BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

La trilogie des 2m20

Trois films de 2 minutes 20 pour le prix d'un ! KRUPTE / ALAIN / ZURDZE

À propos du projet

 

La trilogie des 2m20 c'est une série de trois films, filmé par un type de caméras différentes à chaque fois : (Numérique / VHS / Super 8)

Trois films qui mélangent absurde et film de genre : KRUPTE qui est un western / ALAIN un film d'horreur / ZURDZE un film de kung-fu uchronique. 

Trois films que l'on peut voir séparement mais dont les histoires se recoupent au travers de trois personnes : Sandra, Sarah et Jeremy.

 

Voilà maintenant, vous connaissez le plus important.

Passons maintenant aux choses sérieuses...

 

KRUPTE 

2 minutes 20 - Numérique - Western familliale 

 

Synopsis : (volontairement non-détaillié)

Teddy s'ennuit à chacun de ses anniversaires. Le jour de ses 22 ans, il invente une machine à les rendre moins chiant le KTX-2000 et leur demande d'en être les cobayes. 

 

Alain 

2 minutes 20 - VHS - Horreur 

 

Synopsis : (volontairement non-détaillié)

Alain est fan d'une célébrité et il la cherche partout comme ça, sans raison, dans son petit village. Au cour de ses recherches il tombe sur une maison, où les habitants portent le même nom que sa star préféré. 

 

ZURDZE

2m20 - Super 8 - Kung-Fu uchronie

 

Synopsis : (volontairement non-détaillié)

Jeremy veut vendre un stylo 4 couleur (un peu vintage) sur internet. L'acheteur qu'il rencontre semble vouloir lui faire comprendre la valeur de ce stylo.

 

Ce qui m’a motivé tout d’abord dans l’idée d’une trilogie c’était que certains de mes personnages se rencontrent et se croise au fil des histoires. J’ai ce besoin pour croire à une histoire, si saugrenu soit-elle, de croire autant dans le jeu du comédien que sur la chaise sur laquelle il est assis. En somme, j’ai plus besoin de croire dans le monde qui entoure l’intrigue que dans l’intrigue elle-même. Sauf que je trouve qu’il est très difficile de s’installer dans un monde quand le film dure 140 secondes. Paradoxalement, je suis un grand partisan de ce format court, brut, concis, sans détour plutôt que des « long » courts métrages de 20 minutes, dans lequel on essaye de rentrer désespérément une histoire de trois heures (on a tous fait cette erreur). En ça, l’idée de la trilogie est partie de ces deux désirs là, qui se sont rejoins. Chaque histoires est venus au fil du temps, plus ou moins vite et ce n’est qu’à l’écriture que les ponts entre elles sont apparus. Derrière elles sous l’aspect drôle, stupide, et je l’espère divertissant, un message parfois plus sérieux, abordant à chaque fois un nouveau thème.

 

    K.A.Z, ou la trilogie des 2m20, c’est avant tout une super équipe, des super comédiens qui veulent faire un projet nouveau avec des gens qui se font chier à des repas d’anniversaires, qui cherchent, ou qui vendent des stylos quatre couleurs.

 

 

Sandra

est 

Joyce Attali

 

Sandra : C’est la soeur de Sarah et de Teddy. Si un jour, vous voyez quelqu’un arracher la tête d’un tigre avec une planche de surf  c’est certainement elle.

Joyces, est tout aussi tête brulée que Sandra, son personnage. Rien ne l’arrête quand elle a décidé de jouer un rôle. C’est ce qui s’était d’ailleurs passé lors de sa première rencontre avec Marcel Pierre Biron sur le tournage de Das Com, où elle jouait l’un des rôles principaux malgré une minerve et d’importantes douleurs. C’était donc la comédienne toute indiquée pour jouer Sandra.

 

Jeremy 

est

Charles Fehrenbach

 

Jeremy c’est le petit ami de Sarah, qui a tendance a être très maladroit en société.

Charles est un comédien autodidacte avec beaucoup de talent. Motivé et rigoureux, Charles a déjà prouvé ce qu’il valait dans Slum de Marcel Pierre Biron, où il campait le rôle principal, seul pendant 5 minutes de film à converser avec une boite de conserve. Pratiquant un jeu en retenu et en souplesse, Charles était le choix le plus évident pour incarner Jeremy à l’écran.

 

Sarah

est 

Estelle Rottier

 

Sarah est la soeur de Teddy et de Sandra. Si Sarah le pouvait elle irait elle même replanter des arbres en Amazonie, mais Sarah a plus urgent à faire avec sa famille et les gens qui rôdent autour d’elle.

Estelle, est aussi gentille que son personnage. Elle commence tout d'abord en 2017 par tenir le premier rôle dans une fiction audio d'arte intitulé Août, puis passe sur les planches passant du CID à Putain de fumeurs de Svetlana Makarovic aux courts métrages ce qui l'attire depuis bien longtemps.

 

Teddy

est 

Hugo de Lipowski

 

Teddy est le frère de Sandra et de Sarah. Il est inventif, intelligent créatif, et drôle. Teddy n’a qu’un défaut c’est un sociophate sanguinaire.

Hugo est un personnage un petit peu moins fou que Teddy. À fois comédien et maintenant humoriste, Hugo cumule une aisance aussi bien devant la caméra que sur les planches. Il a commencé jeune en tant que premier rôle pour le long métrage de Eric Vuillard, Mateo Falcone. Puis a enchainé les films et court métrage jusqu’à sa rencontre avec Marcel Pierre Biron pour, Une fille et un fer à repasser, où il campait l’un des rôles principaux.

 

Alain

est 

Pierre-Antoine Deborde

Alain est fan et pour le prouver il est prêt à tout. Vraiment. Tout.

Pierre-Antoine est plus mesuré qu'Alain. Pour autant, c'est un comédien passionné et très motivé qui cumule les projets au théâtre autant que les courts-métrages. Il a joué très fréquemment dans des comédies et en particulier des rôles d'inspecteur comme dans Le canon des ténèbres de Marcel Pierre Biron. 

 

Mariette

est 

Hélène Attali

Mariette,est la mère de la fratrie, Teddy, Sarah, Sandra. A elle, seul Mariette permet à l’industrie productrice d’anti-dépresseur de fonctionner.

 

Hélène n'a heureusement rien à avoir avec le personnage de Mariette. C'est une comédienne accomplie, qui a joué dans plusieurs courts métrage et plusieurs fois sur les planches. Hélène pratique un jeu qui faisait d'elle la comédienne tout indiqué pour ce rôle. 

 

C’est vrai, c’est qui ça ?

 

C'est celui qui écrit et qui réalise la trilogie !

Marcel Pierre Biron, c’est un apprenti réalisateur qui fait des films bizarres, absurdes, insensés, gratuits, avec une caméra. On l’appelle parfois « M.P.B », il écrit, cadre, fait la lumière, monte, dirige et compose la musique de chacun de ses films, pas par vanité, juste par plaisir. Il a plusieurs cinéaste qui l’influence, Bunuel et Dupieux , Cronenberg et même Lynch dans l’absurde forcément. Mais aussi et surtout Corbucci, Leone et Kurosawa, Carpenter et Takeshi Kitano. 

Il a réalisé plusieurs courts métrages nottament, Le canon des ténèbres, une fille et un fer à repasser, Slum, et même un long métrage documentaire intitulé Bored, en post-production. Un aperçu de son travail est visible sur son site marcelpierre.com.

À quoi va servir le financement ?

Parce que la trilogie des 2m20 c'est aussi: 1 inventeur, 1 alcoolique, 1 acteur/réalisateur de notre enfance et de notre présent, 1 militaire d’une autre époque, 1 débile, 1 KTX 2000. 6 thèmes musicaux à composer. beaucoup de gens à nourrir et du matériel à louer et que tous ça demande de l'argent. Même si le matériel de base est disponible, il nous manque de quoi pour faire manger et transporter les comédiens, de quoi améliorer les décors, la qualité de vie sur le plateau et les films en eux-même.

 

 

1er pallier : 775 euros

On arrive à tourner les trois films dans de bonnes conditions. L'équipe et les comédiens mangent à leurs faim, on a de quoi louer les costumes pour Zurdze, de quoi payer le transport de toute l'équipe. Mais on reste à Paris pour tout tourner et ça risque d'être compliqué de filmer chaque court métrage avec une caméra différente, car les cassettes ou les pellicules et leurs numérisation coutent cher et on fera la première dans un café. Ça risque d'être tout numérique mais au moins les conditions de tournage seront bonnes !

 

2eme pallier : 1000 euros

Le deuxième pallier permettrait de couvrir les frais liée à l'utilisation de plusieurs caméras et d'améliorer les costumes et le décor !  


3eme pallier : 1500 euros et + 

Si on arrive là, alors non seulement le tournage a lieu dans de bonnes condition mais en plus de ça on pourra partir tourner Alain dans un petit village de Normandie, et on pourra louer une salle pour faire la première et vous accuelir !

Share Suivez-nous