Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Le vampire des Kukuleschku

Un nouvel album de la Légende Dorée

À propos du projet

L'album BD « LE VAMPIRE DES KUKULESCHKU » est une nouvelle aventure complète

Avec cette page ULULE nous lançons le financement participatif qui nous permettra de répondre à la demande de nombreux lecteurs qui souhaitent lire un nouvel album de « La Légende Dorée ».

 Une fois encore, frère Boulu va demander à ses meilleurs alliés, les saints, de venir à la rescousse....

Après que notre héros, frère Boulu a affronté les cohortes diaboliques avec saint Georges, le voici confronté au « Vampire des Kukuleschku ». Dans cette nouvelle histoire complète en 54 pages, frère Boulu va rencontrer des personnages aussi surprenants et pittoresques que sainte Sanguine, son tonton, saint Janvier, le fameux chasseur de vampires, Monseigneur Mosquito mais aussi Lesch, Nikoku et Klariku qui forment le clan des Kukuleschku.

 

 

Si Jean Lassalle nous a inspiré Monseigneur Mosquito, ce sont les frères Bogdanoff qui ont servi de modèles à Agar et Grishku, les deux valets jumeaux qui oeuvrent dans la citadelle qui domine la cité de Keschtadta.                               

C’est à une bien belle aventure que nous vous convions puisqu’il ne s’agit pas moins que de permettre la résurrection de frère Boulu et de « La Légende Dorée ». 

Ensemble, employons-nous à réaliser ce... miracle !

Alors… Sonnez hautbois et résonnez musettes afin de faire connaître à votre entourage l’action qui nous anime !

Le temps que durera l’opération nous aurons la joie d’échanger avec vous, chers lecteurs et si vous le souhaitez, nous continuerons sur la page facebook consacrée à l’univers de « La Légende Dorée » et aux nombreux évènementiels qui s’y rattachent.

                                                                          Bien bibinictinement !

                                                                                                                  Joblin et Le Discot

L'album BD « LE VAMPIRE DES KUKULESCHKU » est une nouvelle aventure de frère Boulu, le héros de la série "La Légende Dorée". Ce projet a pour objectif de donner un second souffle à cette fantaisie héroïque riche d'un premier triptyque. Notre objectif est de financer la création de cet album. Frère Boulu va explorer de lointaines contrées pour y traquer un vampire. Il sera accompagné par le taciturne frère Aimable, sa fidèle mandragore la Matago et par la délicieuse sainte Sanguine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« XIIIème siècle : le dominicain Jacques de Voragine compose « La Légende Dorée », vaste recueil retraçant la vie des saints.

XXIème siècle : Joblin et Le Discot racontent les aventures inédites des mêmes saints à travers la geste de frère Boulu.

Leur « Légende Dorée » va s’avérer l’indispensable complément à « Légende Dorée » ! »

Ainsi présentions-nous cette série en 2008.

Nous allions créer le triptyque qui allait voir s’élancer frère Boulu dans des aventures médiévales, fantastiques et… loufoques.

Cette fantaisie héroïque raconte comment un moine bibinictin -l’ordre a été fondé par saint Bibin l’Imbibé- a la faculté de s’adjoindre l’aide « physique » des saints.

C’est-à-dire que le saint dont la spécialité correspond au problème de notre héros, se matérialise pour venir le tirer d’affaires souvent… délicates.

Frère Boulu est également protégé par la Matago, une mandragore pantocratore, qui peut se s’étirer, se détendre, se contorsionner (bref se mettre en quatre) pour sauver notre moinillon de bien des périls.

Les trois albums furent publiés par Vents d’Ouest et le premier tome obtint le « prix jeune bulle pour le scénario » au Festival Atlantis de Nantes.

Olivier Le Discot devait signer l’affiche de l’exposition « Anges et superhéros dans la BD » au scriptorial du Mont Saint-Michel où furent présentées les planches originales que nous vous proposons dans les contreparties de ce financement participatif ULULE.

Nous avons décidé de lancer avec votre concours, notre moinillon sur la piste du « Vampire des Kukuleschku ».

Cette fois, point de triptyque mais un seul et gros album de 54 pages pour une aventure complète de notre héros.

