BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Lampe solaire à chargeur de pile non rechargeable

Lampe solaire avec un chargeur de pile non rechargeable

À propos du projet

Résumé du projet

SolarGasy est une lampe solaire avec un chargeur de piles non rechargeables et/ou rechargeables à Madagascar. Après plusieurs années de travail, un prototype fonctionnel a été réalisé. L’idée est maintenant de diffuser à cette innovation afin d’apporter l’éclairage à tous là où l’électricité est encore un défi. Cette lampe permettrait ainsi de contribuer à la vulgarisation de l‘énergie solaire à Madagascar.

Prototype 2.0 de la lampe solaire avec un chargeur de pile non rechargeable

Naissance du projet

C’est en voyant nos parents recharger les piles usagées au soleil, que nous (une équipe malgache d’ingénieur) avons eu l’idée de monter ce projet de lampe. Notre projet est parti d’une idée simple. Les Malgaches grands consommateurs de piles n’ont pas les moyens d’en acheter, sans parler de l’impact environnemental des déchets dangereux qu’elles constituent dans un pays où le traitement des déchets n’est pas industrialisé. Pourquoi alors ne pas aller plus loin dans l’exploitation du soleil et des piles ?

Madagascar a un grand potentiel en énergie solaire. Malgré cela, l'accès à l'énergie reste encore un grand défi surtout dans les zones rurales (seulement 5 % de la population a accès à l’électricité). Les populations de ces zones utilisent encore des bougies ou des lampes à pétrole pour l'éclairage.

Mais à Madagascar rien ne se perd, tout se transforme. L’expression malgache « ady gasy », que l’on pourrait traduire par « débrouillons nous » illustre bien cette culture de la récupération, tout ce que nous trouvons ou qui est hors d’usage est réparé, transformé et réutilisé.

Description du projet

Cette lampe est constituée de lames solaires avec chargeur de piles, permettant de stocker à nouveau de l’énergie dans les piles.

Elle permet un éclairage vert et durable. Vert car elle fonctionne à l’énergie solaire et grâce à de la récupération de piles (rechargeables ou non). Durable car son utilisation est accessible aux populations rurales grâce à la possibilité d’utiliser des piles non rechargeables peu coûteuses, relativement aux piles rechargeables classiques. Ces piles sont faciles à trouver, aussi bien dans les grosses enseignes que dans les petites épiceries des villages les plus reculés de Madagascar. L’utilisation de pile est par ailleurs beaucoup plus pratique que l’utilisation d’une batterie comme stockage d'énergie. Cette lampe permettra de réduire les dépenses des foyers pour l’éclairage et leur permettra ainsi de faire des économies.

L’objectif aujourd’hui est de mettre à disposition ce modèle de lampe à ces populations qui n’ont pas accès à l’éclairage. Une lampe faite par des Malagasy pour des Malagasy, qui propose une solution simple et pratique. Cela afin de contribuer à l'amélioration des conditions de vie à Madagascar en préservant l'environnement et en sensibilisant la population en ce sens.

Pour cela, nous avons décidé de créer une association afin de distribuer ces lampes. Dans une optique d’entrepreneuriat social, nous souhaiterions à long termes favoriser la vente afin de couvrir les frais.

La vulgarisation de l’électricité, un défi majeur pour le développement du projet

La question de l’énergie est centrale pour le développement et le potentiel de l’énergie solaire pour le continent africain est bien connu. Les solutions d’électrification, particulièrement en milieu rural, restent encore particulièrement onéreuses et impliquent bien souvent l’importation du matériel nécessaire à leur mise en œuvre.

Une multitude d’initiatives créatives et réalistes voient le jour en Afrique, seulement, celles-ci ne sont pas développées à grande échelle et parfois abandonnées faute de suivi et de moyens.

Pour répondre à ce défi, l’idée est de pouvoir amener sur des micro-réseaux des solutions adaptées et efficaces, aller au-delà des prototypes, afin de permettre l’électrification en zone rurale. C’est une des clés pour assurer un développement durable à Madagascar et à une plus large échelle pour l’Afrique. 

Prototype 1.0 de la lampe solaire avec un chargeur de pile non rechargeable

Résultats et impacts

La vulgarisation de cette lampe favorisera l’accès à un éclairage vert et durable pour les populations de Madagascar, et permettra de réduire les dépenses des foyers pour d’éclairage et ainsi de faire des économies.

Le projet touche une large catégorie d’individus, en commençant par les décideurs, les opérateurs économiques, les activistes sociaux et environnementaux et bien sûr les citoyens.

Au-delà de l’utilité première, c’est un tremplin pour la sensibilisation de la population sur la protection de notre environnement. Le produit étant un « vita Malagasy » (ou « made in Madagascar »), la vulgarisation de cette lampe amènera la population à valoriser ses produits. Et comme les économistes le disent, consommer local est la base du développement durable.

Où en est le projet ?

