BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Le messager

Un thriller fantastique de Michaël Krsovsky

À propos du projet

"Le messager" est un thriller fantastique de 18 minutes.

Vincent est psychiatre et mène une vie tranquille partagée entre son travail et Marion, sa compagne. Un jour,  un homme lui demande de transmettre un message. Vincent pense d’abord à une blague.  Mais plusieurs autres personnes vont faire de même. Il est pris de vertiges et hallucinations. Et sa vie bascule ...

  • Quelques photos du tournage

“Le messager” est un thriller fantastique de 18 minutes.

L’idée du film a germé il y a 3 ans. A l’époque je n’avais pas les compétences ni les moyens nécessaires pour me lancer dans la réalisation d’un tel projet. Après plusieurs courts métrages et de nombreuses rencontres professionnelles, j’ai acquis le savoir-faire et l’équipe pour me lancer dans la réalisation de ce projet très ambitieux.

Sur le plan personnel, ce scénario me permet d’explorer plus en profondeur l’univers fantastique que j’affectionne tout particulièrement. J’espère qu’il vous surprendra.

C’est l’histoire de Vincent, psychiatre, qui, un jour est interpellé par des individus qui lui demandent de transmettre des messages à des êtres disparus. Vincent est désemparé : il n’a pas de don particulier qui justifierait ces demandes. Il est pris de malaises et d’hallucinations. Et qui sont ces deux hommes en blanc qui le suivent ? Vincent prend peur. Il s’enfuit. Les hommes le poursuivent, le rattrapent, et le martèlent de violents coups à la poitrine, la vue de Vincent se brouille, il sombre. … Il se réveille brusquement. Il fait nuit. Les deux hommes en blanc, des secouristes, sont penchés sur lui. Ils viennent de le réanimer à l’aide d’un défibrillateur. Vincent regarde autour de lui et reconnaît les messagers : ce sont les victimes d’un effroyable accident de train.

  • Quelques screenshots

A travers ce film, je veux plonger dans l’inconscient de mon personnage. Ses angoisses, ses peurs, … Elles sont la mécanique de l’action. J’avais envie d’interpeller le spectateur sur ses propres névroses et de jouer avec.

A l’écran, les moments de frayeur seront très travaillés, tant au niveau des lumières que des cadrages et de la mise en scène. Les hallucinations du personnage principal seront balisées de subtils faux raccords et de défis techniques de la mise en scène, dans l’esprit d’un Martin Scorsese et Shutter Island ou Michel Gondry et son Eternal Sunshine. Je m’autoriserai d’ailleurs quelques clins d’oeil, pour cinéphiles avertis !

Je porterai également une attention toute particulière au son. Tantôt illustration sonore, tantôt en décalage complet, pour plonger le spectateur dans un univers où l’on ne distingue plus le vrai du faux.

La scène finale quant à elle est la scène la plus technique et conséquente à réaliser. C’est le moment où tout bascule et où on découvre la vérité en même temps que le personnage. La caméra sera au plus proche de Vincent, découvrant petit à petit l’environnement tragique dans lequel il s’est réveillé. Le final, une vue aérienne de l’accident, sera réalisé en post-production à l’aide d’éléments réels filmés en situation puis rassemblés dans un tableau gigantesque d’un effroyable accident.

Vincent - Laurent Manzoni

Marion - Nathalie Bach

Paul - Gabriel Micheletti

Les deux hommes en blanc - Jean-Philippe Meyer et Yann Siptrott

La patiente - Anne Somot

Le 1er messager - Loïc Guingand

La dame - Cathy Bernecker

La jeune femme - Carla Gondrexon

Le serveur - Benjamin (Benny) Dahan

Et les figurants - Georges Bross, André Ferreux, Jean-Luc Hammann, Pascal Schwartz, Stéphanie Stemmler, Frédérique Koerper, André Huber, Hélène Teslutchenko, Celine Kahil, David Elyachar, Pierre Bertavi, Manu 

  • Michael Krsovsky - Réalisateur / OPV

​(Sélection Naturelle, Passeport pour l'Australie, Raggadrille, Sister Twister)

