BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Le Voyage d'Éthylène

Exposition de 14 photos de Thierry Cron mêlant sacs plastiques, absurde et onirisme, produite par le Collectif de la Sardine à Bordeaux

À propos du projet

NEWS DU 11/06 : "La barre des 100 % de l'objectif de financement est franchie ! Et après ?"

 

EDIT du 06/06 : Les PDF de la série des 10 cartes postales (incluses dès le Pack Livret !) tirées des dessins produits à l'occasion de l'exposition sont envoyés à l'impression !
 


EDIT du 03/06 : Le PDF du livret de l'exposition du Voyage d'Ethylène, en prévente dès le Pack Livret, est désormais entre les mains de notre imprimeur, Ulzama, qui soutient également le projet ! En voici la couverture :
 

Nous sommes un banc de poissons atypiques, réunissant des compétences complémentaires tout en nageant au sein d’activités distinctes (architectes d’intérieur, développeurs web, communicants, graphistes, photographes...). Ensemble, nous formons le Collectif de la Sardine, association loi 1901 qui a ses locaux au 23 rue Minvielle à Bordeaux, dans le quartier des Chartrons.

 


Concrètement, nous partageons un local et des bureaux pour mener nos activités professionnelles et nos projets respectifs. Régulièrement, nous aimons mettre nos compétences en commun pour créer des événements artistiques, dans un état d’esprit joyeusement collectif, afin de donner vie à des projets détonnants et souvent bizarres. 



Aujourd’hui, nous avons le projet de produire une exposition de photographies audacieuses, faisant voyager l’onirisme en absurdie, intitulée Le Voyage d’Éthylène. Et nous avons besoin de vous pour boucler le financement de ce projet. C’est bien connu : quand plein de sardines se réunissent, elles créent un banc assez costaud pour déplacer une montagne sous-marine.

Revenons-en à nos poissons. Le voyage d’Éthylène a commencé en 2008 dans les alentours désertiques du Lac Powell aux États-Unis, lorsque le photographe Thierry Cron a fait une improbable rencontre avec un sac plastique, comme en témoigne son texte à lire plus bas.

De cette rencontre est née une série de photographies et de montages à la fois absurdes et oniriques, qui a littéralement emballé toutes les Sardines de notre Collectif.

Notre objectif est de pouvoir présenter pour la première fois 14 images du Voyage d’Éthylène à l’occasion d’une exposition éphémère les 25 et 26 juin 2016 dans nos locaux, en présence du photographe Thierry Cron. L’entrée sera gratuite et, l’été aidant, une buvette vous permettra de vous désaltérer sur place.

Le choix de ces dates n’est pas le fruit du hasard ! L’art pouvant être un formidable porte voix, la sortie de cette série d’images entend bien résonner avec l’entrée en vigueur du décret interdisant (certains) sacs plastiques à usage unique, programmée quelques jours plus tard le 1er juillet 2016.

Pour accompagner cette exposition, nous avons multiplié les invitations pour qu’un maximum de contributeurs (journalistes, écrivains, dessinateurs, personnalités…) participent également au Voyage d’Éthylène au sein de l’exposition et du livret que nous projetons d’éditer en guise de support éditorial.

 


Le Collectif de la Sardine et Thierry Cron sont ainsi fiers d’avoir à leurs côtés dans ce projet :

  • Noël Mamère, ancien journaliste et homme politique français.
  • Nicolas de La Casinière, journaliste, illustrateur et écrivain, fondateur de l’irrégulomadaire satirique La Lettre à Lulu à Nantes.
  • Yves Frémion, écrivain, critique de bande dessinée, a même été homme politique. A passé 38 ans à Fluide Glacial, a fondé la revue Barricade
  • Dr Lichic, écrivain et auteur, illustre Régent du Collège de Pataphysique depuis le 15 décembre 2009.
  • Isabelle Camus, serial bloggueuse, fondatrice de la Jugeote, de What a biotiful World et de Chartrons' place to be et au-delà
  • Aurel, auteur de bandes dessinées, dessinateur de presse (Le Monde, Politis…), lauréat de nombreux prix.
  • Large, dessinateur de presse (Sud-Ouest, Siné Mensuel...)
  • Urbs, dessinateur de presse (Sud-Ouest...)
  • Clé, auteur de bandes dessinées (dont Gratuit, financé sur Ulule et publié en 2015) et d’illustrations pour différents journaux, collectifs et groupes. Cofondatrice du collectif Le Chakipu à Nantes.
  • Lasserpe, dessinateur de presse (Sud-Ouest, Siné Mensuel, L’Équipe…).
  • Rifo, auteur de bandes dessinées (Psikopat, AAARG…).
  • Sergio, dessinateur de presse (Siné Hebdo, Zélium…), actuellement directeur artistique du satirique Zélium.
  • Wingz, dessinateur de presse (Metronews, 60 Millions de consommateurs, Public Sénat…), lauréat du trophée presse citron 2016.
  • Pakman, dessinateur de presse (Siné Mensuel…).
  • Flock, dessinateur de presse (Psikopat, Clubic…), dont sa première BD, Plouc Fiction, est en prévente sur Ulule jusqu’au 5 juin 2016 : http://fr.ulule.com/plouc-fiction !
  • Sevan Selvadjian, illustrateur (bande dessinée et dessin animé).
  • Andrea Espier, illustratrice, ancienne résidente du Collectif de la Sardine à Bordeaux.

