BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Le cuivre et la goutte

L'alambic en quête des terroirs

À propos du projet

Je souhaite confectionner les huiles essentielles et les eaux de vie propres à chaque région. Proposer aux producteurs d'élargir leur gamme et aux consommateurs de goûter au raffinement de leur environnement.

L'art de la distillation est méconnu en France. Cette pratique millénaire a pourtant de belles applications. L'alambic, appareil étrange et merveilleux permet de condenser et de recueillir les principes actifs des plantes que l'on nomme huiles essentielles et hydrolats; mais aussi l'éthanol produit par la fermentation des fruits et qui devient "eau-de-vie"...

Le 20e siècle a vu la destruction de dizaines de milliers d'alambics et la mise en place de lois restreignant l'usage de ces appareils. Pour autant, il reste permis d'exercer le métier de distillateur, muni des autorisations adéquates et animé par la curiosité, la passion, la soif d'apprendre. C'est précisément mon projet!

Après une formation et quelques expériences en maraîchage, ma fascination pour la nature et ses bienfaits n'a cessé de croître. Aujourd'hui, ma volonté est d'extraire le meilleur de chaque plante médicinale, de chaque fruit et le partager avec mes semblables, afin de promouvoir la qualité et la richesse des produits naturels. En outre, le processus de distillation me fascine et la pratique qui tendait à disparaître mérite, selon moi d'être réhabilitée. Voilà pourquoi je me lance dans cette aventure avec pour spécificité de proposer mes services sur tout le territoire français, de manière ambulante et de produire à la fois des huiles essentielles et de l'alcool, réalisant l'union des deux usages typiques de l'alambic.

A quoi va servir le financement ?

L'argent collecté servira à m'équiper pour démarrer mon projet:

-un alambic à colonne en cuivre d'une contenance de 150L (1600euros) ainsi que son support (120euros)

-un essencier pour séparer les huiles essentielles et les hydrolats (80euros)

-un stock de flacons et bouteilles + un système de chauffe à gaz pour l'alambic (environ 400euros)

Si la collecte "explose"...

Avec 4000e: un 2e alambic "spécial fruit" à bain-marie

Avec 6000e: un fourgon pour transporter ces merveilles plus confortablement (j'ai un break, ça va mais c'est pas le top...)

À propos du porteur de projet

J'ai 31 ans, après mon Bac, j'ai passé plusieurs années à enchaîner les petits boulots jusqu'à ce que je décide de me former aux techniques de maraîchage biologique. De fil en aiguille, je me suis intéressé à la permaculture, à la biodynamie, aux plantes médicinales, aux champignons...

Tout ce qui concerne la nature, la place et le rôle de l'Humain dans son environnement me passionne. Plus particulièrement, tout ce qui touche à l'agriculture, à l'alimentation et à la santé. J'ai commencé à utiliser les plantes pour me soigner et bien sûr, les huiles essentielles.

Aujourd'hui, convaincu du potentiel des végétaux en matière de nutrition et de soin, je souhaite continuer d'apprendre et chercher à extraire "l'essence" des plantes, et "l'esprit" des fruits. Car si les huiles essentielles ont des qualités indéniables, les eaux-de-vie de fruits présentent elles aussi un intérêt certain, tant gustatif que médicinal. Les applications découlant de ces productions sont multiples: cuisine, soins, cosmétiques, parfumerie... et tout à fait cohérentes avec mes aspirations, mes passions et mes connaissances.

La perspective d'exercer cet art ancestral (les premiers alambics en terre date de 3000 ans avant notre ère) m'évoque quelque chose de magique (l'alchimie?...) et de très prometteur.

FAQ