Site internet : www.michaelkrsovsky.eu , Youtube : www.youtube.com/michaelkrsovsky

  • Pierre Loechleiter - Assistant Réalisateur (directeur artistique Arte)

(Spot pub Coca Cola "Pure Energy", Je suis maudit, Boys Lapin, La chanson française) 

Vimeo : http://vimeo.com/loechleiter

Scénario
Michaël Krsovsky
Pierre Loechleiter
Vincent coudeyre
Julien Decker

Lumière 
Elise Roy
Nicolas Woehl
Gregory Rodrigez
Denis Joecker

Prise de son
Pascal Lustig
Philippe Brecl
Naïma Brecl

Regie / Caterine
Raphael Brenner
Viviane Herveou

Maquillage
Anne-Catherine (anne-k) Lejeal
Pailine Hauck

Photographe
Marie Kneib

Making-of
Leslie Seyller

A quoi va servir le financement ?

Un court métrage ambitieux coûte cher. Heureusement les techniciens et comédiens ont accepté de participer bénévolement à l'aventure. L’objectif des 2500€ servira dans un premier temps à louer le matériel et défrayer tous les participants. Si l’objectif est dépassé nous aurons la joie de pouvoir rémunérer techniciens et comédiens pour leurs prestations.

Voici plus précisément à quoi servira le financement

Objectif N°1 : 2500€ :

(pourquoi 2500€ ? Car après TVA il ne restera que 2000€)

  • Location machinerie et lumières (env 800€)
  • Costumes, décors et effets spéciaux    (env 320€)
  • Repas pour tous  (env 450€)
  • Défraiement des participants   (env 350€)
  • Crowdfunder (ulule)   (8%)     (env 160€)

A tout ceci s’ajoutera du matériel personnel constitué d’appareils photos DSLR canon 5D mkII, Nikon D7000, sliders, etc, mais aussi du financement personnel du réalisateur.

Tous les participants au projet (techniciens et comédiens) sont bénévoles.

Objectif N°2 : 5500€ :

La scène finale du court métrage (l'accident gigantesque) nécessite un gros travail de préparation, de location de lumière, de machinerie et de véhicules.

Pour faire simple, cela permettra de concrétiser ce plan :

  • Prises de vues réelles et FX de l'accident
  • Location matériel
  • Défraiement des participants

Objectif N°3 : 8000€ :

  • Post-production : un studio professionnel se chargera des nombreux plans FX et 3D
  • Communication, inscriptions aux festivals, diffuseurs

Objectif N°3 dépassé :

  • Tous les comédiens et techniciens sont payés pour leur participation, à raison de 14 techniciens et 15 comédiens pendant 5 jours.

À propos du porteur de projet

Je m'appelle Michaël Krsovsky et je suis passionné de cinéma depuis tout petit. C'est à l'adolescence que je réalise mes premiers court-métrages amateurs soutenus par mes amis. Aujourd'hui c'est encadré de professionnels que je continue à exercer ma passion en réalisant des clips et court-métrages.

C'est en 2010 que je réalise "Une lettre au paradis", mon premier court-métrage entouré de techniciens et comédiens professionnels. J'ai pu goûter à la technique du fond vert et la joie des effets spéciaux. En 2011 je réalise mon premier clip musical pour le groupe de Rock Pari Drakkar, intitulé "Ascétique des Assedic". J'ai ensuite réalisé un court-métrage fantastique, "Selection Naturelle", dans un univers post-apocalyptique puis “Passeport pour l’Australie”, un exercice de style visuel, de nuit.En 2012 ce fut la rencontre et les premiers projets avec Pierre Loechleiter. Nous avons ainsi réalisé plusieurs projets ensembles, court métrages (“Je suis maudit”) et clips (“Boys Lapin”, “La chanson française”, “Sister Twister”) dans des univers fantastiques.

"Le Messager" est un projet très ambitieux qui mûri depuis 3 ans déjà. C'est un projet qui me tient à coeur et j'espère que cette présentation vous aura donné envie de soutenir cette belle aventure !

Site internet : www.michaelkrsovsky.eu

  • Quelques exemples de réalisations