 

Via notre campagne de financement participatif “Le Voyage d’Éthylène” sur Ulule, nous vous invitons à prendre part à ce projet artistique en finançant la production de cette exposition (tirages, encadrement, impression du livret de l’exposition et fabrication des goodies) et en venant découvrir, lors du week-end de vernissage de l'exposition éphémère les 25 et 26 juin 2016, les 14 images présentées par Thierry Cron, ainsi que le travail détonnant des nombreux contributeurs.

 

Retrouvez en ligne le site de l'exposition du Voyage d'Éthylène :
http://levoyagedethylene.fr

 

 

 


La genèse de la série de photographies – Texte de Thierry Cron

« Lake Powell, Arizona 2008. J'avais l'impression d'être le premier homme explorant cette immense étendue monochrome. Aucun bruit, aucun chant d'oiseau ne venait rompre cet inquiétant silence. Seul un léger souffle d'air brûlant soulevait une fine poussière grise. Les animaux ne semblaient pas encore avoir eu connaissance de ce nouveau territoire. Quelques herbes pionnières poussaient timidement, cherchant vainement une ombre pour se protéger d'un soleil implacable. Rien ni personne, ne paraissait s'être encore essayé à reconquérir ces terres saccagées.

Je marchais droit devant. Mes pas se faisaient légers. Je ne voulais qu'effleurer la surface de cette terre nouvelle, ne laisser aucune empreinte de mon incursion dans cette nature qui essayait de reprendre vie. Le sol était recouvert de gigantesques plaques de boues séchées. Les couleurs si vives de l'Arizona voisin, s’étaient éteintes, laissant place à une immense palette de gris et d'ocres évanescents.

J'étais hypnotisé. A perte de vue, ce désert encore intact, m'offrait une intarissable source d'inspiration. Chaque colline, chaque rocher avaient été posés au parfait endroit. Les magies de la lumière baissante embellissaient à chaque instant les teintes du paysage qui me paraissait irréel. Alors que cette immensité et ce calme auraient dû m'apporter la sérénité, j’étais agité par une profonde émotion. Toute cette beauté n’était en fait que désolation semée par l’homme.

Mon appareil photo en bandoulière, je n'avais encore fait aucune photo. Je cherchais à cadrer dans cette profusion de possibilités avant de cloisonner mon regard dans le viseur. J'installais l’appareil photo sur son trépied, savourant d'être seul à contempler cette nature encore vierge.

C'est au moment où je m'apprêtais à faire la première image, qu'un sac plastique rose est apparu. Porté par l'air chaud, il volait, tournoyait et s’arrêta au milieu de mon cadre, posant pour l'éternité... »

 

Quelques exemples de l'apport des contributeurs à l'exposition et son livret :
 

 

La première BD de Flock, Plouc Fiction, est en prévente
sur Ulule jusqu’au 5 juin 2016 : http://fr.ulule.com/plouc-fiction !

 

 

A quoi va servir le financement ?

Cette campagne de financement participatif est vouée à financer une partie des frais liés à l’organisation de l’exposition du Voyage d’Éthylène :

  • Tirages au format de l'exposition (54x40,5cm) :
    • papier Fine art Baryté
  • Encadrement des photos de l'exposition :
    • 65x50cm
    • sous passe-partout
  • Impression du livret de l’exposition :
    • format 16x24 cm
    • couverture cartonnée
    • 64 pages internes
    • papier couché brillant 135g
    • Prix public : 12 €
  • Tirages A4 d’une sélection de 7 photographies tirées de l’exposition
  • Cartes postales tirées des dessins produits à l’occasion de l’exposition
  • Goodies à l’effigie du Collectif de la Sardine : t-shirts, stickers, sacs en coton organic, gobelets réutilisables
  • Frais liés au week-end de vernissage de l’exposition (24 et 25 juin 2016)
  • Frais de port et d'emballage

En cas de dépassement du premier objectif de financement de la campagne (4500 €), nous pourrons financer l'intégralité des frais de l'exposition (budget estimé à 8000 €), rémunérer le travail des participants (ce qui sera possible à partir de 8000 € collectés) et financer de futurs projets portés par l'association du Collectif de la Sardine.

