BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

LA VILAINE

un projet de court métrage indépendant

À propos du projet

Le projet
La Vilaine est un projet de court métrage essayiste sous la forme d’un film noir. Le monde dans lequel évoluent Sara et Anna, les deux protagonistes de l’histoire, est plus sombre et plus violent que le nôtre. Il pourrait être notre proche futur qui se matérialiserait par un fossé de plus en plus marqué entre hommes et femmes, et entre ville et campagne, Paris et régions. La société imaginée prend alors la forme d’une bulle d’hypocrisie qui éclate et se transforme en violence.

Parfois provocant, absurde et décalé, le film la Vilaine tentera de rendre compte d’un certain mal-être menaçant dans la société actuelle où hommes et femmes n’arrivent plus à vivre ensemble, et où l’homme est parfois perçu comme un danger et un prédateur.

Synopsis court
Sara et Anna, deux amies et colocataires, la vingtaine, décident de fuir la ville et de renoncer aux hommes. Elles vont quitter le gris de Paris et suivre la lumière pour changer de vie. Leur chemin hasardeux les mènera le long de la rivière la Vilaine, en Bretagne. Mais l’ailleurs est-il si différent d’ici, et n’emportons-nous pas nos angoisses et nos démons avec nous, où que l’on aille… ?

Rôles

Sara
Sara est la meneuse : jolie, un peu garçon manqué, c’est elle qui prend la décision de renoncer aux hommes suite à une coucherie ratée qu’elle considère trop violente. C’est une fonceuse. Il y a une rage intérieure qui sommeille en elle. Intellectuelle et littéraire, elle a une vie intérieure riche et ne s’ennuie jamais. Elle n’a pas besoin des autres pour exister ou pour se faire valoir.  Le rôle de Sara est donné à une jeune actrice française, Charlotte Deniel. 

Charlotte est une jeune actrice vive et directe, et qui possède un bon rythme. Elle sera l'incarnation parfaite de Sara, et lui donnera la profondeur nécessaire. Pour vous faire une idée de son jeu, voici son monologue repris de la Maman et la Putain de Jean Eustache : https://vimeo.com/267978571

Anna
Elle est l’exact opposé de Sara : joviale, elle aime la vie et les hommes. Jeune comédienne en devenir, très belle, elle compte beaucoup sur son physique et peut être naïve et crédule parfois. Elle a besoin de se refléter dans le regard des autres, ce qui fait qu’elle va suivre sa copine jusqu’au bout de la route, ou presque. Anna sera incarnée par Lola Andréoni-Pham. 

Lola est douceur et vivacité, et elle donnera la tendresse et la fougue dont le rôle d'Anna a besoin. En septembre, j'ai pu tourner un très court métrage avec elle, l'histoire d'une fille qui veut s'affranchir et quitter son île…
https://vimeo.com/297277419

Bertrand
Bertrand est un éclusier qui va accueillir Sara et Anna chez lui. Vieux campagnard solitaire et sympathiquement alcoolique, il va d’abord représenter une sorte de trêve dans le combat des filles contre les hommes en général, puis va se révéler être une menace potentielle. Il sera, après tout, comme les autres quand sa solitude va se transformer en libido, juste avant de devenir la victime impromptue de la rage de Sara… Bertrand sera joué par Didier Morvan, qui était également dans mon film Apparences.

Manu
A un certain moment, pendant leur fuite en avant, Anna et Sara rencontrent Manu, un SDF qui s'est abrité dans une maison abandonnée. Le pauvre va passer un sâle quart d'heure… Manu sera joué par Stéphane Hausaur.

Un autre comédien rejoindra aussi l'équipe bientôt et nous allons vous donner plus de détails sur l'équipe des comédiens au fur et à mesure.

A quoi va servir le financement ?

A financer une partie du film ! Produire un film, si court soit-il, coûte très cher. Nous avons besoin de comédiennes, de comédiens, de quelques figurants, d'une caméra, de lumière, de nourriture, de régie, de post-production, et de beaucoup de bonne volonté. Nous espérons le tourner dès le printemps et à la fin du financement participatif, et donc grâce à vous ! 

Léa, mon dernier projet, a été financé et il est sorti en salle le 13 juin dernier au cinéma le saint André des Arts.
Celui-ci sera encore plus beau ! Et encore plus libre !

 

 

À propos du porteur de projet

Mise en scène et réel 
Auteur-réalisateur et cadreur, j’ai été formé au « cinéma direct » et je cadre moi-même mes films. Même pour un projet de fiction, j’aime rester au plus proche du réel, sans toutefois céder à la facilité et en sacrifier l’image, ou le sonore. 

Ma direction d’acteurs est proche de la réalité de la vie et très instinctive. 

J'ai déjà réalisé quelques courts métrages, dont trois ont été sélectionnés en festival, ma filmographie et ma biographie sont ici :
http://www.mathiaswalter.fr/filmographie.html
http://www.mathiaswalter.fr/biography.html
http://www.mathiaswalter.fr

https://www.instagram.com/matt_peter_walter/

Share Suivez-nous