BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Parentalite et handicap

Larmes de fond : Réalisation d'un court-metrage sur le theme de la parentalite et du handicap

À propos du projet

Présentation du projet :

La Délégation de l’Association des Paralysés de France (APF) en Loire-Atlantique et la Compagnie ARTEMISS s’associent dans un projet pluriel autour de la production d’un film créatif et artistique sur la thématique de la parentalité et du handicap.

Plus qu’un court métrage, c’est un projet plus large qui se veut la poursuite d’une réflexion approfondie et d’échanges sur les relations parents/enfants et le regard que porte la société sur les personnes en situation de handicap.

Ce projet s’inscrit dans une démarche participative incluant et impliquant l’ensemble des acteurs APF dans la création et la diffusion de ce court métrage, dans une démarche d’inclusion.

Nous souhaitons que ce projet soit l’occasion de rencontres non seulement entre des personnes en situation de handicap et des personnes valides autour d’une création cinématographique et de sa promotion, mais aussi avec le grand public.

Après « Tête en l’air », « Négatif », « Retour vers le fauteuil », « Larmes de fond » sera la quatrième production cinématographique d’Artemiss Cie. Tous ces films sont des fictions qui veulent être, par le biais de créations artistiques, un moyen de réflexion, de découverte du monde du handicap et de ses problématiques.

La réalisation de chaque film est un élément d’un projet qui englobe un ensemble d’actions qui commencent dès la période de pré-production et s’échelonnent sur une à deux années après la sortie (projections, débats, participation à des festivals, rencontres...).

Ces créations cinématographiques s’inscrivent dans la volonté de créer du lien social et sont toujours tournées vers la mixité entre les comédiens en situation de handicap, les valides et les différentes équipes de tournage. C’est ainsi qu’à chaque fois de jeunes professionnels ou futurs professionnels sont associés au projet.

Résumé du scénario :

Toute l’action du film se déroule sur et dans un bateau. Le bateau est en croisière. C’est un huis clos entre un père et son fils. Le film tente de parler des difficultés à être fille ou fils d’une personne en situation de handicap.

Les artistes de la Compagnie ont choisi d’aborder par une fiction le thème de la parentalité, de la difficulté de communiquer, d’être parent en situation de handicap, d’affronter ou pas le regard de l’autre si proche et parfois si lointain.

Les objectifs :

Objectif principal: Réalisation et promotion d’une fiction cinématographique en impliquant des comédiens valides, en situation de handicap, amateurs et professionnels sur la thématique de la parentalité et du handicap.

  • Impliquer les acteurs de l’APF (adhérents, bénévoles, usagers) dans un projet artistique (principe d’accès à tout pour tous) et ainsi lutter contre l’isolement (dans la réflexion, création, tournage, diffusion et promotion) ;
  • Diffuser le film au plus grand nombre comme vecteur de débat et de réflexions autour de la thématique parentalité et handicap : auprès des différents acteurs et professionnels de l’APF mais aussi du secteur médico-social en général, et plus largement vers le grand public (salles, festivals, événements sur la parentalité…) ;
  • Impliquer des partenaires locaux dans le projet (école, associations, mairies, entreprises…) pour faire évoluer le regard sur le handicap

A quoi va servir le financement ?

Nous avons besoin de vous pour achever ce beau projet !

Les dons perçus serviront à financer :

- Les moyens techniques nécéssaires à la réalisation du tournage du film et de son montage ;

- La location du décor principal (bateau à la Turballes) ;

- Le transport, l'hébergement et la restauration des acteurs, des figurants et de l'équipe de tournage.

À propos du porteur de projet

L’APF s’allie avec la Compagnie ARTEMISS qui travaille depuis presque 20 ans sur des créations théâtrales et audiovisuelles pour et avec les personnes en situation de handicap. C’est la seconde fois que l’APF co-produit un film avec ARTEMISS Cie. L’APF et Artemiss partagent la même éthique.

L’Association des Paralysés de France (APF)

L’APF est un mouvement associatif d’intérêt général doté d’un projet unique basé qui intervient dans de nombreux domaines. Depuis 80 ans, l’APF agit pour que les personnes en situation de handicap participent pleinement et entièrement à la vie sociale, qu’elles soient citoyennes dans une société inclusive, ouverte à tous, dans une dynamique d’ouverture.

Avec son projet associatif (2011-2016) « Bouger les lignes ! Pour une société inclusive », l’APF est plus que jamais en ordre de marche pour faire bouger la société : bousculer les représentations, faire évoluer les idées reçues, les cadres établis, en vue de construire une société ouverte à tous, dans laquelle chaque citoyen puisse jouir pleinement de ses droits et mener une vie décente !

Ici l’APF propose un projet pluriel et multi-partenarial qui répond aux attentes et besoins des personnes en situation de handicap en s’appuyant sur le principe de l’accès à tout pour tous (accès à la culture, à la pratique musicale, à la scolarisation, à l’emploi, etc.…), la lutte contre les discriminations et la citoyenneté pour tous. L’inclusion, qui est au coeur de ce projet, s’incarne dans la lutte contre l’isolement des personnes qui, du fait de leur handicap, sont aujourd’hui encore trop mis à l’écart, exclus dans notre société.

Nos réalisations cinématographiques :

Et pourtant je comm'unique : plus de 720 000 vues sur Youtube ! Cliquez ici pour voir la vidéo.

Pour plus d'informations sur la Délégation départementale APF de Loire-Atlantique, cliquez ici.

La Compagnie ARTEMISS

L’association ARTEMISS a été créée en 1996 par Philippe Le Coq et Yves Bouchet et devient ARTEMISS Compagnie (théâtre, création, handicap) structure professionnelle en 2005. Couvrant deux régions, Les Pays de la Loire et la Bretagne ; l’ensemble de l’équipe, soit une dizaine de personnes, a déjà créé plus de quarante spectacles, films et évènements culturels (professionnels et amateurs) avec des personnes ayant des handicaps et des âges différents (enfants, jeunes et adultes). Aujourd’hui plus de 500 personnes en situation de handicap et plus de 150 personnes valides ont participé aux différents projets mis en place par ARTEMISS.

La compagnie ARTEMISS, dans son éthique politique met en avant que " l’art est créateur de lien social". Ce lien se définit par le partage d’un moment commun mais aussi par l’enrichissement émotionnel, intellectuel, culturel. Si le handicap est un rapport particulier au monde, il doit s’inscrire dans sa globalité.

L’éthique de la compagnie se définit tout d’abord par son orientation de politique culturelle. Le primat est de permettre l’accès à la culture pour tous. Le handicap ne doit pas être un frein à cet accès et ARTEMISS s’inscrit dans la philosophie de la loi du 11 février 2005 de l’égalité des droits et des chances. Cet accès à la culture ne doit pas cependant se limiter à une place de spectateur qui confinerait le débat à « l’accessibilité physique des lieux de culture » mais bien à l’accès en tant que producteur de culture.

Par la pratique de création, ARTEMISS permet également aux spectateurs de découvrir une autre expression, un autre mode de communication ou une autre façon d’être au monde. La création permet donc d’enrichir non seulement la personne en situation de handicap mais aussi le spectateur « valide ». La mixité permet alors la reconnaissance de la différence dans une identité commune.

Pour découvrir les réalisations cinématographiques d'ARTEMISS, cliquez ici.

Pour plus d’informations sur la Compagnie ARTEMISS, cliquez ici.