BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Le Portrait d'Ophélie

Court-métrage

À propos du projet

EDIT :  Un énorme merci à tous ! Nous avons atteint notre objectif initial et avons remboursé le court-métrage !!! Maintenant comme nous l'avions annoncé, notre nouvel objectif est d'avoir assez pour pouvoir l'envoyer dans les festivals de cinéma et créer un DCP. Il nous manque environ 200 euros pour l'atteindre. C'est trés important puisque cela permet de diffuser le film qui n'existe pas si personne n'est là pour le voir.

- L'HISTOIRE -

Après qu’Alice, artiste peintre ait brûlé son tableau, celui-ci prend vie sous la voix d’Ophélie. Partagée entre crainte et curiosité, la confrontation avec sa création mènera Alice à enrichir sa peinture.

A travers cette rencontre, nous voulons parler de la création artistique et de l’émancipation à ses oeuvres passées. Le tout dans une ambiance fantastique entre inquiétante et attrayante. Le film dans l’image, le scénario et le son jouent sur la dualité entre fabuleux et réalisme. Nous voulons par exemple que les techniques de peinture soient réelles.

Nos inspirations sont avant tout picturales. Ophélie est un nom emprunté au personnage d’Hamlet où elle meurt noyée et ne devient qu’une illusion. Ce personnage a servi d’inspiration dans pratiquement tous les arts. Pour Berlioz en musique, pour Alexandre Cabanel en peinture et aussi en littérature avec le poème Ophélie d’Arthur Rimbaud. Cet héritage artistique apporte au film une dimension symbolique et esthétique.  C’est aussi pourquoi nous avons choisi une histoire sobre et complexe où certaines choses demeurent à l’imagination du spectateur.


« Sur l’onde calme et noire où dorment les étoiles
La blanche Ophélia flotte comme un grand lys […] »

 

 

Où en est le film ?


Tourné près de Charleville-Mézières en Champagne Ardenne du 9 au 13 septembre, le film est en cours de montage avec pour objectif une durée de 7 minutes. Puis, nous entamerons l’étape du mixage sonore et de l'étalonnage. N’hésitez pas à vous tenir informé du projet dans l’onglet news.
 

Quelle est notre objectif ?


Le film s'inscrit dans le Focus Festival, un concours vidéo et photo dont les 14 meilleures réalisations seront projetées en salle de cinéma. Mais nous comptons bien aller plus loin et conquérir d'autres festivals de courts-métrages. A l'orée de notre vie professionnelle pour la plupart des membres de l’équipe, Le Portrait d'Ophélie est une très bonne occasion pour montrer nos compétences.
 

À quoi va servir le financement ?

    L’argent va nous permettre de rentrer dans nos frais et aussi de diffuser le film. Cela comprend le déplacement et la nourriture de l’équipe, c’est-à-dire une dizaine de personnes venant de partout en France, ainsi que l'achat de certains accessoires et éléments de décors nécessaires à l’histoire et à l’ambiance du film. Aussi, le meilleur moyen de diffuser un court-métrage est les festivals. Festivals qui ont des frais d’inscription et c’est pourquoi nous demandons de l’aide pour la diffusion du film à hauteur de 13% c’est-à-dire 130 euros.

 

Si nous dépassons 1000 euro ?

En cas de surplus, nous viserons des festivals qui coûtent plus cher ainsi que la création d’un DCP (Digital cinema package) qui est le moyen de diffusion normalisé pour le cinéma numérique. Certains festivals n’acceptent que les DCP, format qui coûte cher à produire. Nous pourrons aussi mandater un graphiste pour produire une affiche de qualité. Élément importants puisqu’elle est la première fenêtre vers l’univers visuel du film.

 

À propos du porteur de projet

Formée pour l’occasion, cette équipe de choc s’est croisée dans les études au Québec et en France. Le destin devant autant de charisme et personnalité n’a pu que les réunir.

 

 Sophie Chaffaut, Réalisatrice
La cinéphilie de Sophie se forge dans un parcours d’étude franco-québécois, de la licence, à la maîtrise. Ses recherches tant théoriques que créatives sont axées sur le cinéma du réel, n’excluant pas pour autant la fiction. Son court-métrage «Fidèle» a été diffusé aux «Rendez-Vous du Cinéma Québécois» et elle a également réalisé documentaire diffusé dans le cadre de cours en Science sociale en Suisse et au Québec.

 

Louis Artiges, Réalisateur
Après une licence en audiovisuel en France, Louis finit ses études au Québec. Études pendant lesquelles il s’attellera à réalisation d’un long-métrage de fiction diffusé en ciné-concert performatif. Animé par l’expérimentation, l’écriture et la passion des images, il a fait plusieurs courts-métrages et installations, recherchant en permanence de nouvelles formes d’expression.

 

Clémence Petitqueux-Lalo, Assistante réalisatrice
Riche d’expériences et d’enseignements divers au sein des trois universités et villes qu’elle a fréquentées, Clémence a toujours eu un goût prononcé pour l’écriture. Perfectionniste et organisée, sa personnalité lui a permis de superviser plusieurs projets de courts-métrages en tant qu’assistante réalisatrice ou scripte. 

 

Cyprien Jeancolas, Chef opérateur
La technique au service de l’artistique. Grand passionné d’image et d’ambiance visuelle, Cyprien se reconnaît par une esthétique marquée et appuyée. Diffusé au «Rendez-vous du Cinéma Québécois» ainsi qu’au «Festival international en Abitibi-Témiscamingue», il a su se démarquer, lui offrant l’occasion de travailler sur de nombreux films en tant que chef opérateur ou encore chef electro.

 

​Colin Malgogne, Monteur
Réalisateurs de court-métrages, émissions et documentaires, c’est en montage que Colin est spécialisé. Il sait comment organiser, tailler et assembler les pièces du puzzle pour raconter une histoire, ici celle du portrait d’Ophélie. Toujours en relation avec les réalisateurs pendant la post-production, il est à l’écoute de leurs intentions tout en y ajoutant sa patte. 

Share Suivez-nous