Si la campagne atteint les 100 % de financement, alors nous créerons de nouveaux objectifs de financement. Nous valoriserons les contreparties déjà existantes pour que les premiers contributeurs puissent bénéficier également du succès de la campagne, par exemple en déclinant davantage de cartes postales tirées des dessins produits à l'occasion de l'exposition pour enrichir la série.

 

INFOS SUR LES CONTREPARTIES :

 

→ Livret de l'exposition :

→ Cartes postales :

  • Série de 10 cartes postales tirées des dessins produits à l'occasion de l'exposition
  • Format 148 x 105 mm
  • Recto-verso
     

 

→ Goodies de la Sardine :

  • T-shirt (modèle unisexe, taille : du S au XXL)
  • Tote bag (coton organic)
  • Stickers (100 x 60 mm)
     

 

→ Tirages A4 : sélection des 7 photos (à partir du Pack Éthylène)
 

⇩ Photo # 1 ⇩

⇩ Photo # 2 ⇩

⇩ Photo # 3 ⇩

⇩ Photo # 4 ⇩

⇩ Photo # 5 ⇩

⇩ Photo # 6 ⇩

⇩ Photo # 7 ⇩

À propos du porteur de projet

Le photographe : Thierry Cron

Thierry Cron est né à Paris en février 1959, il vit entre la France et sa Sicile d’adoption. Cuisinier de formation et photographe autodidacte, il a parcouru le monde avant de s'installer à son compte en 1982.

Dans un premier temps, Thierry a mis son expérience des voyages et son goût pour l’aventure au service de la production photo, collaborant ainsi avec de nombreuses agences de publicité et les plus grands noms de la photographie. C'est en 1998 qu'il signe sa première campagne publicitaire en tant que photographe professionnel. Les images qu'il réalise vont obtenir de nombreux prix comme le Grand prix Stratégie pour la campagne de Décathlon, Grand prix de l'affichage pour Giraudy, et de nombreuses citations dans "Archives" et "Best ads of the world".

Il travaille aujourd'hui pour de nombreux annonceurs et agences de publicité comme : Publicis Conseil, Publicis Active, Publicis Consultants, Euro RSCG, V, Australie, BDDP & Fils, H, Leo Burnett, Mc Cann Erickson, Ogilvy, Saatchi & Saatchi, TBWA, Ailleurs Exactement, W&Cie, Herezie.

Ses images sont régulièrement exposées et vendues dans plusieurs galeries :

  • Exposition de nus intitulée "Curva" chez Arcana-Artcurial Deauville
  • Exposition "Perles de Pluie" Cité de l’Image/Dahinden
  • Exposition chez Artcurial de la série "Cadres"

L’univers de ce photographe est empreint d’esthétisme et d’humour. Influencé par des photographes comme Stephen Shore, Ansel Adams et Jean Larivière, il explore notre monde et le raconte avec élégance et ironie.

http://thierrycron.com

 

Production : le Collectif de la Sardine

Le Collectif de la Sardine est fondé en 2013 lorsqu’une bande de copains – tous travailleurs indépendants – se jettent sur le bail du local d’une ancienne galerie d’art situé dans le quartier des Chartrons à Bordeaux. L’opportunité était trop belle : ce bocal atypique (froid l’hiver et frais l’été) sera notre coloc’ de boulot et d’apéros !

Progressivement la bande de copains s’étoffe et devient un banc de Sardines réunissant des membres très différents : artistes, professionnels des métiers de la création et de la communication...

En 2015, on légalise (enfin) notre Collectif en créant une association loi 1901, pour gérer notre local du 23 rue Minvielle à Bordeaux et produire ensemble des événements artistiques pour nos coups de cœur, dont le vernissage du livre d’illustrations Pasajeros d’Andrea Espier ou encore le mini-marché des créatrices « Au bonheur des Dames ».

En 2016, nous montons d’un cran avec Le Voyage d’Éthylène qui est à ce jour notre projet le plus ambitieux.

https://www.facebook.com/CollectifdelaSardine/

La page de l'événement du Voyage d'Éthylène sur Facebook :
https://www.facebook.com/events/270567399960421/

Le site de l'exposition :
http://levoyagedethylene.fr


Ci-dessous, une vidéo produite par le Collectif de la Sardine le 1er avril 2014, arbitrairement décrétée comme la date de notre anniversaire, à l'époque reprise sur le site de Sud-Ouest :

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet