BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

L'alchimiste Uzerche

Création d'un atelier de souffleuse de verre sur Uzerche (19)

À propos du projet

Pourquoi je me lance aujourd'hui dans la création de mon propre atelier?

Initiée aux secrets du verre en 2012 à Sars-Poteries dans le Nord, l'envie de créer via ce matériau magique ne m'a plus quittée depuis. Interprète en langue des signes de formation, j'ai décidé de mettre entre parenthèses mon engagement auprès de la communauté sourde pour me lancer dans l'aventure de l'artisanat d'art. Après l'obtention de mon CAP Arts du verre et du cristal au lycèe Jean Monnet d'Yzeure (Allier) et mon passage chez divers maîtres verriers pour parfaire ma formation,  je me lance aujourd'hui dans la création de mon propre atelier pour donner libre cours à mon imagination. Cette création sera le début d'un éternel chemin d'apprentissage, riche, je l'espère, en expérimentations et en découvertes

.

Le verre est par nature alchimique puisque sable à l'origine, il se transforme par l'effet du feu et de l'air pour devenir malléable dans les mains de l'homme (de la femme en l'occurrence) et permettre la création d'objets uniques.

Uzerche, "perle du limousin" comme se plaisait à l'appeler l'écrivain anglais Arthur Young est idéalement située au coeur de la Corrèze  et des ses nombreux lacs et au carrefour de 2 autoroutes, à 35 minutes de Limoges, de Brive la Gaillarde et de Tulle, aux portes des stations de ski du Massif central et des sites touristiques de la vallée de la Dordogne.

La grange en pierre et la petite cour pavée n'attendent plus que l'arrivée des fours pour pouvoir accueillir les visiteurs.

Quant à l'univers artistique que je souhaite créer, il est à la fois simple et complexe. L'idée est de s'appuyer sur un nombre de formes et de couleurs limitées, toujours en transparence et le plus naturel possible pour mettre en valeur la pureté brute du matériau. L'idée de faille viendra contrebalancer cette vision idyllique pour nous rappeler la dichotomie propre à chacun d'entre nous entre dureté et fragilité.

Soucieuse des questions environnementales, le four de fusion que j'ai choisi a été conçu pour consommer le moins de gaz possible et la quasi totalité des déchets de verre seront réutilisés et recyclés dans mon travail. Pour consommer le moins d'eau possible, les machines à froid fonctionneront en circuit fermé de façon à recycler l'eau utilisée.

Sensibilisée depuis longtemps à la question de l'accessibilité, mon atelier sera adapté au plus grand nombre avec une rampe fauteuil et des espaces de cheminement boutique élargis, des panneaux explicatifs visuels et schématiques, des visites en langue des signes (je suis bilingue) et une recherche sur la luminosité et l'expérience tactile. Mon objectif suivant sera de candidater au label tourisme et handicap.

Mais pour rendre tout cela concret, j'ai besoin de votre aide!

A quoi va servir le financement ?

Le premier objectif est atteint. Il faut maintenant essayer d'atteindre 150%!

Objectif n°1: 2000 euros + commission Ulule 8%  Objectif atteint!

Cela me permettra de financer une sableuse toute équipée (cabine de sablage, compresseur triphasé, pistolet, sable...) afin de dépolir certaines pièces pour créer des motifs et/ou jouer avec les effets d'ombre et de lumière.

 

Objectif n°2: 4000 euros supplémentaires (+ commission ulule de 8%)

il s'agit du prix de mon arche de recuisson. Ce four est indispensable à la production puisque c'est celui qui reçoit les pièces tout au long de la journée de travail et les redescend en température progressivement pour éviter tout choc thermique. En effet le verre est cueillé dans le four de fusion à 1200°C puis travaillé à la main. Une fois la pièce soufflée et formée, le verre est dur mais il est encore à 700°C. Si on la laissait à l'air libre (environ 20°c) la pièce subirait un choc thermique et éclaterait. Il est donc indispensable de la recuire en la plaçant dans une arche de recuisson maintenue à 500°c tout au long de la journée puis redescendue à température ambiante progressivement par paliers pendant la nuit. L'arche que j'ai choisie est d'une taille modérée (45*50*70) et ne comporte que 3 résistances dans un souci d'économie d'énergie et de préservation de l'environnement. Elle est produite en France par un artisan verrier dans un souci d'optimisation de ses fonctionnalités.

