BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Le Petit Derrière de l'Histoire

La BD sexy qui vous fait découvrir ce qui se cache derrière chaque Grand Homme...

  • Enfin un jour férié pour vous !

  • Vos capotes sont arrivées !

    Bon, pas facile de prendre en photo un emballage brillant. Mais ça vous donne une idée! J'en ai reçu 2000! Je vous raconte pas la taille du carton : jamais j'avais vu autant de capotes d'un coup!

  • Rendez-vous avec vous !

    Ce week-end, je serai en dédicace au festival BD de Bergerac. Pour ceux qui ne sont pas très loin, c'est le moment de venir boire un café / une bière / un digestif (ne rien rayer, pas de mention inutile) et de papoter un tit peu!

    Et normalement, à mon retour dimanche soir, j'aurai une surprise pour vous. Si les services de livraison tiennent leur parole.

  • Réception des contreparties - 1er partie

    Je viens de recevoir les 330 "Narcisse" que vous avez commandées. Avec un jolie facture de 3000€ ahah!

    Alors autant que je vous parle un peu de cet album, pour ceux qui l'ont commandé :

    (première ébauche de moi)

    (couv définitive de Sokie)

    Cet album était à la base une demande éditoriale : mon éditeur voulait une BD militante pro-hétéro, persuadé qu'on subit en ce moment une campagne de pub pour l'homosexualité. Comme je ne suis pas d'accord avec lui, j'ai écrit quelque chose qui interroge plus qu'il n'affirme. Il m'a d'ailleurs dit, une fois l'album lu, que je l'avais bien eu.

    Ben oui, moi on ne me fait pas écrire des trucs contre mes convictions.

    Bref, cet album n'est ni une propagande pro ou prou homo. C'est juste une histoire d'identité, quand on ne sait pas où on en est, et qu'on se ment à soi-même. J'ai joué avec le langage des fleurs, beaucoup. Sur chaque case, il y a des fleurs, que ce soit en vase, en tableau, en déco. Et ces fleurs ne sont pas choisies au hasard : elles ont un langage, et leur signification donne les codes de la relation humaine qui se joue dans la case.

    C'est une BD érotique, mais très soft. Il n'y a rien de porno. Elle interroge.

    Si vous voulez en savoir encore davantage, voici quelques liens de critiques :

     

  • Couverture numéro 1

    Suite à ma dernière news, j'ai eu beaucoup de retours de votre part. Et je vous en remercie énormément : c'est ce que j'aime dans le financement participatif! Vous faire participer! Et surtout pas qu'au financement!

    Bon, je n'ai pas eu 1400 avis non plus. Mais je me dis que c'est un échantillon représentatif.

    Bref, vous avez plébiscité plutôt cette couverture. Qu'on va donc la garder, même si je tiens à vous exposer vos arguments et les miens sous l'image.

     

    Ce que j'aime :

    - le costume de Marie

    - ses cheveux

    - l'impact visuel qu'a cette couverture sur les gens en festival : ils sont attirés par elle et demandent où est l'album. Ca fait 10 ans que je la traine sur mon artbook (que je présente) en festival, et cette couv les attire tous. Donc elle fait son office. C'est un avis objectif.

    Ce que je n'aime plus :

    - le corps de Marie (il est plein de défauts, et il a évolué, notamment ses yeux, ses lèvres...)

    - le ruban autour du miroir

    - l'impression que cette couv ne raconte rien (malgré l'accueil du public : là c'est mon avis pur et subjectif)

     

    VOS AVIS :

    Ce que vous aimez :

    - le côté steampunk (pourtant la couv 2 l'a aussi, non?)

    - le miroir et le jeu de lumière (c'est vrai qu'elle est plus lumineuse que la couv 2)

    - l'originalité d'un reflet différent et la curiosité que ça suscite

    - le côté historique ressort mieux que sur la couv 2, qui fait plus érotique

    - du coup, ce côté historique vous donne une impression de BD plus "classe", plus distinguée.

    Ce que vous n'aimez pas :

    - ben... pas grand chose... Ceux qui ont voté pour la couv 2 l'ont juste trouvée plus en accord avec le titre, mais un seul d'entre vous a vu ce que je voulais montrer : le départ de l'Histoire. Elle n'a pas du tout fait son office de couv. Et les arguments étaient absents.

    CONCLUSION : tout en gardant en tête que vous avez forcément un avis affectif pour la couv 1 (la première que vous avez vue), je vais donc garder cette couverture, en retouchant légèrement le corps de Marie, et utiliser Marie version couv 2 au verso de l'album. J'avais besoin d'une illustration, là voilà donc!

    Qu'en dites-vous?

     

    PS : un des commentaires demandaient pourquoi changer la couv ou la figurine une fois le projet terminé. Je me permet de répondre ici, pour tout le monde.

    Quand on lance un projet, ce n'est qu'un projet. Donc rien n'est encore vraiment finalisé. Pour la couverture, c'est en effet quelque chose qui se fait souvent car une couverture se dessine très souvent en fin d'album, quand on tient bien les personnages, qu'on est imbibé de notre histoire. Là, je l'ai faite dès le départ, elle est donc vieillote à mes yeux et pas très représentative. Mais on peut toujours garder l'idée et l'actualiser quand on sait écouter l'avis des lecteurs.

    Quant à la figurine, je rappelle deux éléments importants : premièrement, je n'osais espérer arriver à 300%. Je prévoyais le pallier, mais ça relevait de l'utopie pour moi. Je n'allais donc pas passer 6h de boulot à faire faire une vraie figurine, peut-être pour rien. Coup de bol, on a même dépassé ce palier. Je vous ai donc montré très rapidement ce qu'allait donner la vraie figurine. Secondement, comme il fallait quand même présenter un projet de figurine, j'ai trouvé une figurine existante que j'ai bidouillée selon Marie, en notant bien dessous "simulation d'après une figurine d'Arthur de Pins". Et pour tenter de rester fidèle au modèle, j'ai repris plus ou moins sa pose dans la figurine que j'ai dessinée ensuite, et qui va partir sous peu à la fabrication. Je rappelle aussi que c'est un cadeau, pour tous les contributeurs, et non un but en soit ; l'objectif de cette campagne, c'est un album BD.

    Et il en va de même pour les ex-libris : j'ai mis en illustration des dessins qui ne seront peut-être pas ceux-là, et j'ai proposé d'autres illustrations, que tout le monde a choisies. On ne peut pas, dès la mise en page d'un projet, avoir DEJA le projet en main. Sinon, à quoi bon partir sur un financement participatif?