photographie)