Objectif n°3: 7500 euros supplémentaires (+8% commission Ulule)

Si, comme je l'espère, je dépasse l'objectif n°2 pour arriver à l'objectif n°3, je pourrai ensuite financer l'achat de mon four de fusion en totalité ou en partie. Le four de fusion est le four principal qui permet de faire fondre le verre et de le maintenir à température de travail (1100°C) tout au long de la journée. Le coût de ce four est de 7500 euros. Il s'agit d'un four de 25kgs à bassin construit en ZAC (matériau très résistant) et utilisant l'oxygène et l'air pulsé combinés au gaz afin de permettre de réduire la consommation de gaz de plus de la moitié par rapport à un four traditionnel. Ce four est produit en France par un artisan verrier dans un souci d'optimisation de ses fonctionnalités.

Vous l'avez compris, c'est un total de 13500 euros + 8% (1080 euros) soit près de 15000 euros dont j'ai besoin pour acheter les fours indispensables à mon activité. Alors je compte sur vous et sur votre générosité!

À propos du porteur de projet

Je m'appelle Julie Lefebvre, j'ai 34 ans et je suis originaire de Valenciennes dans le Nord. Mon parcours est fait de rencontres et de découvertes qui nourrissent aujourd'hui ma créativité.

Après une enfance à Valenciennes puis dans les Ardennes (Dricourt puis Charleville-Mezières) puis de nouveau à Valenciennes, c'est avec un bac littéraire en poche que j'entre à l'Ecole d'Interprètes Internationaux de Mons en Belgique. Diplômée Candidat traducteur Interprète anglais allemand, j'y découvre la langue des signes et décide de poursuivre mes études d'Interprète de/en langue des signes française à Lille puis à Paris.

Le hasard des rencontres me fait travailler dans le monde politique en région parisienne et élargir mon champ d'action sur l'accessibilité. Salariée dans le scolaire à temps partiel et en libéral pour le reste du temps, je passe par l'Oise pour finalement revenir à Valenciennes où j'exerce en tant qu'interprète LSF en libéral à temps plein.

C'est à l'occasion de cet ultime retour aux sources que je découvre le verre lors d'un stage à Sars Poteries avec Olivier Juteau et Catherine Marouzet-Denoyelle. Je poursuis les stages à Trélon et deviens bénévole à l'Atelier Musée du verre pour les visites guidées et les démonstrations de soufflage.

En 2013, je participe à mon premier projet artistique de grande ampleur en décrochant la 2ème plus grosse enchère lors de la Cow-parade de Valenciennes avec ma vache "Signe de verre". Je crée H2Glass et présente mes bijoux en perles de verre au chalumeau lors de diverses expositions artistiques dans le Nord.

Souhaitant avoir plus de temps pour le verre, je décide en 2015 de passer le CAPES de langue des signes et je deviens professeur de LSF stagiaire dans l'Education Nationale. Cela m'éloigne du verre pendant 2 ans et m'oblige chaque année à une mobilité géographique hors norme (Dunkerque puis Tours). En 2017 ayant atterri dans l'académie de Limoges, je décide de me poser et de revenir à mon objectif principal: le verre.

Le hasard m'a menée en Limousin, ce sera donc la Corrèze qui nourrira mes projets de création. Je tombe sous le charme d'Uzerche et cela devient une évidence: je vais reprendre le chemin du lycée pour obtenir mon CAP et je vais monter mon propre atelier. Les locaux acquis, ne reste plus qu'à financer le matériel.

Profondément humaniste, j'ai envie de partager ma passion du verre et ma vision du monde avec le plus grand nombre.

Retrouvez moi sur Facebook pour suivre l'avancement du projet!

http://www.facebook.com/lalchimiste.uzerche

 

Ils m'accompagnent sur ce projet:

- La communauté de communes d'Uzerche

- La mairie d'Uzerche

- La Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Corrèze

- Le Conseil Départemental de Corrèze