BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Bojan Z & Julien Lourau

Le Duo - Enregistrement live

À propos du projet

Nous avons dépassé notre objectif de 7000€! il reste encore 5 jours pour aller plus loin et continuer la collecte ! 

Grace à tous nos contributeurs et tout ceux qui ont fait circuler l'info autour de cette belle aventure!

 Nous voila donc en train de reflechir à l'organisation de ces 5 derniers jours qui risquent d'être pleins de rebondissements...Garder le bon rythme et continuer à communiquer. 

Qui sait, les contributions continuent... On peux penser maintenant à la suite.

Du graphisme, des photos, des belles pochettes, du Vinyl ...

Après 25 ans de vives collaborations et d'amitié, Bojan Z et Julien Lourau vont enregistrer en duo !

Nous avons créé ce duo au Club Pannonica à Nantes au siècle dernier, en 1997 pour être précis. Certains d'entre vous s'en souviennent peut-être.

Il nous paraît pertinent, 17 ans plus tard, de graver ces moments en club - le Triton aux Lilas - en présence de notre public, pour pouvoir vous offrir cet album !

C'est un espace privilégié d'exploration et de création où nous avons pu composer et réinterpréter nos répertoires respectifs avec bonheur.

"Mais", nous direz-vous, "pourquoi faire appel à nous ?"

Parce qu'il s'agit d'un nouveau départ, d'une nouvelle manière de travailler et parce que nous voulons partager cela avec vous tous, qui nous suivez depuis tant d'années. En effet, notre souhait est de pouvoir redéfinir la relation qui nous lie à vous depuis ce temps, en vous incluant dans le processus de création de cet album, et sûrement de beaucoup d'autres à venir. Malgré notre expérience et notre renommée, nous n'avons pas été en mesure de trouver un partenaire qui nous permette d'atteindre les exigences de qualité que nous voulons apporter à cet objet. 

Car de qualité il est question.

Pour ceux qui nous connaissent, nous avons toujours tenu, et ce dans nos travaux respectifs, à vous livrer des objets sonores de très haute qualité. 

Ceci implique un investissement important dès l'enregistrement et, par la suite, dans la post-production. Avec ce nouveau positionnement, nous voulons rétablir cette exigence de qualité et aussi, faire évoluer vers l'avenir notre manière de produire notre musique, avec vous.

Ensemble nous pouvons mieux, et le mieux, c'est bien ! 

Bojan Z & Julien Lourau / an extended interview by Cristina Mari from Kosovo 2.0 on Vimeo.

Bojan Zulfikarpasic et Julien Lourau, c’est avant tout une histoire d’amitié. Humaine certes, mais musicale aussi. En fréquentant les clubs de jazz parisiens à la fin des années ’80, ils se retrouvent bientôt au sein de Trash Corporation, groupe éphémère mais emblématique qui constituera le terrain de jeu où ces jeunes épris de liberté tentent tous les nouveaux chemins possibles. Dans la même époque, ils recueilleront leurs premiers lauriers professionnels au Concours National de Jazz de la Défense. Un premier prix de soliste conquis – en 1990 pour Bojan et en 1992 pour Julien – dans la compétition la plus réputée du genre en France qui donne un coup d’envoi à deux carrières faites d’aventures et de succès individuels ainsi que de projets communs. Bojan et Julien ne partagent pas seulement une proximité générationnelle ; l’un comme l’autre peut se targuer d’avoir emprunté nombre de chemins de traverse. Leurs carrières sont tout un symbole du jazz européen du début du XXIe siècle qui dépasse les frontières, géographiques et musicales, et qui refuse formatage et automatisme.

Avec plus de vingt ans de complicité, autant dire que ce concert est marqué du signe de l’empathie musicale. Rapidement, le piano du Yougoslave trouve dans la tempête que souffle Lourau l’écrin parfait pour développer un métissage sans ornière. Ce piano presque beuglé, physique à souhait, comme une fanfare d’ébène, comme un orchestre de cordes violentées, enlace un saxo furibard, parfois funky ou parfois free, selon l’humeur. Ils se percutent, se frôlent, s’enlacent. Physique, on ne peut plus physique. Mais jamais brutal. Pas de violence gratuite, ni d’excès de notes. Juste de l’amitié pure. Et dure.

À quoi va servir le financement ?

Le financement servira à produire l'enregistrement de l'album en public, au Triton.

Pour cette occasion nous louons un piano Fiazoli. Depuis 1999, presque tous les albums de Bojan sont enregistrés sur ce magnifique instrument. Dans le prix de la location sont compris le transport et l'accord journalier du piano pour les trois jours de l'enregistrement.

Nous tenons également à inclure Thomas Zagami dans cette aventure, qui est l'ingénieur du son qui nous suit, et nous suivra, en tournée. 

