BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

2016 Année de La Marseillaise!

Une oeuvre de Ricciotti pour l'hymne français

À propos du projet

​Notre collecte Ulule est close mais nous continuons à chercher des soutiens pour poursuivre notre action. Vous pouvez nous suivre sur facebook https://www.facebook.com/lamarseillaiseallonsetc

ou faire un don par chèque à l'ordre de l'association:

Les Amis du Mémorial de La Marseillaise
12A rue Commandant Rolland
13008 Marseille
Pour nous écrire: [email protected]
La Marseillaise, ce n'est pas seulement le chant des commémorations, c'est aussi celui qui résonne lors des grandes rencontres sportives. C'est le chant des médailles d'or aux Jeux Olympiques. Et, sous le signe du sport, 2016 est l'Année de La Marseillaise!

Avec le parrainage de la nageuse Laure Manaudou et de l'architecte Rudy Ricciotti, l'association des Amis du Mémorial de La Marseillaise propose d'offrir à Marseille (et à Paris) une oeuvre pour La Marseillaise - pourquoi ne pas jumeler les deux villes autour d'une oeuvre pour le chant national comme elles le sont pour la candidature aux Jeux Olympiques?).

A Marseille, la sculpture rappellera que le chant national y prit son envol, avant de devenir un immense symbole de liberté et de porter le nom de la ville à travers le monde. L'association propose que l'oeuvre soit installée dans un lieu-phare entre Vieux-Port et Mucem, afin d'être visible et accessible facilement aux visiteurs de plus en plus nombreux, et aux Marseillais.

Elle sera signée par l'architecte du Mucem, Rudy Ricciotti. C'est dire qu'elle contribuera à embellir le patrimoine artistique de la ville.

En se situant dans un lieu de haute fréquentation, l'oeuvre appelée "Le Socle de la Marseillaise" doit rappeler l'actualité du chant national, ce chant universel que l'on entendit en novembre 2015 dans de nombreuses villes étrangères et dans les stades de la Premier League pour rendre hommage au message français de liberté.

Regardez la vidéo:

Pour rappeler que ce qui est au socle de la France et réunit tous les Français, c'est le riche héritage historique et cuturel dont l'hymne français est le produit, l'oeuvre se compose d'un socle en matière brute de 3 tonnes incarnant la rudesse du combat pour la liberté, une matière authentique comme le vent et l'eau qui habitent Marseille, un granit indivisible comme notre histoire.

Le socle porte un buste en bronze du Dr François Mireur, qui a transmis aux Marseillais le chant composé à Strasbourg par Rouget de Lisle. Son buste illustre la jeunesse et la vaillance de tous les héros, célèbres ou méconnus, qui ont fait la France et combattu pour l'idéal de liberté. C'est une figure oubliée, mais qui vaut le détour!

C'est grâce à ce jeune volontaire aux armées, alors fraîchement diplômé de la prestigieuse faculté de médecine de Montpellier, que La Marseillaise s'appelle La Marseillaise. Il la chanta à Marseille le 22 juin 1792, et les Marseillais, enthousiastes, la reprirent en marchant vers Paris puis vers le front pendant l'été, avant qu'elle soit décrétée Hymne national le 14 juillet 1795. Lui-même mourut six ans plus tard, à 28 ans, en Egypte, aux premiers jours d'une marche effroyable à travers le désert en plein juillet. Si effroyable qu'il défia Bonaparte de réviser ses plans!

Un médecin, un volontaire, un général, qui vécut comme un éclair, et dont il reste La Marseillaise.

On voit ici, en novembre 1960, le général de Gaulle en son village natal d'Escragnolles (Alpes-Maritimes), où il lui rendit hommage.

L'oeuvre mesure 250cm de hauteur, le socle en béton aura la dimension d'un cube de 122cm. 

En donnant pour ce projet, d'où que vous soyez, vous offrirez une belle oeuvre pour célébrer l'hymne le plus célèbre du monde.

Ci-dessous, un prévisuel approximatif de l'oeuvre et le croquis original de Rudy Ricciotti

À quoi va servir le financement ?

Les dons sont intégralement destinés à la réalisation de l'oeuvre.

Ils sont déductibles de l'impôt sur le revenu à hauteur de 66% du don et de l'impôt sur les sociétés à hauteur de 60%.