Depuis Décembre 2015, après avoir réalisé le prototype 1.0 de la lampe, nous avons mûri le projet à travers différentes rencontres et la participation à plusieurs concours tels que « Who’s next Tana ? » ou encore « Africa Energy Generation Prize », un concours panafricain d’inventions de solutions génératrices d’énergie non conventionnelles à bas coût. En faisant parti des lauréats 2016 de ce dernier, nous avons obtenu un soutien technique, en bénéficiant d’une formation d’une durée d’un an pour améliorer le prototype et se former à l’entrepreneuriat.

lancement du prototype 2.0Sortie officiel du prototype 2.0

Sortie officiel du prototype 2.0 Hotel Sarakawa Lomé - Crédit photos EnergyGeneration

On parle de nous depuis

EnergyGeneration: "... DES PILES, DU SOLEIL ET… UN ÉCLAIR DE GÉNIE !..."

nocomment.mg : Une idée lumineuse

afrocentriklab.com et afrikatech.com: ...Des jeunes inventeurs créent une lampe solaire avec chargeur de piles non rechargeable

Voir aussi

La présentation du projet par notre ami Fetra actuellement à l'Academy Generation

Aujourd’hui, avec notre prototype 2.0, nous sommes prêts pour le lancement mais pour aller plus loin dans ce projet et pouvoir le développer à plus grande échelle nous avons besoin de votre soutien.

En bref

SolarGas c’est relever le défi de l’électrification à Madagascar grâce à l’entrepreneuriat local, soucieux de l’environnement et de son accessibilité économique. C’est l’exploitation du plein potentiel à disposition à Madagascar : le soleil, le matériel existant sur place et la débrouillardise culturelle.

A quoi va servir le financement ?

Il n’y a pas de petite contribution, nous serons reconnaissant envers tous les contributeurs, nous enverrons les nouvelles de notre projet à chaque avancement. Les contributeurs peuvent également devenir membre de notre association s’ils le souhaitent.

Tous vos dons contribueront à l’achat des équipements de bricolage pour fabriquer les lampes et serviront à la fabrication d’une soixantaine de lampes que nous distribuerons dans les villages.

À propos du porteur de projet

Nous sommes une association composée de passionnés en énergie renouvelable. Créée en décembre 2015 et fomrmalise cette année par ANDRIANAJAINA Todizara, FETRANJARA Tsinjolalaina Vahatriniony Justyack et ANDRIANIRINIAIMALAZA Philbert, jeunes ingénieurs en électronique et informatique industrielle et doctorants en énergie renouvelable, nous effectuons des recherches pour faciliter la vie des populations dans les zones rurales en mettant des accents sur la protection de l’Environnement.

ANDRIANAJAINA Todizara (30 ans) : originaire d’Ambatofinandrahana dans la province de Fianarantsoa, doctorant en énergie renouvelable. Todizara connaît le potentiel énergétique de Madagacar et conscient de la situation de la couverture en électricité de son pays. Il a mené une étude de l’impact socio-économique de l'électrification rurale. Il est le fondateur de l’association/du projet.

Situation de Madagascar

FETRANJARA. Tsinjolalaina Vahatriniony Justyack (28 ans) : originaire de Sandrandahy dans la province de Fianarantsoa, Tsinjolalaina connaît bien les problématiques d’absence d’électricité dans les villages malgaches. Ingénieur diplômé de l’école Supérieure. Polytechnique d’Antsiranana (ESPA), il est le cofondateur de l’association/du projet.

ANDRINIRINIAIMALAZA Philibert (28 ans) : est aussi aussi doctorant en énergie renouvelable.

Nous nous sommes tous les trois rencontrés sur les bancs de l’ESPA, et partagions la même volonté d’utiliser nos connaissances techniques pour apporter notre pierre au développement de la Grande Ile.

L'équipe fondateur du projet

L’association est fondamentalement pour les jeunes et avec les champs d’activités suivants :

  • l'association est surtout focalisée sur les questions du Changement Climatique (Formation, Manifestation, Recherche, Application des méthodes d’adaptation et aténuation ...)
  • la protection de l’environnement et des équilibres fondamentaux de la biosphère : espaces naturels, eau, air, sols, paysages et cadre de vie dans une perspective d’améliorer l’adaptation au changement climatique,
  • veiller à l’aménagement harmonieux et équilibré du territoire et de l’urbanisme,
  • la lutte contre toutes les formes de pollution et de nuisances en considérant notamment leur impact sur la santé humaine,

Sans exclusive à toute autre action dans la poursuite de l'objet général énoncé cidessus, l'Association a aussi pour objet d'agir dans tous les domaines relevant de la maîtrise des consommations de l’énergie, de la promotion, du développement et de la production des énergies vertes. Ainsi, l'Association œuvrera notamment à :

  • Contribuer à l’autonomie énergétique locale des territoires ainsi qu’à la maîtrise du prix de l’énergie,
  • associer les citoyens au développement des énergies renouvelables,  militer pour la diminution des consommations d'énergie,
  • lutter contre la précarité énergétique,
  • favoriser les échanges liés à l’énergie entre élus, citoyens, entreprises, administrations et associations
  • valoriser et mobiliser les compétences des acteurs économiques locaux concernés par l’énergie
  • favoriser l'émergence d'initiatives citoyennes similaires poursuivant les mêmes objectifs,
  • favoriser la création d’emplois dans le domaine des énergies renouvelables   

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet