BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

La traversée du Maroc à pied à 13 ans

"Marcher devant" plutôt que "Courir derrière"

À propos du projet

950 km déjà parcourus. A 13 ans, Ilyan décide de traverser le Maroc à pied du nord au sud.

"Marcher devant plutôt que courir derrière" c'est un peu la devise de ma famille. Après avoir visité beaucoup de villages au Maroc et dans le monde, nous avons décidé de changer de façon de vivre. Au lieu de courir après le temps, courir après les notes, courir après le dernier portable, courir après le succès, nous préférons marcher! Marcher devant, c'est aller plus lentement, c'est choisir son chemin, c'est être en lien avec ce qui nous entoure, c'est vivre. Alors quand j'ai dit à mes parents que j'aimerais faire une longue marche dans le maroc, ils ont accepté immédiatement.

 

    

 

950km déjà parcourus

La première partie a duré 50 jours du 11 mars au 30 Avril 2019, 950km entre Tanger et Tabantdans l'Atlas. Ilyan était toujours accompagné par un adulte et autonome puisqu'il portait son sac à dos et sa tente. En marchant en moyenne 25 kilomètres par jour, Ilyan a fait le choix de passer par les campagnes et les villages isolés en évitant au maximum les villes. Ce périple c'est un défi qu'il s'est fixé un an auparavant et qu'il compte bien mener jusqu'au bout.

 

 

Encore 1000km à parcourir

Du 8 Décembre au 19 Février Ilyan va faire la deuxième partie du voyage: de Ouarzazate à Tan-tan. Pour ce nouveau tronçon il faut être beaucoup plus organisé et équipé que le précédent surtout au niveau de la traversée chamelière de 54 jours dans le désert.  Jusqu'à Noël il va rejoindre Tagounite aux portes du désert et à partir du 28 décembre, il marchera le long du Drâa jusqu'à Tan-Tan. Il sera accompagné d'un guide, d'un chamelier et de 4 dromadaires.

 

 

Pourquoi marcher? 

Pour l'exploit sportif d'abord mais aussi parce que la marche est le moyen le plus écologique de se déplacer. Soucieux des conséquences du dérèglement climatique, Ilyan souhaite sensibiliser les personnes qui le suivent à tous les côtés positifs de la marche pour voyager: prendre le temps d'observer la nature, traverser tout type de paysages, rencontrer des personnes authentiques.

Pourquoi le Maroc?

"Parce que c'est mon pays!" répond-il comme une évidence. Le Maroc offre une diversité de paysages étonnante et des campagnes encore très préservées. Du nord au sud, cela permet de tout voir. Le départ et l'arrivée sont au niveau de l'océan mais la traversée est dans les terres parce que les paysages sont plus variés.

Et l'école me direz-vous?

Cette expérience est le plus riche enseignement qu'Ilyan pourra recevoir. La seule difficulté est de devoir laisser les copains pendant si longtemps. Quant à l'école, Ilyan suit le programme scolaire des enfants de son âge par correspondance. Il s'est organisé pour prendre de l'avance et reprendra les cours après la marche. Il travaillera peu pendant la marche pour pouvoir en profiter pleinement.

À quoi va servir le financement ?

Ce voyage est aussi un moyen de montrer qu'on peut voyager autrement et apprendre autrement. Toute la première partie a pu se faire en parfaite autonomie et avec très peu de frais. Dans la deuxième partie, la traversée du désert est beaucoup plus compliquée à organiser parce qu'il faut être guidé par de vrais connaisseurs du désert et accompagné par des dromadaires pour porter les vivres de plusieurs jours. Nous avons la chance que Jean-Pierre Datchary, spécialiste du désert, de l'agence "Désert et Montagne du Maroc" ait accepté de nous soutenir dans ce projet. Malgré sa générosité, la caravane composée d'un guide et un chamelier accompagnés de 3 dromadaires pendant 54 jours représente une somme de 4088 euros. Cela revient environ à 5 euros par kilomètre puisqu'on compte 15 kilomètres de marche par jour dans le désert.

Pour récapituler, la traversée du désert c'est:

  • 810 kilomètres
  • 54 jours de marche
  • 1000000 d'étoiles
  • 1 rêve qui se réalise
  • 4088 euros
  • 1000 mercis

Si vous offrez les 4088 euros, Ilyan se charge du reste!

À propos du porteur de projet

Ilyan a démarré sa marche en Mars dernier alors qu'il n'avait que 13 ans. De père marocain et de mère française, il a déjà beaucoup voyagé en famille dans le monde mais aussi au Maroc où ses parents participent à de nombreuses actions en zone rurale. Très curieux et amoureux de la nature, il est sportif et marche depuis qu'il est tout petit. Cette longue marche à travers le pays où il vit depuis qu'il est né, a 3 objectifs:

 

Choisir son propre chemin : Le modèle éducatif classique ne lui convient pas parce qu'Ilyan est dyslexique. Il a des qualités qui ne sont pas valorisées dans l'enseignement réglementé: l'observation de la nature, l'empathie, l'effort physique, l'adaptabilité...En vivant sa passion, il se réalise et prend confiance en lui. Le programme scolaire qu’il suit en parallèle prend du sens et il se sent prêt à affronter les difficultés.

 

Découvrir un autre Maroc : Dans le cadre des activités de sa famille, Ilyan a appris beaucoup sur le monde rural. Un mode de vie proche de la nature, la sobriété, l’autonomie, le sens du partage mais aussi le sens de l’effort. Ce sont ces valeurs qu’il cherche à retrouver en marchant dans les campagnes.

 

Grandir : Ilyan veut se prouver qu’il est capable de marcher longtemps, de prendre des responsabilités et de faire preuve d’autonomie. Il est en pleine phase de croissance et a plutôt un corps d’athlète dont il est très fier, mais il veut aussi grandir à travers les apprentissages que cette marche lui apportera.

Share Suivez-nous