Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

L'Empire des Cerisiers

Le jeu de rôle de fantasy inspiré du Japon médiéval

  • Yami monogatari, le livre maudit

    J’entends son murmure
    Le Yomi est son royaume
    Son étreinte mortelle

    Les onzième palier vient de tomber et un sixième scénario rejoint le Sakura no densetsu, La légende des cerisiers.

    Nous cheminons à présent sur les terres désolées menant au douzième et sombre palier:

    Yami monogatari, Le dit des Ténèbres est un supplément d’environ 48 pages dédié aux terrifiantes créatures peuplant le Yomi-no-kuni et servant Izanami, kami de la Mort et des Ténèbres. Le financement participatif de L’Empire des Cerisiers permettra de débloquer du contenu supplémentaire et accroître ainsi la pagination finale. L’ouvrage sera fourni en .pdf à tous les contributeurs et disponible à l’achat en version « physique » via le pledge manager, une fois la campagne achevée.


    Visuel non définitif

    Puisqu’il le faut
    Entraînons-nous à mourir
    À l’ombre des fleurs

    – Kobayashi Issa

    Il existe une multitude de créatures servant la terrible Izanami, kami des Ténèbres et de la Mort. Au-delà des portes du Yomi-no-kuni, scellées par l’Empereur immortel Nanda, des forces destructrices se réunissent, prêtes à déferler sur les Sakurajin.

    Parmi ces effroyables yokai figurent les Yomotsu-shikome, les huit sorcières du Yomi et leurs milliers de servantes, toutes aux ordres d'Izanami. Dotées de terribles pouvoirs magiques, on ne murmure leur nom qu'avec terreur et angoisse. On dit que les femmes qui s'adonnent à la sorcellerie et à la magie noire deviendraient à terme l'une des servantes des Yomotsu-shikome et que leur âme tomberait sous leur emprise. Cela doit être vrai, car les rangs des Yomotsu-shikome n’ont cessé de croitre au cours des siècles… et leur soif de mort est si grande que toutes les âmes du monde ne parviendraient pas à l’étancher.


    Yomotsu-shikome

  • Le feuille de personnage de L'Empire des Cerisiers

    À la demande générale, voici un avant-goût de la feuille de personnage "basique" de L'Empire des Cerisiers. Bien sûr, elle peut encore subir des changements en fonction des modifications éventuellement apportées aux règles...

  • Une force irrésistible abat le 10e palier

    Nous offrirons donc un lot de douze plans extraits du supplément Teikoku he no michi, Sur les chemins de l'Empire, imprimés sur fiches cartonnées, à tous les contributeurs.

    Nous cheminons à présent vers le onzième palier : un nouveau scénario, écrit par Jérôme Larré et Coralie David, lequel fera passer à six le nombre d'aventures prévues dans le recueil Sakura no densetsu, La légende des cerisiers.

    Un douzième et mystérieux palier semble néanmoins se dessiner dans les Ténèbres:

    Fuyuko n'avait pas fait tout ce chemin pour rien, bravant mille dangers pour parvenir jusqu'à la légendaire Kurushimi, la Cité des Tourments. Ce qu'elle y avait trouvé valait bien toutes ces souffrances endurées depuis bientôt cinq ans. Elle tenait enfin entre les mains le Yami monogatari, Le dit des Ténèbres, le Quatrième Livre, aussi maudit que le chiffre qui lui est lié, et la promesse de sombres secrets bientôt dévoilés...

    L’horizon se noie
    Des plus sombres ténèbres
    L’odeur de la mort

  • Le 9e palier s'effondre à son tour !

    Ça y est, le neuvième palier est tombé ! Un nouveau scénario écrit par Aldo Pappacoda vient enrichir le recueil Sakura no densetsu, La légende des cerisiers (pour un total de cinq scénarios).

    En route vers le dixième palier !

  • Kurushimi "la Vigilante"

    À cheval entre les mondes, Kurushimi, la Cité des Tourments, a poussé tel un parasite autour de la porte maudite du Yomi-no-kuni. Elle doit son surnom de « Vigilante » au fait que les forces qui la dirigent, menées par la reine des tengu, Amanozako, seraient chargées de veiller à ce que les plus terribles créatures et divinités du monde des morts ne traversent plus jamais la porte. Malgré ce rôle sacré, la cité a subi au fil du temps l'influence de sa proximité directe avec la porte et s'est peu à peu transformée en un lieu où règnent le vice, la corruption et la violence.

    Rares sont ceux qui savent que Kurushimi existe. Pour la majorité des habitants de l’Empire, la Cité des Tourments n’est qu’une légende, l’objet de contes destinés à effrayer les enfants. Mais cela n'empêche pas certains inconscients de partir à sa recherche, en quête de pouvoir ou de connaissances occultes oubliées.