La collecte d'Ulule couvre environ la moitié du coût total de l'oeuvre. Grâce à l'Année de La Marseillaise, l'association peut compter sur le concours de subventions publiques pour compléter son budget. A l'exception de Rudy Ricciotti, dont l'engagement est bénévole, les dons serviront donc à financer la matière et rémunérer les ateliers auxquels est confiée la production de l'oeuvre. Le bronze est coûteux, mais il est noble et résistant, et le patrimoine public de Marseille n'est pas riche en pièces de bronze; nous avons pris le parti d'une oeuvre qui soit belle et soit le produit d'un vieux savoir-faire français. 

Un site internet qui sera un mémorial virtuel pérenne, sera aussi créé. Il portera les noms de tous les donateurs, en reconnaissance de leur engagement. Il servira de plateforme pédagogique sur La Marseillaise.

Les meilleurs ateliers français de la restauration et de la fonderie d'art sont sollicités pour réaliser le Socle de La Marseillaise, en trois étapes clefs:

*Reproduction du buste original en plâtre de François Mireur inscrit à l’Inventaire des monuments historiques et appartenant aux collections de la faculté de médecine de Montpellier. Cette phase sera assurée par l'atelier Jean-Loup Bouvier, médaille de la Compagnie des architectes en chef des monuments historiques, médaille d’argent de l’académie d’architecture Métiers d’art, qui opère sur les plus prestigieux chantiers des Monuments historiques - Maison carrée de Nîmes, château de Versailles, sculptures de la préfecture de police de Paris, cloître Saint-Trophime d’Arles, etc. L'atelier est installé près d'Avignon.

*Agrandissementau double de l'original et moulage, puis fonte en bronze et travail de ciselure et patine par la fonderie de Coubertin. Installée dans la vallée de Chevreuse, la fonderie de Coubertin a produit le Charles de Gaulle installé devant le Grand Palais à Paris et le Winston Churchill situé devant le Petit Palais. Elle a coulé des œuvres qui ornent les plus prestigieux musées du monde, des sculptures de Rodin au Metropolitan Museum de New York à la statue équestre du roi-soleil dans la grande cour du Louvre. Elle a restauré plusieurs éléments des jeux d’eaux du château de Versailles et les Renommées de l’opéra Garnier à Paris. On lui doit aussi le pyramidion doré qui coiffe l’obélisque de la place de la Concorde.

*Création et réalisation d'un socle en béton noir brutailsé par Rudy Ricciotti, dans l'esprit du Mucem. Grand prix national de l'architecture, concepteur du Pont de la République à Montpellier et du Pavillon noir à Aix-en-Provence, Rudy Ricciotti a travaillé au département des Arts de l'islam du Louvre et à d'autres prestigieux chantiers, en particulier le Mucem à Marseille. Attaché à la région et à la Méditerranée, son précieux concours assurera originalité et esthétisme au Socle de La Marseillaise. Sa personnalité et sa passion républicaine lui assureront le caractère qu'exige ce puissant symbole français de liberté.

Si l'on téléphone à Rudy Ricciotti en son absence, c'est La Marseillaise qui répond! En guise de messagerie, le chant national vibre. Quel autre architecte reçoit ainsi ses visiteurs au bout du fil? 

L'inauguration du Socle aura lieu en 2017, année de la Capitale européenne du sport. Sa réalisation nécessite six mois au moins. 

En échange des dons, un geste de reconnaissance (voir en colonne de droite le détail des contreparties créées spécialement pour la collecte).

Pour 23€ ou plus, un bracelet (mode OU sport)

Pour 44€ ou plus un livret spécial

Pour 60€ ou plus un court roman

Pour 90€ ou plus une biographie historique

Pour 120€ ou plus un T-shirt ("Exception culturelle" OU "La Marseillaise")

Pour 1000€ ou plus un buste réduit de La Marseillaise de Rude, création originale et fabrication artisanale française – 15HX10LX7P

Pour 2000€ ou plus un tryptique de trois bustes réduits de La Marseillaise de Rude, création originale et fabrication artisanale française – 15HX10LX7P

À propos du porteur de projet

Le projet est porté par les Amis du Mémorial de La Marseillaise. Mais l'idée du Socle est d'abord une idée d'architecte.

40 ans de passion pour l'architecture et l'urbanisme marseillais ont amené Bernard Tarrazi à réunir en 2012 des dizaines d'amis pour partager ses rêves dans un livre, où s'exposent 365 idées pour Marseille. Une idée par jour!

Parmi elles, un espace, une place, ou mieux encore, un Quai de La Marseillaise! Pour en parler dans le livre, Bernard Tarrazi a choisi Yannick Mireur. Le virus était inoculé, et c'est ainsi que trois ans plus tard nous en sommes arrivés à lancer cet appel pour que les Marseillais offrent à Marseille une oeuvre digne de l'hymne national.

Après les attentas de janvier 2015, cette action a pris une autre mesure. Elle s'inscrit désormais dans le cadre de 2016-Année de La Marseillaise, qui est placée sous le signe de la jeunesse et du sport. L'association des Amis du Mémorial de La Marseillaise, présidée par Yannick Mireur, l'un des descendants du Dr François Mireur, y a beaucoup oeuvré auprès des pouvoirs publics, jusqu'à l'annonce du président de la République au stade Bauer en septembre 2015. Depuis, les Marseillaise entendues à travers le monde suite aux événements tragiques de novembre 2015, ont montré combien La Marseillaise restait un emblème français et universel.

L'objectif, à travers le Socle, est de promouvoir une série d'événements sportifs, festifs et patriotiques autour de la jeunesse pour se réapproprier le chant national, et pour redécourvrir le sens que lui avait donné le dramaturge marseillais Edmond Rostand, le père de Cyrano et de l'Aiglon, dans son oeuvre "Le Vol de La Marseillaise": "Or le Souffle voulait s'incarner dans un chant."

C'est ce souffle que l'association veut retrouver en encourageant les Français à comprendre La Marseillaise et la célébrer, notamment par le sport.

Rudy Ricciotti, Yannick Mireur et Laure Manaudou au lancement de la campagne Ulule le 9 mars, devant une tête de La Marseillaise de François Rude (1836) (photo: La Provence)

Le parrainage de Laure Manaudou est un témoignage non seulement du lien entre exploit sportif et fierté nationale, mais aussi de l'universalisme que porte l'olympisme. Avec le Socle, nous allons célébrer La Marseillaise alors que la France accueille l'euro 2016, après que la Premier League britannique a fait chanté l'hymne français dans ses stades. Nous la célèbrerons aussi pour M2017, Marseille Capitale européenne du sport. Et tandis que la France est candidate aux Jeux Olympiques de 2024 et à l'Expo universelle de 2025, ce chant universel de liberté nous accompagnera. Le Socle de La Marseillaise est ainsi devenu le début d'une grande et belle aventure.

L'association conduit son action accompagnée de partenaires média et sous le patronage officiel du ministre de la Défense. Elle est force de proposition vis-à-vis des pouvoirs publics, ministères de l'Education nationale, de la Culture, de la Défense, Présidence de la République, Ville de Marseille et Mairie de Paris. Diverses associations relaient aussi ses initiatives auprès de leurs membres.

L'association oeuvre pour engager une action dans les lycées et collèges de France qui permettront de redécouvrir le symbole de La Marseillaise. Elle prépare une grande opération sportive autour du chant national, une course-relais Marseille-Paris en 2016, et d'autres initiatives.

L'oeuvre proposée doit permettre à Marseille d'occuper toute sa place dans ce vaste projet, avec l'ambition qui convient à cette grande ville de Méditerranée, ouverte au monde, et à l'hymne national français.

Quelques articles de presse récents ont relaté les initiatives des Amis du Mémorial de La Marseillaise.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/la-marseillaise-comme-un-appel-a-la-resistance-apres-les-attentats_1748063.html

http://www.laprovence.com/article/actualites/3838132/pour-que-la-marseillaise-simpose-enfin-dans-sa-ville.html

http://www.laprovence.com/article/actualites/3494347/cette-marseillaise-quon-aime-mais-qui-manque-de-souffle.html

(extrait) http://www.laprovence.com/article/spectacles/3690601/heritage-national.html

(extrait) http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/3494348/marseille-va-t-elle-se-mobiliser-pour-son-hymne.html

http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-144192-la-marseillaise-du-sport-meilleur-vecteur-du-lien-nation-jeunesse-1176282.php#