BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Le Dernier Anneau (Tome 1) enfin en français

Recevez le roman culte de Kirill Eskov (la souscription continue !)

À propos du projet

Le porjet n'a pas pu abouti pour cette fois, malgré les sommes recueillies. Nous savons neammoins maintenant que nous pouvons compter sur votre interêt et nous reviendrons avec un nouveau projet en 2016. Le dernier anneau verra le jour en français !

**************

Kirill Eskov nous montre depuis le côté des perdants le plus célèbre univers de la fantasy, dans une parodie surprenante, irrévérencieuse et passionnante, déja traduite en sept langues... et maintenant en français, avec votre soutien.

Tome 1 : Malheur aux vaincus.

« La guerre est terminée. À force de trahisons et de duperies, les superstitieux barbares de l’alliance occidentale, aidée par des mages aux intentions sinistres, ont vaincu le peuple orocuen, paisible, industrieux et pacifique – ceux que leurs ennemis appellent « orcs ». Maintenant, la boucherie commence. Les rangs clairsemés des vaincus vont faire face à l’amer chemin du retour au foyer, harcelés par des patrouilles elfes qui cherchent à éliminer jusqu’au dernier des orcs, homme, femme et enfant, pointés du doigt par une propagande haineuse comme une race cannibale et maudite à exterminer. Mais des cendres de la catastrophe peuvent encore jaillir une étincelle d’espoir. Si la mission confiée à une « compagnie » composée d’un médecin et de soldats est un succès, le vent peut tourner, et l’heure de la revanche du peuple Orocuen aura sonné. »

Dans ce roman, paru en 1999 (en anglais: the last ringbearer), Eskov révise les événements qui se sont produits dans la célèbre trilogie de fantasy sur une base historiographique. Prenant celle-ci comme un "document historique" d'un présent imaginaire, il entreprend en historien patient de mettre à jour, derrière le récit mythique et en noir et blanc des vainqueurs, la réalité toute en nuances de gris.

Ici, les "puissances des ténèbres" sont en réalité un peuple sur le point de réaliser sa révolution industrielle, et qui menace le leadership de créatures venues d’une dimension parallèle...les elfes. La fumée est celle des usines et des forges, et les créatures volantes sont des armes expérimentales. Quant aux « neufs », dépeints originellement comme des cavaliers fantomatiques, il s'agit ici d'un conseil de sages guidant le développement d'une civilisation qui met la raison au centre de ses préoccupations.

L’édition française

Malgré l’excellente réception dans chacune des 8 langues dans lesquelles le roman été traduit, aucun éditeur n’a (osé ?) publié l’ouvrage en français. Nous avons donc décidé d’y remédier en le prenant sous notre aile.

L’ouvrage est en souscription ou « crowfunding ». Le principe est simple : le roman sera financé dès que la somme nécessaire est recueillie. Les souscripteurs ne seront débités que lorsque celle-ci est atteinte.

De nombreux bonus sont réservés aux souscripteurs ( T-shirt, affiche… voir bonus). Enfin, une version E-book est prévue, si la souscription atteint un certain seuil. Enfin, la version E-book est offerte à tous les souscripteurs du roman (mais ne devrait pas être en vente hors de la souscription)

Caractéristiques

Le premier tome, « Malheur aux vaincus » (titre provisoire), couvre la première partie du roman et est traduit depuis sa langue originale, le russe.

L’édition française est en tirage limitée (approximativement  2000 exemplaires) avec reliure cousue et couverture à rabats, de 275 à 300 pages environ, dans un format roman ( 6x9, soit 15x21 cm approx.)

La parution est prévue entre la fin du printemps et la rentrée 2013 (suivant la date de financement atteinte, voir ci dessus)

Pour lire un extrait en français : http://fr.ulule.com/le-dernier-anneau/news/lextrait-1-9440/

Pour lire le roman en version anglaise: http://www.sendspace.com/file/nrtxld


Le roman à travers le monde

Russe (original) :Последнийкольценосец

PortugaisO Ultimo Anel

Hébreu : titre inconnu. Pour l’anecdote, il aurait été traduit par un soldat israélien fait prisonniers, durant sa détention

TchèquePosledni Pan Prstenu

Anglais : The last Ringbearer. En version libre disponible en .pdf http://www.sendspace.com/file/nrtxld , .epub http://www.sendspace.com/file/t37icc,.mobi  http://www.sendspace.com/file/e77rwy

PolonaisOstatni Władca Pierścienia. Dans la lignée du Sorceleur d’Andrzej Sapkowski, Le dernier anneau a été acclamé par les lecteurs, et s’est classé parmi les titres les plus vendus de fantasy

EspagnolEl último anillo. A ce jour, le roman a totalisé près de 10 000 exemplaires vendus, sont plus de trois fois le chiffre moyen des romans de fantasy.

EstonienViimane sõrmusekandja

Français (en cours).Extrait disponible ici : http://fr.ulule.com/le-dernier-anneau/news/lextrait-1-9440/

Dans la presse

"Il faut une bonne dose de courage, autant qu’un notable talent, pour s’aventurer à contredire un prédécesseur de la stature de Tolkien, mais l’auteur du Dernier Anneau parait compter plus qu’il n’est nécessaire de ces deux traits." Gazeta Obywatel

"Eskov a écrit une histoire d’espionnage de grande qualité en se basant sur les caractéristiques du monde de Tolkien. À première vue, on dirait qu’il renverse juste cet univers, mais en fait, son procédé est identique à celui qu’utilise Sapkowski [Cycle du Sorceleur]: pour montrer le vrai visage de l’histoire qui jusqu'ici était considérée comme un mythe."Gazeta Wyborcza

"Un livre écrit avec un grand sens de l’humour, qui est aussi une mise en garde contre la foi aveugle dans les versions officielles des faits historiques l’histoire, on le sait, est écrit par les vainqueurs, qui s’assurent d’y figurer sous leur meilleur jour possible."SFera

 "L’énergie qui déborde du Dernier Anneau dissipe n’importe qu’elle imperfection que l’on pourrait lui reprocher. Il y avait longtemps  que je n’avais pas trouvé un livre qui soulignait avec autant d’intensité la vision optimiste de la vie."Knizhny Peterburg

"La « parodie » de Eskov, avec ces déformations souvent sardoniques des personnages et des événements du monde de Tolkien qui nous sont familiers, s’approche bien davantage du genre de la parodie qu’un “Wind Done Gone” ne l’a jamais fait. Si c’est un fanfic (et je ne suis pas sûre d’être en position de me prononcer le dessus), il s’agit probablement dans ce cas de l’exemple le plus persuasif à ce jour du potentiel artistique du genre"Laura Miller, Salon.com

"Son style fluide, sa narration fascinante et son talent pour construire des intrigues à plusieurs niveaux placent Eskov au niveau des grands maitres des récits d’aventures"Nowa Fantastyka

Kiril Eskov (Moscou, Russie, 1956) est comme chercheur à  l’Institut de Paleontologíe de l’Academie russe des sciences. Il est l’auteur de presque une centaine d’articles et de monographies sure la taxonomie et la paléontologie des arachnides et la biogéographie historique. Il a participé a plus de trente expéditions zoologiques et géologiques en Siberia, Asie Centrale y Mongolie, et considère que ses expériences des histoires au coin du feu au cours des ces expéditions furent probablement le ferment de son activité littéraire. Son premier roman, l’évangile d’Afranius, fut publié en 1996, et depuis lors il en a écrit quatre autres, ainsi que divers récits et essais. Il a reçu plusieurs prix dans le champ du fantastique, tant nationaux qu’étrangers, en plus de la Russie, ses livres ont été édités en polonais, tchèque, espagnol, finnois, hébreu et anglais.

A quoi va servir le financement ?

Le financement demandé represente environ 80 % des couts de financement de l'édition du roman.Cela comprend: la traduction, l'impression et les frais divers (livraisons, expédition, commission bancaire et ulule, droits de l'auteur, etc...)