C'est un travail d'équipe.

Join the team !

La première étape :

Location d'un Piano Fazioli : 3 000 €

Ingénieur son et matériel : 2 150 €

Frais annexes : 1 850 €  (ce qui comprend les déplacements pour tous les intervenants, les repas et les frais de comission pour le site Ulule )

Ah oui, au fait on ne vous l'a pas encore dit:

Une soirée "Rewards" sera organisée.

Rien que pour vous, pour nous, tous ensemble.

Pour passer un moment ensemble, où l'on vous remettra vos "rewards" ou "contreparties" en main propre. Un concert unique, pour passer un beau moment tous ensemble. 

Pour une fois, le public sera le seul nominé ! 

Mais ce n'est qu'un premier pas... Si nous atteignons le premier objectif de 7000 € alors..

Pour 2000 € de plus, nous pourrons graver un vinyle, une piece unique, hors commerce, que vous seul aurez entre les mains (et sur votre platine).

Une édition Vinyle 180 Gr, un Collector, un bout de musique gravé pour très longtemps.

Un vinyle, c'est beau, ça sonne bien, et en plus ça correspond vraiment à ce que l'on a envie de vous offrir : que du bonheur! 

Alors pourquoi ne pas aller encore plus loin ensemble? 

À propos du porteur de projet

Introducing - SOUL SHELTER by Bojan Z from Bojan Zulfikarpasic on Vimeo.

Bojan Z

Né à Belgrade en 1968, Bojan Z est un musicien qui a démarré la musique à l'âge de 5 ans. Entre les études du piano classique et sa fascination pour la musique rock, il chéri le jazz comme une musique de liberté. Un pianiste chez qui les folklores balkaniques ont nourri une virtuosité rythmique incomparable. Un interprète pétri d’influences classiques, qui se souvient de son père disparu et des romances hongroises qu’il pianotait sur le clavier. Un voyageur dont les sources d’inspiration sont aussi bien d’un fragment de mélodie reprise d’un joueur de kaval bulgare, un rythme chaabi, qu’un blues remonté des profondeurs du Delta.

Un instrumentiste qui sait se trouver des partenaires de jeu par-delà les frontières, à l’image des groupes qu’il a constitué autour de Henri Texier, Michel Portal, Julien Lourau ou de son propre Tetraband. Un jazzman, enfin, qui est probablement le plus « multi » que l’on puisse observer dans le paysage actuel.

En studio comme sur scène, Bojan Z utilise son xénophone en tandem avec le piano, une main sur chaque clavier, pédales d’effets à proximité, mariant les sonorités électriques et acoustiques de l’un et de l’autre en temps réel, dans un exercice d’équilibre qui lui permet d’associer à la profondeur du piano des éléments sonores qui élargissent sa palette expressive – des corps « étrangers » qui viennent en diffraction ou en complément du son « naturel », poli, lumineux, du piano. Car en la matière, Bojan Z n’est pas un orthodoxe. Du piano, il aime explorer les contours, jouer dans les cordes, utiliser le cadre comme un support de percussion, restant « fasciné par tout ce que l’on peut tirer d’un instrument ».

Julien Lourau

Pas de doute : Julien Lourau est un jazzman, un vrai, impur. Il a le goût du risque, le désir de curiosité, le sens de l’instant, la pratique des clubs, jusqu’à pas d’heure, un gros bagage technique et une solide connaissance du répertoire, un son enraciné du côté de la tradition, aussi bien capable de hurler le blues que de susurrer une ballade. Il est du genre à se mouiller dans les torrides sessions improvisées. Plutôt même le premier à plonger, bec aux lèvres. Il a aussi cette qualité essentielle : l’abnégation du sideman, une posture qu’il a pratiquée bien souvent, toujours disponible pour ceux qu’il estime, qui l’estiment.

On a souvent écrit que Julien Lourau avait l’âme d’un chef de bande. C’est vrai, mais il a surtout le sens des responsabilités et un son qui en impose, qui s’impose. Chez lui, la musique est avant tout vécue comme un sport collectif, une aventure où se conjuguent les pluriels des subjectifs plus qu’un banal ego-trip. Voilà ce que suggère sa discographie, pas franchement frénétique sous son nom. Il aura gravé juste des bornes à chaque étape de ses pérégrinations dans le monde de la musique, des souvenirs et ambiances glanées au fil de ses allers et détours autour de la planète.

La page Facebook du duo

Le souncloud du duo 

www.bojanz.com

La page Facebook de Bojan Z

La page Facebook de Julien Lourau 

La page Wikipédia de Bojan Z

La page Wikipédia de Julien Lourau

Thomas Zagami