Si l’on a pu voir saint Michel et saint Georges affronter les cohortes sataniques dans les tomes précédents, ce nouvel opus racontera comment saint Janvier, le « roi des martyrs » va convoquer sa nièce, la très pulpeuse Sanguine pour qu'elle tente  d’attirer le vampire pour mieux le neutraliser.

ci-dessous 2 planches extraites de "Archinaze de Tarabisco" (éd Vents d'Ouest) - L'apparition de saint Michel.

                                          

ci-dessus, crayonné extrait de "Le vampire des Kukuleschku" - saint Janvier appelle sa nièce, sainte Sanguine. et  frère Boulu, sainte Sanguine et frère Aimable en traineau bâché approchent de la citadelle de Keschtadta,

Le patibulaire et taciturne frère Aimable et la Matago accompagneront le moine et la jeune sainte dans le lointain comté de Bellalugozie sur lequel règne le voïvode Lesch Kukuleschku en proie aux tourments d’un vampire.

Comme nous avions très envie de retrouver les moines bibinictins, l’abbé Retzina, frère Aimable, la Matago et notre cher Boulu, nous avons décidé qu’ULULE sonnerait la résurrection du petit moine.

Il arrive que l'abbé Retzina entende des confessions... renversantes !

Par la suite, nous ambitionnons de raconter bien d’autres histoires car le potentiel de la série est pratiquement inépuisable.

Alors, venez vous dorer la légende avec nous ! 

                                      

frère Bruno : 1er cromorne à l' abbaye de Saint-Bibin-l'Imbibé (et également gardien des clefs du cellier)

       

L’action se situe dans un moyen âge de fantaisie.

Frère Boulu, notre jeune moine bibinictin, fait partie de la confrérie qui réside et prie en l’abbaye de Saint-Bibin-l’Imbibé.

Il a la faculté de prier et de faire intervenir le saint dont la spécialité correspond au problème qui se pose à lui. A-t-il égaré les clefs de l’abbaye qu’il fait appel à saint Antoine pour les retrouver…

Doit-il (comme dans ses premières aventures) affronter des monstres jaillis des enfers, qu’il s’adresse à saint Michel ou à saint Georges… Disons que le petit bréviaire dont il ne se sépare jamais est composé des pages jaunes de l’annuaire paradisiaque.

Monseigneur Archinaze de Tarabisco est le très austère évêque qui administre la région du bibinois où s’élève l’abbaye de Saint-Bibin-l’Imbibé. Le prélat fait appel à frère Boulu afin qu’il invoque l’une de ses « relations célestes » pour débarrasser son cousin, le seigneur Lesch Kukuleschku d’un vampire qui sème la panique et la terreur dans le lointain comté de Bellalugozie.

Qui dit « vampire », dit « sang » le moinillon a d’abord l’idée de faire appel à saint Janvier dont le sang se liquéfie une fois l’an.

Mais le vieux saint, cul de jatte et perclus de rhumatismes refuse de se lancer dans une traque du vampire qui va le mener dans les glaciales et lointaines Karkathes… Il convoque sa nièce, sainte Sanguine, une ado tête à claques mais qui sera plus en forme que lui pour livrer ce combat.

D’autant plus que le terrible vampire n’a fait qu’une bouchée de Monseigneur Mosquito, le plus grand chasseur de suceurs d’hémoglobine de toute la chrétienté (toute ressemblance entre Monseigneur Mosquito et Jean Lassalle est parfaitement… voulue ! ).

Ainsi, frère Boulu part-il en traineau flanqué de Sanguine et de la fidèle Matago, la petite mais puissante mandragore qui l’accompagne depuis ses premières aventures.

L’abbé Retzina qui dirige la confrérie, chargera le ténébreux et taciturne frère Aimable d’être le cocher du traineau attelé à un  coquadrille domestiqué par saint Georges et de porter la hache et l’épée pour prêter main forte au trio.

Déjà, les coquillards, bandits de grands chemins et  voyous de petits sentiers convoitent certains objets de valeurs embarqués par le moine. Ils se lancent à la poursuite du traineau dont ils rejoindront les occupants à l’auberge de « L’Ecu Terreux »…

Des moines, une sainte adolescente, une mandragore, des meutes de loups, des montagnes escarpées, de la neige, une citadelle inquiétante, des vampires, des cryptes, des souterrains, une révolte populaire et …. du gras de canard, tels sont les ingrédients qui composent ce nouvel album ! …

 

 

 

À quoi va servir le financement ?

ci-dessus : 3 étapes de la création d'une planche (crayonné, encrage et mise en couleurs)

J’avais, il y a quelque temps, accompagné le comédien et chanteur Bruno Daraquy dans le financement participatif qui avait pour objet l’enregistrement du CD joint à mon livre « François Villon, corps à cœur » (Yil éd). L’affaire fut couronnée de succès et le livre et le CD sont même devenus un spectacle qui tourne actuellement.

Comme pour Villon, c’est Yil qui assurera l’impression et la fabrication physique du livre.

Le financement participatif est destiné à couvrir la totalité du travail artistique et la fabrication des contreparties.

Si tout se passe comme nous le souhaitons, nous voulons qu’à la Noël 2020 vous puissiez lire et offrir l’album.

Le financement va donc servir à rémunérer la création artistique (scénario - dessin - couleurs) et l'impression de l'album en version "classique" et "luxueuse" (10 pages supplémentaires de crayonnés, un nouvelle inédite illustrée, dos toilé). 

répartition du financement

 

Une planche originale encrée par Olivier Le Discot proposée avec le PACK FRERE BOULU

Nous allons avoir 70 jours pour que s’opère le miracle !

70 jours pendant lesquels nous allons pouvoir vous présenter des recherches graphiques, des extraits du scénario, exposer notre manière de travailler et évoquer le petit monde qui se rattache à « La Légende Dorée »…

C’est ainsi que j’ai organisé, il y a 7 ans avec la médiathèque, l’office du tourisme et les commerçants de Dun-sur-Auron, ma ville natale, « Les journées bibinictines ».

l'affiche réalisée avec l'apport crayonné d'Olivier Le Discot ci-dessous

Ce furent deux jours de festivités rythmés par un défilé chantant de moines bibinictins, des rencontres-dédicaces, un concert, une projection-commentée et le vernissage d’une expo.

Fred Saulzet a réalisé trois sculptures célébrant les personnages de la Légende Dorée

 

l'une des affichettes plaées chez les commerçants dunois pendant les journées bibinictines 

ci-dessus : une agence immobilière

avec Denis Moreau dit "Denix" , super libraire de Bourges ("Librairix")  

Denis Moreau, le libraire de « Librairix » à Bourges, était de la partie.

Nous projetons de réorganiser avec lui pareille manifestation avec encore plus de participants et à Bourges même, cette fois, pour fêter la sortie du livre !

Je connais certain lansquenet qui frétille déjà !

Nombre de personnages se matérialiseront avec la parution de l'album...

J’espère que beaucoup d’entre vous viendront festoyer avec nous.

Car « La Légende Dorée » génère un souffle de vie et de rigolade qui circule allègrement de la fiction à une réalité augmentée (par nos soins !)

 L'abbé Retzina a revêtu le costume du "Grand Taupier" chef de la bande des ciquilllards,

la chorale des moines bibinictins avec l'abbé Retzina en blanc et frère Bruno à l'avant-plan, à droite

Ce sera une joie ineffable, pour nous, auteurs de pouvoir répondre «  Le voilà ! »

à la question qui revient régulièrement dans les festivals et autres salons :

« Alors… Ah quand un nouvel album ? » 

Et puis, parmi les bonus que nous proposons, nombre de contributeurs, par la magie du dessin d’Olivier, se verront transposés en personnages de « légende »….

Des figures médiatiques comme Jean Lassalle ou Brigitte Fontaine, certains proches, amis, famille, lecteurs ont été graphiquement transposés par Olivier Le Discot en personnages de "La Légende Dorée".

Le tout premier d'entre eux est Sylvain Durand, pianiste répétiteur à l'Opéra Garnier. Sa personnalité hors normes et son humour ravageur nous ont inspiré le personnage de frère Boulu. Dans "Le vampire des Kukuleschku" le casting s'enrichit encore avec mon amie Claire Diaz en comtesse Kukuleschku, Marc Pécolt, un ami peintre, dans le rôle de frère Marckö  et avec vous, chers contributeurs qui bénéficierez du bonus attaché au  "PACK frère Boulu". Cette formule vous permettra de devenir à votre tour acteurs de cette l'histoire pour peu que vous nous fassiez parvenir deux ou trois photos de vous.

Beaucoup suivent depuis quelques mois la page facebook dédiée à ce nouvel opus de « La légende Dorée » https://www.facebook.com/groups/826385794389710/ en piaffant d’impatience de voir l’opération de financement démarrer.