Vous souscripteurs, êtes privilégiés, car c'est vous qui rendez possible nos publications. Outre un tarif préférentiel, la réservation votre exemplaire (le tirage et la disponibilité étant limités) et la livraison prioritaire, un certain nombre de bonus sont proposés. En voici la liste:

- Un poster, tiré de la couverture. Elle vous permet de soutenir le projet sans vous y investir, ou d'offrir le roman avant sa parution (voir ci dessous "seuils"). Ce poster est en édition limité, il ne sera pas effectué de nouveaux tirages.

- Votre nom dans les crédits: vous apparaissez dans le crédits du roman en tant que soutien dans la catégorie qui est la vôtre ( Avant garde, vétéran, etc..). Par défaut, nous inscrivons votre nom, s'il est disponible, ou votre pseudo, à défaut. Si vous voulez modifier ce choix, ou ne pas apparaitre du tout, contactez nous.

- Un mini supplément pdf pour le jeu Dungeon world (DW), réservé aux souscripteurs (réalisé par Gregory Pogorzelski artisan de la VF du jeu) .Ce mini supplément peut être joué sans DW. Il comportera notamment des livrets des personnages et un scenario (fronts, lieux, personnages et objets) 

Pour en savoir plus sur Dungeon Worldhttp://www.narrativiste.eu/2012/dungeon-world/

- Un exemplaire supplémentaire du roman ...

- Un exemplaire d'un jeu de Narrativiste Edition (format livre, hors boites) à tarif préférentiel. Celui ci peut vous être envoyé dès le terme de la souscription sans attendre la livraison du roman, qui sera expédié dans un autre pli. Pour cela, rajouter +4 euro lors de la souscription (ce niveau est part défaut franco de port).

- Un T-shirt strictement réservé aux souscripteurs, basé sur la couverture du roman. Ce T-shirt ne sera pas vendu en dehors de la souscription. Par défaut, la taille sera L. Pour modifier ce choix, nous contacter avant la cloture de la souscription.(l'aperçu ci dessous peut différer de la version finale)

- Une offre pro: 20 ex à tarif pro préférentiel, avec TVA récupérable et le nom du revendeur dans les crédits

- Une offre pro de sponsoring: le logo de votre organisation (éditeur de JDR, jeux videos, jeux de plateau, média, etc...) est affiché sur le quatrième de couverture du roman, accompagné de la mention "avec le soutien de ". Ouvre droit à la déduction du don du résultat fiscal de l'entreprise en cas de soutien financier.

Pour obtenir le dossier de sponsoring, nous contacter à contact AT narrativiste POINT eu

- à 75 % (avant le 10 décembre seulement), nous imprimons et expédions, à nos frais 2 cartes postales pour tous les souscripteurs qui ont souscrit au niveau "Sergent Orocuen" et plus. Vous pourrez ainsi offrir le roman à des membres de votre entourage avant sa parution (nous considérons qu'a 75 % avant cette date, le roman sera financé au terme de la souscription et nous y engageons)

- à 100 %: nous ferons tout notre possible pour lancer la traduction immédiatement, sans attendre la fin de la souscription. Donc au plus vite la somme est atteinte, au plus vite le roman sera disponible (compter date d'atteinte du seuil + 7 mois, entre le printemps et la rentrée 2013) 

- à 150 %:

Nous demanderons à Simon Labrousse de réaliser sa vision épique de la bataille des champs du Pélénnor vue par les Orocuen, en grand format (du A3 ou A2), imprimée façon poster et jointe à tous les souscripteurs à partir du niveau "Vétéran Orocuen"

Nous ajouterons la version Ebook, sans DRM pour tous ceux qui ont souscrit au roman

- à 200% : nous traduirons les textes de présentation et d'explication de Kirill Eskov, qui seront inclus dans le roman

- à 250 %: la traduction du second tome sera immédiatement lancée.

Si vous aimez le Dernier Anneau, voici ce que vous pouvez faire pour aider à le faire connaitre et le rendre réalité.

- N'attendez pas le dernier moment : rappelez vous qu'au plus vite le seuil des 100 % est atteint, au plus vite le roman sera disponible. De toute façon vous pouvez vous désister à tout moment.

- Cliquez sur le bouton facebook et google de cette page, que vous souscriviez ou non, en ajoutant votre commentaire et via tweeter. Ce n'est pas grand chose, mais cela révèle la popularité du projet. Le livre a également une page facebook.

Faites le connaitre directement par E-mail, au moins à 5 amis. Le Dernier Anneau intéresse les fans de fantasy, geek ou non, les joueurs, mais aussi, et peut être même surtout, tous ceux que son propos sur l'histoire, la politique et la contre-culture ne laissera pas indifférent.

Parlez en sur votre blogou sur vos forums préférés.Quelquesoient leur sujets, il y a fort à parier que le Dernier Anneau trouvera sa place (sauf peut être si c'est un forum sur la cuisine Cajun, et encore...). Vous pouvez utiliser librement les visuels et les informations de cette page.

 - Considérez la possibilité d'en offrir un à votre entourage. Les souscriptions sur ulule sont bien plus que de simples "ventes". En soutenant ainsi le roman, vous augmentez de beaucoup ses chances de parution, les estimations de faisabilité étant réalisées sur une base de souscription moyenne de 45 euros. 

- Relayez les news. La bataille va durer plusieurs lunes et il ne faut pas se relacher en cours de route...

- Prennez 45 secondes pour répondrecocher 7 questions

- Enfin, rejoignez la campagne  "touche pas à mon orc" !

À propos du porteur de projet

Narrativiste Édition est un éditeur associatif qui se consacre à la traduction et à la divulgation d’un genre nouveau de jeux pour créer et raconter des histoires, les  « jeux narratifs » (Storygames), portés par la génération des anciens joueurs de jeux de rôles des années 80, à la recherche de jeux plus faciles d’accès et plus dynamiques. Ces jeux permettent notamment à tous les amateurs de romans et de séries télé de s’approprier la fiction en créant de manière ludique leurs propres suites, voire leurs propres versions.

Narrativiste joue donc naturellement avec les archétypes de la littérature fantasy, fantastique ou de science fiction, à travers le concours des « Vieux pots, nouvelles soupes »  qui est l’occasion de réactualiser d’anciens univers ludiques, ou à travers la collection « retour à zéro » qui revisite et détourne les codes et les clichés des origines.

Publier un roman, en particulier un roman comme « Le dernier anneau », parachève cette démarche liant fiction, littérature et re-création ludique. Il en est même la clef de voute, en s’intéressant à une œuvre fondatrice du grand ancêtre qu’est « Donjon et dragons », tout en réglant un vieux compte jamais soldé avec les critiques diffuses, mais véhémentes adressées à la fantasy lors son arrivée massive en France entre la fin des années 70 et le début 80 (marquées par la publication du cycle de Tolkien, arrivé en 1973 seulement en français, et le film « Conan le barbare » d’après l’œuvre de R. Howard, sorti en 1982)

Pour consulter la liste des jeux publiés: www.narrativiste.eu/boutique/

Anne-Marie Tatsis-Botton est agrégée de russe. Elle a reçu le prix de traduction Russophonie 2012, Halpérine-Kaminsky 2006 et J.-F. Caillé 1992.

Amatrice éclairé de fantasy et de littérature fantastique, elle a relevé le défi d’une traduction impliquant une attention particulière aux références de l’auteur.

Quelques ouvrages traduits

- Récits des derniers jours, Oleg Pavlov (Noir sur Blanc)
- Mes treize oncles, Vladislav Otrochenko (Verdier)
- Le Décafardiseur, Alexeï Rémizov (Interférences)
- Souvenirs du Futur, Sigismund Krzyzanowski (Verdier)
- Octobre en wagon, Marina Tsvetaïeva (Anatolia-Libella)
- La Flûte aux souris, Alexis Rémizov (Rocher / Anatolia)

Simon Labrousse est diplômé de l'École Pivaut à Nantes. Il a réalisé plusieurs illustrations pour des jeux de rôles, et s’attaque maintenant à la couverture ainsi qu’a la réalisation de scènes pour le dernier anneau

http://labolab.daportfolio.com/

FAQ

  • Ce roman et sa publication sont-ils légaux ?

