BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Le grand incendie de Bucket place

Le premier album des Moonkillers

À propos du projet

The Moonkillers est un duo qui fait des chansons blues-rock saupoudrées de punk. Aujourd'hui ils se lancent le défi d’écrire un concept-album. Raconter une histoire et emmener les auditeurs sur les chemins caillouteux d’une mine d’or abandonnée dans un farwest imaginaire. Ces chansons seront accompagnées d’une série de photographies au collodion humide, technique ancienne utilisée à l’époque des cowboys, les vrais.
Nous suivrons l'aventure de Lily qui devant se défaire d'un prétendant zélé et influant se réfugie dans la communauté de Bucket Place.

 

Jaquette Bucket Place

Pour cet album le duo sera accompagné de plusieurs invités : Jacob Peroto, Violette, Hervé Joubert, Fabrice Gratien, Laurent Fradet, Fanny Brosset et Chloe Smith.

A quoi va servir le financement ?

Ces dernières années nous avons mis de côté tout l'argent gagné grâce aux concerts et aux ventes de notre EP. (Application concrète de l'adage «soutenez les artistes afin qu'ils puissent continuer de créer» ).
Ce butin nous permet de payer Gery Courty qui nous a enregistrés et mixés ainsi que Steve Lemay qui a fait le mastering de l'album.
Bref, on s'est auto-financé toute la réalisation «musicale» du disque. Le hic c'est que l'on n'a plus d'argent pour payer la concrétisation physique de l'aventure.
Comme  on vous l'a dit l'histoire de Bucket Place sera illustrée de photos au collidon humide. Vous vous doutez que l'on n'a pas envie de faire un simple cd cristal avec un livret 4 pages, c'est pour cela que l'on besoin de vous, afin que vous ayez un bel objet entre les mains.
Le financement servira à la réalisation physique de ce disque (le pressage du disque-livre) 3200€
Et aussi pour payer des contreparties, de la communication 500 €
Frais et commission 350€


Qu'est ce que le collodion ?


Le collodion humide est un technique photographique datant de la deuxième moitié du XIXème siècle.
C'est la technique utilisée à l'époque des cowboys et qui a un rendu très particulier.
Les photos se font sur plaques de verre ou d'aluminium, voici une vidéo faite par Plume Bleue qui résume une prise de vue

 

À propos du porteur de projet

C’est fin 2014 que Miguel Pereira et Bonze se retrouvent enfermés pendant deux jours dans une grange hantée par un chien fantôme. Miguel sévissait alors en tant que générateur de basses fréquences dans Aldawa. Bonze, lui, venait de monter en solo un spectacle chanté intitulé «La fin du monde n’a pas eu lieu» et écrit par Céline Rungeard.
L’alchimie fit sa magie et la contrebasse appela la voix. Le groupe vit le jour au milieu d’un pré entouré d’une caméra et de dizaines de mouches qui tournaient de concert.
C’est sur scène, un mois plus tard, que les deux comparses se retrouvèrent proposant un mélange de compositions de Bonze et de reprises d’horizons variés.
Le public était au rendez-vous et les encouragements fusèrent. Il était temps d’enrichir le répertoire.


Désormais les créations sont du fait des deux musiciens alliant la chaleur de la contrebasse à l’agressivité de la guitare électrique pour chanter des amours pas toujours très belles. Miguel étant de Parthenay et Bonze de Chauvigny c’est dans tout le Poitou qu’ils font leurs armes entre bistrots, salles culturelles et lieux alternatifs.

Deux ans plus tard ils enregistrent leur premier EP au Studio du Chien Noir de Bressuire (décidément les chiens ne sont jamais loin). Enregistré dans les conditions du live «Nothing to fix» porte bien son nom.

Le duo poitevin chante ses love-songs blues avec un esprit punk que l’on pouvait rencontrer à la fin des années 70. Tout en simplicité, ce disque sans fioriture photographie un instant de la vie du groupe.
Autoproduit, il a été enregistré par Antoine Bonnet pour son amour des sons des années vingt et trente. C’est donc grâce à de vieux micros qu’ont été captées les chansons de Miguel et Bonze. Et c’est sur la route qu’ils rencontrent Steve Lemay (Les Collocs) qui fera le mastering de ce disque.

http://www.themoonkillers.com

Share Suivez-nous