BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

L'echelle

Numéro 8

À propos du projet

L'échelle est un fanzine graffiti dont sept numéros sont déjà sortis entre janvier 2003 et avril 2006. Il est le fruit d'une collaboration de trois amis: Léa, Malou et Clément, autoproclamés: les échellons de l'association l'échelle.

Il est question ici de sortir la suite et fin de cette série, le numéro 8.

Le numéro est prêt, il n'attend qu'à être imprimé, il ne lui manque que les fonds.

Fanzine des années 2000, l'échelle est une feuille d'un mètre de long sur 20 cm de hauteur pliée en accordéon (pour faire simple), et se compose de dix pages dont la couverture, au prix unique d'un euro le mètre! Au verso, soixante centimètres d'illustrations se sont succédées de numéro en numéro avec Gaudin, Maxy T, Kros, Native, Zen2, P.Williams, Popay, Horace Vermont et bien d'autres encore!

Une page d'autocollants méticuleusement décollés dans la rue y fait suite.

Au recto, un photo-montage d'une rue déconstruite, désarticulée puis montée, réassemblée pour en faire une rue imaginaire aux mille graffiti!! Ces photos prises d'abord à Paris au début des années 2000, puis dans les villes visitées par les auteurs sont le témoin d'une époque, d'un graffiti maintenant "old school".

Toutes les images proviennent de notre collection.

Cela en fait un travail d'archive archéologique de peintures et de tags aujourd'hui, pour la plupart, disparues.

Les rues, de numéro en numéro, de mètre en mètre, se raccordent et se suivent pour en faire un panorama d'ores et déjà long de sept mètres.

Pour boucler la boucle, je veux faire exister le numéro 8 qui se raccordera au numéro deux, ainsi ceux n'ayant pas eu la chance d'avoir le numéro un (épuisé depuis belle lurette, à part si vous vous payez le luxe du pack…) pourront terminer leur frise échellistique.

Justement ce numéro 8, qu'en est-il?

La rue se raccorde au numéro un et sept et se termine sur le numéro deux. Même principe que pour les précédents numéros, elle se compose d'images de Paris et sa banlieue bien sur mais aussi de Buenos Aires, Phnom Penh, d'Inde, Berlin, Sao Paulo, Conakry… fouillée, archi-saturée.

Niveau graffiti, la vieille et la nouvelle école se côtoient dans un joyeux brouhaha pictoresque aux relents architecturaux déstructurés. "Tout ce qui est ici n'existe pas" mais fût dans une autre vie, une autre ville!

Au verso, trois illustres dessinateurs se sont passés le crayon et ont réinventé mille deux cent centimètres carrés de pages blanches. Spé, Yeupsa et Boyane, tous trois du collectif 1984, ont magnifiquement travaillé, chacun avec leur style, dans un accord tacite et artistique de haut vol!

À quoi va servir le financement ?

Le financement va servir à payer l'impression du fanzine,  le pliage, la livraison puis les frais de port et la part Ulule. Pour imprimer 1000 ex en bichromie, en offset sur du papier 200 grammes couché mat dans une imprimerie bulgare Pulsio, nous avons besoin de 1000 euros.

À propos du porteur de projet

www.clementcriseo.com

Clément Criseo photographie, depuis que la mairie de Paris a la volonté d'effacer les graffiti de la surface de la T… de la rue, ces murs aux inscriptions étranges, ces signes kabbalistiques qui ornent notre quotidien citadin. Puis au fil des ans, au fil des bâtiments, son objectif va voir ailleurs, recherche d'autres images. Il voyage à Paris régulièrement et ailleurs de temps en temps.

Il publie avec Malou Verlomme le livre TAG aux éditions Alternatives (Gallimard) en 2013, livre non exhaustif d'une production non-appréciée: les tags. TAG

Tout frais, et toujours avec son acolyte Malou, ils publient Ici c'est bon, aux éditions Alternatives (Gallimard), livre sur les enseignes d'Afrique de l'Ouest peintes à la main.Ici c'est bon