Nous y sommes les amis !

C’est le moment d’entraîner vos proches dans l’aventure !

La grande ! La belle ! La dorée !

ci-dessous  crayonné " Les coquillards ". Les coquillards se croient des bandits de grands chemins quand ils ne sont que des voyous de petits sentiers. À leur tête :  le "Grand Taupier" aussi gros qu'abruti et vice versa...

 

À propos du porteur de projet

( Joblin et Le Discot - photo : Jean-Luc Muller)

Auteur, illustrateur et parolier, Jean-Pierre Joblin a écrit le triptyque « La Légende Dorée » (éd Vents d’Ouest) pour le dessinateur Olivier Le Discot. La série a obtenu le prix « Jeune Bulle pour le scénario » au festival Atlantis de Nantes.

ci-dessous : le prix "Jeune bulle pour le scénario" et l'une des toutes premières recherches de Le Discot                      pour le personnage de saint Michel.

Toujours avec Le Discot, il a signé les « beaux livres » de récits fantastiques très illustrés : « Monsterland » (éd de Borée et Yil ).

De son ouvrage, « François Villon, corps à cœur » Joblin a tiré une pièce de théâtre musicale interprétée par Bruno Daraquy (musiques : Malto) tout comme il a tiré le spectacle « Monstersongs » de « Monsterland ». Les chansons sonst interprétées par Lou Saintagne.

 

                                             

Joblin a dessiné pour les éditions « Petit à Petit », « Contes de Maupassant en BD », « Contes du Moyen âge en BD » et « La Mythologie grecque en BD »

Il est l’auteur de deux recueils de contrepèteries illustrées par Gezman (éd Yil) et de textes humoristiques illustrés par Philippe Jallois (éd Yil).

Comme illustrateur, il a travaillé pour les éditions Milan sur les collections « De vie en vie » (27 titres)  ainsi que sur les collections « Copain de … », « Les Encyclopes »   ( Il a obtenu le prix « Salamandre Junior » au Festival du livre d’écologie de Paris pour l’ouvrage « La grande aventure de l’évolution » texte de J-B de Panafieu) . Il a dessiné également « Les essentiels Milan Junior » et « Léonard de Vinci, génial inventeur ».

Pour les éditions Atlas, il a illustré les fiches « Astérix et l’Histoire de France », pour Flammarion, « Le livre magique de Sylvain Mirouf ». Il a également illustré les deux bios de Pierre-Yves Paris : « André Claveau, ne m’oubliez pas » (éd ABV) et « Carmen Maria Vega » (F2F Music).

                                             

Il a écrit des scénarios pour « La Dernière réserve » (Dargaud – Marina productions) et travaillé chez France animation sur « Croc Blanc », « Clyde » et « Robin des bois ».

Joblin a  signé l’affiche de « Victor Hugo et la mer » présentée au scriptorial du Mont Saint-Michel. Ses illustrations pour « François Villon, corps à cœur » ont fait l’objet de plusieurs expositions.  En 2012, sa ville natale, Dun-sur-Auron (18) a présenté une rétrospective de son travail graphique à l’occasion des « Journées bibinictines » célébrant « La Légende Dorée ».

Parolier, il a écrit des chansons pour Lulu Borgia, un album pour Lou Saintagne et  le répertoire de « Paris Bossa ».

Joblin anime des ateliers scolaires en Seine-Saint-Denis avec le soutien du Conseil Général..

                                                 

Le dessinateur Olivier Le Discot a créé avec Joblin « La Légende Dorée » (3 albums chez Vents d’Ouest) et « Monsterland » (3 albums chez de Borée et Yil édition). Après avoir travaillé dans l’animation pour la série télé « Tintin » réalisée par Stéphane Bernasconi, il a participé a de nombreuses campagnes publicitaires en adaptant son style pour des commanditaires aussi différents que Jean-Paul Gaultier ou Intermarché.

Le Discot a signé l’affiche « Anges et superhéros dans la BD » pour l’exposition qui fut présentée au scriptorial du Mont Saint-Michel et qui accueillait des planches de « La Légende Dorée ».

Ses illustrations pour « Monsterland » viennent de faire l’objet d’une exposition au château de Varye à Saint-Doulchard (18) avant d’être exposées en mars à Paris à la librairie Publico.

ci-dessous : 2 recherches de couvertures crayonnées par Olivier Le Discot

Share Suivez-nous

FAQ