BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Le dernier voyage d'Amelia

Spectacle jeune public

À propos du projet

Naissance du projet

Forte d’une première expérience d’un spectacle pour le jeune public « Dessine-moi un Rêve », j’avais le désir d’écrire un nouveau spectacle. Mais quelle histoire raconter ?

En parallèle de mes spectacles jeunes publics, je travaille beaucoup sur des projets qui défendent des valeurs féministes. Alors il faut que l’héroïne du projet soit une femme. Une héroïne inspirante avec des rêves concrets.  

Il y a un an, lors d’une animation avec des enfants autour de l’histoire du Petit Prince, je devais créer un personnage lié à l’univers du voyage. Je voulais un personnage engagé et avec un enjeu assez fort. De fil en aiguille, le personnage d’Amelia est né. Une aviatrice qui vient de se crasher sur une île déserte et qui tente de reconstruire son avion afin de repartir en voyage. Une jeune femme un peu maladroite, très attachante et qui a de nombreuses histoires à raconter.

Mais il existe bien une aviatrice qui s’appelle Amelia, Amelia Earhart. Avant cette improvisation, je n’en avais jamais entendu parler. Comment était-ce possible que je n’avais jamais entendu parler d’une telle aviatrice ? Tout simplement car beaucoup de femmes célèbres ont été oubliées ou peu nommées dans les histoires que l’on raconte aux enfants et aux plus grands. Or il est important de comprendre que les personnes qui ont marqué notre histoire sont autant des hommes que des femmes. Cela n’a fait qu’accentuer mon envie de mettre en lumière cette aviatrice.  


Amelia Earhart 

Figure engagée du féminisme, Amelia est née le 24 juillet 1897 à Atchison, Kansas. Depuis l'enfance Amelia n'a pas un "comportement conventionnel". Jeune femme affirmée, en 1920, un baptême de l'air lui donne la passion pour le vol. Elle devient apprentie infirmière puis assistante sociale et se paye des leçons de pilotage, économisant assez d'argent pour s'acheter un biplan jaune vif, le Canary. Au fil des années, Amelia bat de nombreux records dans le domaine de l’aviation. En 1928, elle devient la première femme a effectué un vol transatlantique... Mais en tant que passagère ! Cela n'a pas suffit à Amelia qui quatre années plus tard devient la première femme a effectué seule le vol transatlantique. Elle bat de nombreux records pour une aviatrice à cette époque.

Elle désirait montrer que peu importe son genre, rien n’était impossible !

« Je suis tout à fait consciente des risques ; je veux le faire parce que je veux le faire. Les femmes doivent s’essayer aux mêmes choses que les hommes. Si elles échouent, cet échec doit servir de défi aux autres. »        Amelia Earhart

 

Voilà une philosophie de vie qui me convient parfaitement et que je trouve essentielle de partager dans notre société actuelle. Il est important de montrer à des petites filles et des petits garçons que notre genre ne doit pas définir nos rêves et notre avenir et l‘histoire d’Amelia Earhart en est le parfait exemple. C’est décidé, je monte un spectacle inspiré de ce drôle de petit bout de femme.  


Comment le spectacle va-t-til naître ?

Le travail a commencé avec de nombreuses recherches et lectures autour de la vie et des exploits d'Amelia Earhart. Elle avait décidé de faire le tour du monde en avion mais malheureusement, elle n’a jamais pu finir son exploit. Personne ne sait ce qu’il lui est arrivé, de nombreuses hypothèses ont émergé…
Ce serait le point de départ de mon récit. Mais il y avait tellement d’histoires autour de sa vie... De mes recherches est né l’idée d’une deuxième forme, un spectacle de contes autour de l’univers du voyage, Carnet de voyages d’Amelia


Deux formes ?

Au fur et à mesure des recherches et de l’écriture, je me suis rendu compte que cette forme devait être modulable afin de pouvoir parfois être diffusée directement au sein de lieux dédiées à la petite enfance ou dans des lieux plus atypiques. Carnet de voyages d’Amelia est une forme plus contée, malléable et accessible à un public plus jeune. C’est pourquoi, j’aimerai réfléchir ce spectacle en deux temps dès la création : une forme avec une jauge plus réduite et plus participative afin d’être jouée directement en structures adaptées et une forme plus longue pour un public plus «âgé» et plus élargi. 


                                                                                                 Illustration : Mélanie Nguyen


Ecriture 

L’écriture et la mise en scène sont pour moi indissociables, elles partent du même mouvement. J’aime me laisser surprendre par les accidents et faire confiance à une émotion. C’est dans ces interactions entre le corps et la matière que je vais chercher, afin d’en faire un jeu, une proposition, une trame ludique. Tout est effectivement question d’écriture, il s’agit en effet de guetter le signe afin de le mettre en scène, identifier le processus créatif et le valoriser. Il s’agit d’élaborer un langage entre son, corps et histoire. Je fais le choix de co-construire le spectacle en ayant une interaction directe avec le public concerné : les enfants. Cette rencontre peut se réaliser au travers d’échanges, d’ateliers autour de l’univers de l’aviation et d’Amelia Earhart, d’ateliers de construction scénographique, ateliers d’écriture, lors d’une représentation, … Ces rencontres et ces résidences vont permettre de nourrir le projet ainsi que les personnes rencontrées.
 

La scénographie

Une scénographie assez simple et épurée qui représente une île déserte. Le choix se porte plutôt sur des matières naturelles pour une représentation concrète de l’espace. Sur le sable, on retrouve des bribes de l’avion, ses affaires en vrac et des éléments liés à la plage. Le choix  a été de faire un espace circulaire afin que le public puisse être assis tout autour, ce qui amène une notion d’enfermement et d’isolement pour le personnage d’Amelia, un espace concret pour qu’elle puisse s’en évader avec ses mots
 

Le dernier voyage d'Amelia - l'histoire

Amelia aime voler et elle aime faire des choses que personne n’a fait avant elle. Son plus grand défi : devenir la première femme à accomplir le tour du monde en avion. Elle ne peut emporter qu’un tout petit sac, car chaque recoin de l’avion sert au stockage du matériel. Elle a accompli la grande partie de son périple, prochain arrêt : l’île Howland ! Mais le carburant commence à manquer… L’avion perd de l’altitude et finit par atterrir au milieu d’une toute petite île déserte… Comment repartir de cette île avec un avion en pièces détachées ? Entre réparations et histoires d’aviation, de réelles questions vont se poser. A-t-elle vraiment envie de repartir ?  
 

Le dernier voyage d’Amelia est un spectacle intimiste et touchant où se mêle théâtre et musique. Le personnage raconte ses histoires où le sensible côtoie l’humour, où les mots engagés ont une résonnance dans la société actuelle et où l’essentiel est de rêver, rêver concret

                                                                                                         Illustration : Mélanie Nguyen

Pourquoi ce projet a besoin de vous ?

  • Parce qu'il s'agit de ma première création hors les murs de mon école de théâtre.
  • Parce que le spectacle est accueilli par la Compagnie Mlle George donc n'a pas de trésorie propre.
  • Parce que je souhaite créer les musiques du spectacle afin de coller au mieux à l'univers du spectacle et que je souhaite rémunérer les musiciens.
  • Parce que c'est un projet ambitieux et que le rendu doit être à la hauteur de la mise en lumière de cette aviatrice mise trop longtemps de côté.

À quoi va servir le financement ?

N'ayant pas de trésorie propre pour créer ce nouveau spectacle, le financement va servir principalement à la conception de la scénographie et au coût lié à la création.

Le devis correspondant à ce dont nous avons besoin est estimé à 3 300 €, correspondant au 2ème palier qui est notre objectif ! (+8% de commission pour Ulule)

La règle du jeu sur Ulule, c’est « tout ou rien ». Donc, nous préférons établir un 1er palier à 2 100 € (dont 168 € correspondant à la commission de 8% pour Ulule), nous permettant de nous procurer une partie de ces éléments car si par malheur nous n’atteignions pas la somme de 3 300 €, tous les dons seraient annulés et l’opération serait blanche. Le « tout ou rien » quoi ! En l’occurrence… le rien ! Moche. Bien évidemment, vos dons vous seraient alors restitués.

 

1er pallier - 2 100 € : Forfait cool. C'est un super départ !

  • Création du costume d'Amelia
  • Création du décor : l'île déserte et les débris de l'avion
  • Achat des accessoires : le matériel d'aviatrice d'Amelia
  • Achat de matériels sons : des hauts-parleurs et une tablette son afin d'être autonome
  • Rémunération du musicien pour la création musicale du spectacle
  • Frais de défraiements liés à la création
  • Comission de 8% pour Ulule

Dans ce cas de figure, la campagne est validée, nous pouvons toucher vos dons et financer la scénographie et les frais liés à la création, et surtout répéter avec dès cet hiver en résidence !

 

2ème pallier - 3 300 € : Forfait confort. Alors là, c'est vraiment vraiment top !!!