    Le roman a déjà été traduit en 5 langues sans rencontrer de problèmes. Le Dernier Anneau a été également traduit en anglais de façon "libre" et la « Tolkien Estate », bien qu’elle n’ait pas approuvé publiquement, n’a intenté aucune action.

    Sur un plan purement juridique, concernant la France, le droit à la parodie est très explicitement défini et garanti au nom de la liberté d'expression. C’est précisément ce que fait le Dernier anneau puisqu’il déforme et réinterprète un univers original avec, entre autres, une visée « critique » et ironique sur les récits historiques et mythiques.

    Enfin, comme pour l’édition espagnole, la version française ne reprendra aucun des termes originaux (noms de personnages, lieux) renvoyant directement à l’œuvre de Tolkien, afin d’insister sur le caractère original et indépendant de l’œuvre de Kirill Eskov (l’extrait présenté sera modifié en conséquence dans la version finale)

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Pourquoi cette parodie ?

    Ce projet était au départ personnel .L’auteur explique en détail sa démarche, déjà abordée en français, dans cet article http://ymarkov.livejournal.com/273409.html

    Bien que Kirill Eskov ait écrit d’autres romans, c’est d’abord un chercheur reconnu, spécialiste des araignées paléarctiques. On trouve la liste de ses « taxons » ici : http://en.wikipedia.org/wiki/Kirill_Eskov et  une biographie plus fournie en anglais ici : http://en.wikipedia.org/wiki/Kirill_Eskov. 

    Bref, Kirill Eskov ne vit pas de sa plume et n’a pas conçu ce roman dans le but de gagner de l’argent.

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Qu'en est-il du style de Eskov ?

    Vous pouvez en avoir un aperçu avec l’extrait traduit. L’auteur ne prétend pas être un écrivain professionnel aguerri, mais l’inventivité et la construction de la trame captivent le lecteur, comme en témoigne le succès des éditions dans les autres langues. L’étrangeté peut venir du décalage entre le cadre « épic fantasy » et l’intrigue « espionnage », inhabituelle, surtout dans la deuxième partie. 

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Le roman de Eskov est-il une "attaque" de l'oeuvre de Tolkien ?

    Absolument pas, bien au contraire.

    Kirill Eskov est membre d’une association de passionnés de littératures de l’imaginaire, connaisseur et admirateur de l’œuvre de Tolkien. Dans un essai abordant sa démarche (http://ymarkov.livejournal.com/273409.html), il explique que Tolkien a créé son univers en linguistique et que de son point de vue à lui de (geek) géologue, les terres du milieu présentent de nombreuses « incohérences ». C’est le point de départ d’une relecture qui se veut un hommage iconoclaste, une geekerie taquine et qui mènera Eskov bien plus loin que cette remarque initiale, pour déboucher sur une œuvre originale.

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Faut il avoir lu le Seigneur Des Anneaux pour lire le Dernier Anneau ?

    Pas du tout, car le Dernier anneau est une œuvre indépendante à part entière, avec un trame et des personnages principaux propres. Même si on peut prendre du plaisir à identifier les personnages, événements ou lieux parodiés,  ce n’est pas indispensable.

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Quels personnages retrouve-t-on parodiés?

    À part les Hobbits, absents, on retrouve les principaux Elfes et Humains. Cependant, les protagonistes principaux du roman sont des personnages inventés par Eskov, en particulier les Orocuens.

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Est ce que la sortie du Dernier Anneau à un rapport avec celle de Biblo au cinéma ?

    Non. Le livre a été publié il y a 13 ans, en 1999. Quant au projet de traduction en français, il est en maturation depuis longtemps. Au surplus, on ne voit pas de hobbit dans ce roman.

