BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

L'Atelier contemporain - Art & Littérature

Que se passe-t-il en somme dans l’atelier contemporain ?

À propos du projet

Nous avons atteint notre premier objectif : c’est bien — rassurant et encourageant. Merci à tous les contributeurs pour leur soutien, leur engagement !

Mais… poursuivons ! Il le faut : il ne s’agit pas simplement d’exister vaille que vaille, mais bien d’être à la hauteur de nos ambitions, avoir les moyens d’être créatifs, demeurer exigeants, ouverts à la création — aidez-nous à développer nos projets !

 

 

Petit aperçu des contreparties disponibles:

(Gravure d'Ann Loubert, lithographie de Patrica Cartereau,

dessins de Monique Tello, Jérémy Liron, Bernard Pagès)

A quoi va servir le financement ?

Avec 12.000 €L’Atelier contemporain publie quelques livres en 2017.

Avec 18.000 € : L’Atelier contemporain développe des nouveaux projets plus ambitieux.

8 % de ces sommes sont réservées à Ulule, 15 % sont nécessaires pour régler les frais d’expédition.

Avec 12.000 € :

Nous pourrons poursuivre le travail entrepris depuis 3 ans, avec des projets pour 2017 :

L’Atelier contemporain publie des œuvres littéraires contemporaines et inédites, toujours accompagnées de dessins, gravures ou photographies. Ce sont souvent des originaux conçus pour le livre. Une place est réservée aux premiers livres, tout comme nous aimons accompagner les auteurs et les artistes dans la durée.

À venir, une quinzaine de titres diffusés en France, en Belgique et en Suisse par un réseau professionnel – Les Belles Lettres en France et en Belgique, et Zoé pour la Suisse romande.

- des essais sur l’art :

Le Geste du regard de Renaud Ego 

Sans peinture de Nicolas Pesquès 

L’Atelier de l’historien de l’art de Roland Recht & Agnès Callu 

- des écrits d’artistes :

Notes discontinues de Pierre Buraglio, préface de Pierre Wat

L’Immobilité battante de Pierre Tal-Coat, entretiens avec Jean-Pascal Léger, photographies de Michel Dieuzaide

La Triade, correspondance croisée de Pierre Tal-Coat, André du Bouchet & Henri Maldiney

- des œuvres littéraires :

Corderie de Christophe Grossi, dessins de Daniel Schlier ; préface d’Emmanuelle Pagano

cosa de François Bordes, dessins d’Ann Loubert ; préface d’Emmanuelle Guattari

+ Un projet exceptionnel par son ampleur mérite particulièrement l’attention : le chef d’œuvre posthume de Jean-Louis Baudry, Les Corps vulnérables. Un récit de 1.200 pages sur la nécessité de rassembler, à la mort de la femme aimée, tout ce qui a été vécu avec elle, jusque dans les moindres détails. Une entreprise affective mais surtout littéraire qui répond à la double exigence de maintenir la présence de l’autre par les seuls moyens de l’écriture et d’explorer le volume sans fond de la mémoire.

L’édition d’un tel livre est évidemment difficile à mener, l’auteur n’étant hélas réputé que dans un petit cercle de lecteurs.

Un chef d’œuvre que Proust n’aurait sans doute pas renié.

 

Et puis, si nous obtenions 18.000 €…, nous avons le projet de développer la maison d’édition :

L’Atelier contemporain se donne comme objectifs d’ouvrir le champ de ses publications à des auteurs étrangers, de republier des auteurs disparus dont les textes, souvent épuisés, nourrissent cette réflexion sur l’art et la littérature, ou encore de mettre en avant les œuvres d’artistes contemporains à travers des monographies et la revue déjà existante L’AC.

Quatre axes où nous gardons en ligne de mire la qualité, l’exigence et la considération de chaque projet. Une grande attention est portée à la maquette et à l’objet-livre qui doit être beau sobre et original.