  • Création du costume d'Amelia
  • Création du décor : l'île déserte et les débris de l'avion
  • Achat des accessoires : le matériel d'aviatrice d'Amelia
  • Achat de matériels sons : des hauts-parleurs et une tablette son afin d'être autonome
  • Rémunération du musicien pour la création musicale du spectacle
  • Frais de défraiements liés à la création
  • Création d'un teaser qui permettra de communiquer avec les professionnels et faire connaître le spectacle à un large public
  • Frais liés à la communication afin de diffuser le spectacle au plus grands nombres
  • Une enveloppe pour remercier les petites mains qui n'ont aidé (illustrations, affiche, ...)
  • Comission de 8% pour Ulule

Dans ce cas de figure, la campagne est validée, nous pouvons toucher vos dons afin de financer la scénographie, les frais liés à la création et surtout les frais liés à la communication afin de diffuser le spectacle !!

Affiche réalisée par Luc Villeneuve

À propos du porteur de projet

Les porteuses du projet :

  • Delphine ROBIN, écriture, comédienne et metteuse en scène

Après des études dans le domaine de l’enseignement, elle se tourne vers le théâtre professionnel suite aux rencontres avec Claudie Landy ( Toujours à l’Horizon) et Françoise Guillaumond ( La Baleine Cargo ). Elle intègre le Théâtre Ecole d’Aquitaine où elle aura l’occasion de jouer dans différents spectacles dont le rôle de Cendrillon dans une adaptation de la pièce éponyme de J.Pommerat.

Comédienne et metteuse en scène, elle crée en 2017 dans le cadre de sa formation, un spectacle jeune public  Dessine-moi un Rêve. Une histoire sur l'hypersensibilité et la gestion des émotions où le public est plongé dans l'univers des songes. Le spectacle est depuis accueilli par la compagnie Mlle George.

A côté de son activité de comédienne, elle animes des stages ou des ateliers théâtre avec des enfants.

Depuis la fin de sa formation en 2018, elle travaille avec la compagnie Murphy sur des spectacles de prévention : autour de la sexualité et de l'estime de soi. Elle a rejoint depuis quelques mois la compagnie Fantaburlesque avec laquelle elle travaille autour de spectacles et stages sur le burlesque et la féminité.

 

  • Lucie Roth, assistante à la mise en scène et technique

Après deux années au Conservatoire de Toulouse , elle intègre le Théâtre Ecole d’Aquitaine pour une formation de trois ans. Elle jouera sur plusieurs spectacles dont le rôle de Poznabella dans l'adaptation de Tout le monde veut vivre d'H.Levin. Elle a également joué dans plusieurs spectacles jeunes publics dont Dessine-moi un Rêve. Elle expérimentera à plusieurs reprises lors de sa formation le rôle d'assistante à la mise en scène.

Elle a notamment travaillé avec des enfants en centre spécialisé, donné des cours de théâtre à un groupe d’adulte amateurs, joué dans des courts-métrages et enregistré des lectures radiophoniques

Depuis la fin de sa formation en 2019, elle a joué avec la compagnie Les Vagabonds sur l'adaptation de la pièce Le roi se meurt de Ionesco et joué dans plusieurs courts-métrages.

 

Lucie et Delphine se sont rencontrées sur les planches du Théâtre Ecole d'Aquitaine, elles ont à plusieurs reprises collaborées en tant que comédiennes sur des spectacles. Au-delà d'une amitié, ce sont deux comédiennes qui parlent le même langage théâtral et qui ont le même engagement à défendre des valeurs féministes. 

C'était une évidence pour elles de se retrouver sur ce nouveau projet.

 

A propos de la compagnie 

Entre humour, poésie et émotions, le travail de la compagnie s’articule autour de disciplines artistiques variées comme le théâtre, la musique, le chant et la marionnette. La création de spectacles vivants est un moyen d’expérimenter différentes formes et thématiques. Cette démarche donne lieu à un panel de spectacles éclectiques. La culture doit être accessible, c’est pourquoi la volonté de la compagnie est aussi de proposer ses spectacles hors les murs.

Les spectacles de la compagnie Mlle George ont pour but d’amuser et émouvoir les spectateurs en faisant voyager de manière unique, sensorielle et rythmique, autant avec les yeux qu’avec les oreilles. Nos spectacles racontent le possible et l’impossible et mêlent réalisme et absurde.

En plus de cette nouvelle création, la compagnie compte deux spectacles :

  • Abel, création 2019, tout public

  • Dessine-moi un Rêve, jeune public à partir de 5 ans

Share Suivez-nous