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Pourquoi deux tomes et non un seul ?

    Réaliser une traduction d’un ouvrage aussi complexe et volumineux est un processus couteux et long. En scindant l’ouvrage en deux, cela permet de le mettre plus facilement et plus rapidement à la disposition des lecteurs, en réduisant le temps et le budget nécessaire.

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Quand le second tome sera-t-il publié ?

    Si un seuil de collecte déterminé est atteint (voir "seuils"), la traduction du second tome sera lancée immédiatement et pourra être publiée fin 2013/début 2014. Sinon, cela prendra probablement plus de temps.

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Ou le roman sera-t-il disponible après la souscription ?

    Il sera distribué dans les boutiques en rapport avec les jeux par notre distributeur Millenium, ainsi qu’en librairies avec un distributeur spécialisé (en cours de discussion). Cependant, vu le tirage prévu, sa disponibilité n’est pas assurée en dehors de la souscription.

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Pourquoi ce titre en français ?

    Ce n’est pas le titre définitif, la traduction littérale étant « le denier porteur de l’anneau ». Il a été convenu avec la traductrice que ce point serait définitivement fixé à la fin de la traduction. Le titre actuel, plus court et évocateur, reste le plus probable, et a été tiré de l’édition espagnole (« El ultimo anillo »). 

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Est-ce qu'on peut en savoir plus sur le roman ?

    Un extrait sera disponible, publié simultanément sur SFU et Narrativiste.eu
    Par la suite, les news dévoileront certains aspects du roman, puis les progrès de la traduction (aux souscripteurs).

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Est-ce que Narrativiste va publier d'autres romans ?

    C’est envisageable. Plusieurs projets sont d’ailleurs en cours, si tout se passe bien pour Le Dernier Anneau. Disons seulement pour l’instant qu’ils participent du même esprit d’explorer à la fois les « marges » des cultures de l’imaginaire, et d’un retour sur les fondements.

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Sera-t-il réédité dans un plus gros tirage ?

    Impossible de répondre à cette question. Mais si c’est le cas, il faudra au moins attendre plusieurs années.

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Pourquoi Narrativiste, spécialisée dans les jeux, aborde l'édition de roman ?

    Parce que les jeux narratifs sont des jeux particuliers qui permettent de prolonger la fiction, en devenant l'écrivain, le réalisateur ou le protagoniste de l'histoire. Il nous a semblé logique d'unir les deux, afin de faire davantage connaitre ce nouveau monde ludique aux lecteurs.

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Que faites vous des profits, s'il y en a ?

    Narrativiste Édition est portée par une association. Les profits, s’il y en a, seront réinvestis et permettront la création de beaux, gros jeux à venir, en boite, notamment How to host a Dungeon (Moi, Maitre Du Donjon), un jeu en solo pour créer son « Donjon », Dread (Effroi), le jeu d’horreur innovant et primé qui met vos nerfs à vifs à l’aide d’une tour type Jenga,  et Blood Red Sand, un jeu compétitif et sans MJ de fantasy guerrière qui ne fait pas dans la dentelle et le "collaboratif".

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Le roman peut il être envoyé [en suisse,en Belgique, au Canada, etc...]

    Oui. Il peut être expédié partout dans le monde. Si vous avez un doute, contactez nous pour préciser les frais de port.

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

  • Ou puis-je en savoir davantage sur les jeux narratifs ?

    Vous pouvez consulter ces articles:

    - Interview sur SFU:http://www.scifi-universe.com/fiche_actu.asp?id=12561

    - Dossier dans JDR-mag à télécharger: http://www.narrativiste.eu/2012/un-dossier-jeux-narratifs-dans-jdr-mag/

    Mais le plus éclairant et de télécharger les jeux gratuits disponibles. 

    Si vous ne jouez pas aux Jeux de roles, vous apprécierez certainement Archipelago ou Joyeux anniversaire Robot. Si vous jouez aux jeux de rôles, essayez Danger Patrol.

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 9 mois

Poser une question Signaler ce projet