- des traductions :

Le Journal de Käthe Kollwitz traduit par l’écrivain Sylvie Doizelet 

Les Salons de Giorgio Manganelli traduits par Philippe Di Meo 

Un entretien avec le peintre américain Andrew Wyeth, traduit par Vincent Gille et Anne Guglielmetti

- des rééditions : des livres de John Berger, Alain Robbe-Grillet, œuvres littéraires qui mettent au centre de leur écriture des problématiques liées à l’art ; des essais de Georges Duthuit, Émile Verhaeren, ou des écrits des artistes tels Jean-Jacques Henner ou Edouard Vuillard, etc.

- des monographies d’artistes résidants en France – Jean-Louis Bentajou, Jérémy Liron, Jean Rustin, Pierre Skira – et plus particulièrement en Alsace (lieu d’implantation de L’Atelier contemporain) : Jean Claus, Ann Loubert, Daniel Schlier, Stéphane Spach, etc.

- et bien sûr poursuivre la revue "L’Atelier contemporain", dont les deux premiers numéros ont été consacrés à approcher ce qui est en jeu dans l’espace de création qu’est l’atelier. Penser la phrase de Francis Ponge : « Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? Que faisons-nous ? Que se passe-t-il en somme dans l’atelier contemporain ? »

- enfin, organiser des expositions d’artistes dont nous voulons soutenir l’œuvre, et publier des estampes originales.

À propos du porteur de projet

 

François-Marie Deyrolle a consacré toute sa vie professionnelle au livre. Après avoir été dès son plus jeune âge assistant d’édition chez Séguier puis chez Aubier, ou libraire chez Tschann, il crée à 24 ans «Deyrolle éditeur» qui, de 1990 à 1997, publie une centaine d’ouvrages de littérature contemporaine – c’est ici que furent édités pour la première fois Jean-Patrice Courtois, Antoine Emaz, Alain Fleischer, Emmanuel Laugier, Anne de Staël… mais aussi des auteurs plus célèbres comme Pierre Bettencourt, Louis Calaferte, Lorand Gaspar, Guillevic, Claude Louis-Combet, Roger Munier, Rezvani, etc.

Avant de reprendre l’édition en 2013 avec sa maison L’Atelier contemporain, FMD n’a eu de cesse de poursuivre son travail de promotion, de diffusion de la création littéraire dans sa mise en lien avec les arts plastiques, alors qu’il était successivement directeur du Centre régional du livre de Franche-Comté, puis directeur de l’Office du Livre en Poitou-Charentes, et enfin responsable de la Bibliothèque des Musées de Strasbourg. En parallèle il a toujours continué ses projets éditoriaux en réalisant des ouvrages pour le Seuil, José Corti, Virgile, L’Act’Mem.

Retrouvez le ici sur LinkedIn ou via sa page Facebook !

 

Juliette Roussel est la graphiste de l’Atelier contemporain. Diplômée de l’École Estienne, elle a, entre autres maisons d’édition, travaillé pour Gallimard, Serpenoise, La Revue du Louvre ou les éditions du Signe. C’est elle qui prend en charge la partie créative, essentielle, et toujours nouvelle de penser, en complicité avec FMD, chaque projet, chaque objet livre dans son unicité, par-delà son inscription dans une collection.

Une force motrice, travail sur la typographie, les mises en pages, le lien texte-image, c’est Juliette qui se charge de donner forme et vie aux projets.

Retrouvez la sur Facebook !

 

Pour nous découvrir ou connaître les collections de la maison d’édition :

Un site Internet : www.editionslateliercontemporain.net

Une page Facebook : https://www.facebook.com/editionslateliercontemporain/

Des vues des livres sur Pinterest : https://fr.pinterest.com/ateliercontempo/

Sur le site « L’Autre livre » : www.lautrelivre.fr/o/editeur/l-atelier-contemporain

Des images sur Instagram : https://www.instagram.com/fmdey/

 

FAQ

Poser une question Signaler ce projet