BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

LABBRA BLU

LA VIE, UNE SECONDE FOIS

À propos du projet

NOTRE PROJET

"Labbra blu" n'est pas seulement un film. C'est un projet cinématographique, culturel et social, qui décrit le monde des périphéries humaines et métropolitaines. Le film est inspiré du douloureux  parcours de deux adolescents, sortis du coma après un  accident de la route,  avec de nombreuses séquelles physiques et mentales, dont la paralysie d'une partie du corps et des lésions cérébrales. Dans ce film, les difficultés de ces adolescents, ainsi que leurs révoltes et leurs espoirs de s'intégrer à la société qui les entoure, se mêlent dans une narration insolite et poétique. 

Le thème récurrent du récit, le voyage, y symbolise les étapes de la réinsertion. 

Quels sont les sentiments et les idées qui enflamment les esprits de ces jeunes? Comment envisagent-ils leur avenir? De même que leur vie affective et sentimentale? Le handicap, plus ou moins grave, les poursuivra tout au long de leur vie. De quelle façon influencera-t-il sur leur personnalité, une fois qu'ils se seront insérés (ou réinsérés) au sein de la société?

Dans cette époque souvent incertaine et décousue, l'extraordinaire défi de parvenir à une deuxième vie après un traumatisme peut tous nous concerner. Avec ce film et le réseau qui se construit autour, nous voulons créer un temps et un lieu, où retrouver un rythme commun, de la solidarité, et joindre nos forces, afin de ne tourner le dos à personne.

 

IL Y A DES CICATRICES QUI LAISSENT UN RÊVE

GIO EVAN

 

L'ÉCRITURE, ENSEMBLE

Andrea Rusich, réalisateur: "Luciano et moi avons commencé à écrire l'histoire avec Gabriele et Philip. Nous cherchions une narration qui dévie de l'approche souvent utilisée pour aborder le mal de vivre et la douleur des personnes handicapées. Dès le début, nous étions sûrs d'une chose: il fallait que ce soit un voyage effectué ENSEMBLE. 
Il devait partir des personnes vivant ce genre d'expériences, pour englober enfin un plus grand nombre de personnes. 
Un groupe de travail s'est donc constitué, et nous avons opté pour un parcours de travail collectif et inclusif: nous, scénaristes, et deux adolescents touchés par la problématique avons commencé à écrire. C'est dans cet état d'esprit que nous avons porté notre projet à terme, et petit à petit, des acteurs culturels et sociaux, se sont joint au projet, et un itinéraire culturel et social s'est construit autour du film. 

LA GENÈSE DU FILMRACONTÉE PAR LE RÉALISATEUR

"Ce projet cinématographique est né à Casa Dago, un service de réintégration familiale assisté des anciens patients sortis du coma, et à l'hôpital Istituto Santa Lucia, qui est depuis de longues années hautement spécialisé dans la réhabilitation neuromotrice. Au début je devais réaliser un documentaire sur les patients de ces structures, et suivre leurs proches et le personnel spécialisé qui les accompagne dans ce parcours. Les rencontres et les innombrables expériences que j'ai pu faire dans ces deux structures m'ont permis d'observer les patients au cours de l'une des phases les plus délicates et difficiles de leure histoire: celle de l'acquisition de nouveaux moyens utiles à la construction d'une nouvelle vie – aussi différente qu'éloignée de la précédente – et à leur réinsertion progressive au sein de la société. Lorsque je suis entré en contact avec les patients les plus jeunes, je me suis aperçu qu'il existait une forte continuité entre leur existence précédent le coma et celle qui lui faisait immédiatement suite. Une continuité constellée de rêves, de souhaits et d'espoirs qui rapprochent les personnalités les plus tenaces, les plus combatives, les plus réactives et rebelles. Dans le cas de Gabriele et Philip, les séquelles ont donné lieu à une réaction bien précise et exclusivement vouée à conserver leur identité. J'ai tenté de pénétrer leurs pensées, je les ai accompagnés dans leur vie quotidienne, je me suis entretenu avec les membres de leurs familles et je me suis retrouvé en possession d'un assemblage inestimable de sentiments et d'expériences à même de former une trame inédite, intime et profonde. Au fur et à mesure que je rassemblais des fragments de vie à Gabriele et Philip, je me suis rendu compte à quel point la parole constituait un obstacle dans mon projet. J'ai alors décidé de changer de point de vue, et rejoint par Luciano, mon coscénariste, nous avons imaginé un nouveau projet de film qui devait impliquer directement Gabriele et Philip, des adolescents handicapés, dans le processus d'écriture. Ensemble, nous avons commencé à échafauder des bribes d'histoires, de scènes et d'images en nous basant sur les rêves et les aspirations de Gabriele et Philip. Par la suite, nous avons travaillé sur les personnes qui allaient les accompagner tout au long de ce parcours : leurs familles, leurs amis et leurs partenaires. C'est aussi pour cette raison que le choix de prendre comme acteur du film le véritable Gabriele, et de reconstruire autour de lui un groupe de jeunes, souffrant ou pas d'un handicap, m'est apparu comme le seul possible pour raconter le mieux cette histoire. C'est donc l'histoire d'un adolescent qui veut récupérer coûte que coûte sa vie, telle qu'elle était auparavant. Notre film EST l'espoir contenu dans les rêves de Gabriele et Philip qui ne demandent qu'à vivre sans être jugés et à être compris grâce au récit de leur histoire. Le film reste fidèle à l'esprit de nos deux amis, et utilise un langage onirique et suréaliste, à l'image de leurs désirs et de leur rêves."

Andrea Rusich

 

 

SYNOPSIS


Gabriele a vingt-cinq ans. À dix-neuf ans, alors qu’il était en voiture avec ses amis Thomas et Lea, il est victime d’un accident de la route. Après une période de coma Gabriele traverse une période difficile de rééducation. L’accident a radicalement changé sa vie. Il a perdu l’usage de la parole, et une partie de son corps est restée paralysée. Gabriele partage avec Tomas et Lea l’épreuve de la rééducation, mais surtout les moments d’évasion, leurs rêves, et la difficulté de retrouver une vie normale. C’est l’histoire d’un voyage accompli ensemble, plein de découvertes et de défis...

 

À propos du porteur de projet

 

 

Andrea Rusich - RÉALISATION ET SCÉNARIO

Andrea Rusich est réalisateur, scénariste et producteur indépendant. Deux des scénarios qu'il a écrits ont été reconnus d'intérêt culturel par le ministère italien des Biens Culturels : le long-métrage "L'estremo" produit par Loups Garoux Produzioni et "House Movie" pour Jean Vigo Italia. Il est également l'auteur du spot publicitaire “Io Vedo Che” pour le syndicat italien CGIL. Il a par ailleurs collaboré au texte de la pièce de théâtre “Il Pigiama” pour MV Pictures, avec Francesco Montanari. Il est directeur artistique du Premio Monteverde Pasolini, prix dédié aux Arts, à la Culture et à l'Engagement social, et s'est occupé de l'organisation des trois éditions précédentes. Il a dirigé et produit "Glorioso, il baseball", "Una notte a Primavalle", “CUT”, “Il Borgo di Dio”, “PrimaOra”, et “Il Sindaco Petroselli”.

Luciano Miconi - SCÉNARIO

Luciano Miconi travaille depuis 2008 comme assistant auprès de mineurs affectés de handicaps et d'autisme pour le service de ramassage scolaire du XIème arrondissement de Rome (Municipio XI). Il collabore depuis 2010 avec le collectif Poeti der Trullo, groupe de sept auteurs qui écrivent des poésies et des histoires en italien et en dialecte romain et qui compte actuellement plus de 150.000 contacts sur les différents réseaux sociaux.Il a fondé en 2015 l'Association Culturelle Metroromantici, dont il est le président.Il figure parmi les organisateurs du 3ème Festival International de Poésie de la Rue, qui s'est tenu dans le quartier de Trullo, dans la périphérie de Rome, en octobre 2015.En juillet 2015, il a contribué à la parution du livre Metroromantici, dont il a entièrement pris en charge la production et la distribution et dont il a jusqu'à présent vendu plus de 5000 exemplaires. Passionné de littérature et de cinéma, c'est la première fois qu'il prend part à l'élaboration d'un scénario avec "Labbra Blu".

Gabriele Valente - COLLABORATION AU SCÉNARIO 

Gabriele est né le 9 octobre 1989. L'accident qui a changé sa vie à tout jamais est survenu le 26 avril 2008. Jusque-là, il était fougueux et rebelle. À l'école, c'était un élève inattentif et turbulent et il s'adonnait souvent dans sa vie de tous les jours aux déviances propres aux adolescences instables. Parlant de lui-même, il dit : "Maintenant, je me sens assez différent. Je crois que cette expérience m'a aidé : je ne suis plus du tout celui que j'étais avant, mais peut-être qu'aujourd'hui encore, j'ai gardé un brin d'inconscience…Par exemple quand je marche, je ne fais pas attention et je marche très vite, ce qui fait que je finis par terre, la plupart du temps. Parfois je risque de tomber et de me faire vraiment mal… Il est évident que mon état physique me bloque énormément, il y a beaucoup de choses que je faisais avant que je ne peux plus faire… Des fois, ma situation me déprime et m'accable, mais elle m'a aussi beaucoup aidé à mûrir… Maintenant, j'ai pleinement conscience de ce qu'est la vraie "souffrance"".

 

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet