BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

L'Empire des Cerisiers

Le jeu de rôle de fantasy inspiré du Japon médiéval

  • Le Retour du Samouraï

    Bonjour à toutes et tous,

    Nous sommes dans la dernière ligne droite de L’Empire des Cerisiers et la phase de maquette va pouvoir débuter. Nous pourrons vous montrer le résultat final lors de notre prochaine news.

    De son côté, Olivier fait bénir ses stylos par les kami et travaille d’arrache-pied pour faire tomber à un rythme soutenu les derniers plans, cartes et illustrations.

    Voici les derniers visuels :

    À bientôt,

    L’équipe de l’Arkhane Asylum

  • Bonne année 2019 !

    Bonne année 2019 à toutes et tous !

    Le travail sur L'Empire des Cerisiers a bien avancé durant ces quelques semaines et les textes sont à présent achevés.

    Olivier travaille de son côté pour illustrer tout ça. Voici quelques visuels récents pour le plaisir des yeux :


    Yomi-no-kuni


    La joueuse de biwa


    Adepte des Quatre Directions Intermédiaires

    Bushi


    Guerrière utari

  • Le Parchemin des Dieux est achevé

    Bonjour à toutes et tous,

    Dernière petite news de fin d'année pour vous annoncer que la fresque du Parchemin des Dieux est achévée. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Olivier n'a pas chômé !

    Voici un petit aperçu de sa taille :

    Et un petit détail :

    Passez de bonnes fêtes de fin d'année !
    On se retrouve en 2019 !


    Et voici quelques kodama sexy pour patienter...

  • Extraits du Yami Monogatari

    Bonjour à toutes et tous,

    Le travail sur L'Empire des Cerisiers avance bien et nous sommes dans les temps.

    Pour vous faire patienter, voici deux extraits du Yami Monogatari, dont la phase d'écriture est achevée.

     

    Le Shuten-dôji

    On raconte une histoire ayant pris place il y a plusieurs siècles dans une province qui change en fonction des récits. Les seuls éléments constants font état d'un oni qui enlevait les jeunes femmes d’une cité pour les dévorer et organiser de sombres rites avec leur sang. Le monstre était décrit comme un ogre gigantesque pourvu de quatre têtes constellées de nombreux yeux. Ces contes font intervenir un membre de l'aristocratie (ce qui tend à situer les évènements comme proches de la capitale, ou tout du moins dans les provinces des rives environnantes), Ashikaga no Yorimitsu, devenu un véritable héros populaire. Yorimitsu aurait alors recruté au sein des meilleurs éléments des Quatre Piliers de la capitale quatre guerriers susceptibles de pouvoir vaincre cette abomination. Ces quatre guerriers se firent appeler les Shitennô, un nom qui n'est pas sans rappeler directement les quatre gardiens des directions légendaires de la capitale. Certains pensent qu'il s'agissait de quatre hommes et femmes, élus, inspirés, voire possédés par l'âme et l'esprit des légendaires Shitennô. D'autres, plus au fait de certains secrets liés aux activités des sanctuaires des Quatre Piliers, pensent qu'il s'agissait des membres les plus émérites de l'organisation secrète portant le même nom : le Shitennô. Quoi qu'il en soit, ils réussirent à infiltrer le repaire du Shuten-dôji et parvinrent par ruse à l'abattre avant de le décapiter. Ses quatre têtes furent ramenées à la capitale où elles furent enfermées dans le Saint des Saints d'un des sanctuaires des Piliers. Tout le monde pensait que l'ennemi avait été terrassé à jamais. Mais depuis quelques années des disparitions de jeunes femmes ont commencé à se produire régulièrement dans l’un des quartiers de Sakura-kyo et ses abords. Pour le moment, personne n'a encore fait le rapprochement avec la relique maudite des crânes du Shuten-dôji, dont la localisation exacte a été oubliée depuis longtemps par les membres de la congrégation censée assurer leur garde. Ces dernières semaines, les disparitions ont augmenté de façon alarmante et divers groupes commencent à s'intéresser au sujet, notamment le Shitennô. Se pourrait-il que l'âme du Shuten-dôji ait trouvé un nouveau corps ? Les cinq héros ont-ils réellement vaincu l'oni ? Et pourquoi deux des descendants de ces fameux héros ont-ils été retrouvés morts, atrocement mutilés et torturés au cours d’un interrogatoire odieux ? Se pourrait-il qu'un groupe cherche à récupérer les têtes de cet être qui est probablement l'un des oni les plus puissants rencontrés depuis la légendaire bataille fondatrice de l'Empire ? Si le Shuten-dôji était réellement de retour ou si un groupe parvenait à le faire revenir, qui sait ce que ce véritable seigneur parmi les siens serait désormais capable de faire après avoir transcendé sa propre destruction ?

     

     

    Kunado sae no kami, le protecteur des lieux à ne pas violer

    Né du bâton dont se servit Izanagi pour affronter et stopper les hordes d’Izanami et cette dernière, Kunado sae no kami est la divinité protectrice des frontières, notamment celle qui sépare le monde des morts et des vivants. Il est chargé d’empêcher le passage des esprits des morts dans l’Empire des Cerisiers. Son culte et son mythe se sont confondus avec un ensemble d’autres divinités protectrices des routes et des chemins que l’on a coutume d’appeler plus généralement dôsojin, les kami de la route. Parmi ces kami protecteurs, on compte notamment le puissant Saruta-hiko. Lui aussi est considéré comme le gardien du pont sacré, mais aussi des Huit Carrefours du Ciel et certains contes évoquent qu’il se serait même opposé dans un premier temps à l’arrivée de Nanda. Plus largement, les dôsojin, que l’on appelle aussi dôrokujin, shakujin (kami de pierre), Sae no kami, Chimata no kami ou encore Sai no kami, sont chargés de protéger les villages, les frontières et les voyageurs des épidémies et des esprits mauvais. On en retrouve nombre de représentations très diverses le long des routes et à l’entrée des villages. Elles montrent notamment des couples, des organes génitaux des deux sexes, des poteaux d’une grande taille, des pierres imposantes, des statues, etc. Certains dôsojin peuvent aussi être associés aux naissances ou à la fertilité et ont le plus souvent la forme de phallus. On retrouve son culte à travers la majeure partie de l’Empire sous divers nom, diverses formes. Il n’y a pas de sanctuaire à proprement parler, mais des rites lui sont dédiés très régulièrement.

    Nous partagerons encore régulièrement quelques extraits jusqu'à la sortie de L'Empire des Cerisiers !

  • Lancement de notre nouveau projet: Maléfices, le jeu qui sent le soufre!

    Bonjour à tous,

    Nous avons le plaisir de vous annoncer le lancement de notre nouveau projet: Maléfices, le jeu qui sent le soufre
    Cette quatrième édition de ce classique du jeu de rôle français pourra voir le jour grâce à votre soutien!


     

    « C’est une histoire du diable ! C’est une histoire du diable ! »
    – Gaston Leroux, Le Parfum de la dame en noir

    Maléfices est un jeu de rôle occulte et mystérieux se déroulant en France à la Belle Époque (1870-1914). Durant cette période charnière entre les XIXe et XXe siècles, les superstitions sont encore vives, surtout dans les campagnes où l’on ne plaisante pas avec le Malin. Dans les villes, il en va tout autrement alors que le spiritisme est à la mode et que la bourgeoisie s’amuse à faire tourner les guéridons, inconsciente des forces maléfiques qui rôdent dans ses salons feutrés. Pourtant, c’est également une ère de bouleversements et de percées scientifiques considérables alors que les visiteurs de l’exposition universelle de 1900 s’extasient devant la fée électricité, le cinématographe sur "écran géant", le premier moteur Diesel et autres miracles de la science, traversant Paris d’est en ouest grâce à son tout récent Métropolitain.

    Superstitions, mystères et ésotérisme se croisent et s’entremêlent sur fond de seconde révolution industrielle, où le concept redécouvert de progrès et la fumée des usines masquent les relents de soufre d’activités occultes que nombre de personnes ont reléguées au rang de simples superstitions ou de marottes aux conséquences potentiellement funestes.

    Vous pouvez retrouver la page du jeu ici. 

    L'équipe de l'Arkhane Asylum