BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Film " La Meuse magique et méconnue "

Des passionnés de nature sur le terrain !

À propos du projet

Depuis des centaines d’années le département de la Meuse est soumis à des menaces environnementales dues aux différents conflits ayant eu lieu sur ses terres. Malgré ces heures sombres qui resteront pendant des siècles dans la mémoire de tous, une faune et une flore luxuriantes et méconnues se servent de ces terrains accidentés pour leur développement. Une nouvelle qui parait incroyable mais vraie, d’après les chiffres, le tourisme nature attire un peu plus de monde que le tourisme de guerre en Meuse. La Meuse est un département au Nord-Est de la France situé dans la région Grand Est. Coupée en deux du Nord au Sud par le fleuve Meuse, elle laisse apparaître des faciès très variés et attractifs pour une nature sauvage de plus belle. A l'Ouest, le massif de l'Argonne nous propose de magnifiques forêts pleines de vie, et abritant des espèces uniques en France. Puis la Vallée de la Meuse et ses prairies alluviales, havre de paix pour des espèces en danger telles que le Courlis cendré et le Râle des genêts. Au centre, les Côtes de Meuse apparaissent comme de petites montagnes boisées, sur les flancs desquelles sont cultivés de nombreux vergers fournissant entre autres la fameuse Mirabelle de Lorraine. Enfin à l'Est, la plaine de la Woëvre, initialement humide, nous fait découvrir de nombreux et anciens étangs de pisciculture, havres de vie dans un paysage maintenant sans cesse modifié et en érosion constante.

Discrètement, de nombreuses espèces vivent leur vie et se développent proches des habitations ou dans les profondeurs des forêts. Certaines d'entre elles, rares et menacées, bénéficient d'actions en faveur de leur survie. Associations de protection de la nature, bénévoles, passionnés, amoureux de la Nature œuvrent chaque jour pour permettre de préserver cette biodiversité. Sans se cacher, ces personnes restent méconnues, et il est temps de montrer à tous à quel point leurs actions permettent de s'enorgueillir d'une richesse exceptionnelle dans ce département.

Ce film a deux objectifs. D'une part, présenter une faune et une flore exceptionnelles méconnues du grand public, et expliquer les problématiques auxquelles elles sont confrontées. D'autre part, mettre en lumière celles et ceux qui, chaque jour, font leur possible pour que cette biodiversité garde sa place au sein de notre société. Ces personnes qui, au quotidien œuvrent pour que le cadre de vie dont nous jouissons reste le même, et pour que le département de la Meuse reste une terre de nature et de tourisme. Busard cendré, Râle des genêts, Pies grièches, Butor étoilé, Milan royal, Pygargue à queue blanche, Balbuzard pêcheur, Sonneur à ventre jaune, Libellules, Orchidées sont autant de vie à découvrir et à préserver que nous vous présenteront dans ce film.

Volet éducation à l'environnement

De nombreuses structures accueillent toute l'année des jeunes de différents niveaux scolaires (de la maternelle jusqu'aux études supérieures) dans le but d'être sensibilisés aux questions de protection de la nature. Il est cependant difficile de leur exposer un tour d'horizon des actions réalisées autour de chez eux et au sein desquelles ils pourraient s'investir. Un des buts de ce documentaire est de combler ce manque en présentant ce qui est fait, ce qu'il est possible de faire pour, espérons-le, créer des vocations. La protection de la nature est accessible à tous, et à tout âge. Il ne restait plus qu'à donner l'information.

Intervenants:

Ce film présentera de belles images de nature, de paysages, d'espèces patrimoniales. Mais surtout, il mettra l’accent sur les actions de terrain, à travers des interviews et des rencontres avec les acteurs de la protection de l’environnement, des agriculteurs, des bénévoles… Les personnes à interviewer sont nombreuses et leurs associations ne manquent pas de projets passionnants à mener à bien dans notre département.

Au total sur l’ensemble de la Meuse, 32 personnes pour environ 10 associations ont été contactées afin de paraître dans ce film. Ces personnes bénévoles, salariées d’associations, agriculteurs passent une partie de leur temps à compter, inventorier et protéger certaines espèces de faune ou de flore, ainsi que leurs milieux, chacun à sa manière.

Une partie de ces personnes et leurs associations est présentée ci-dessous :

CPIE de Meuse :

Situé à Bonzée,  entre Verdun et Metz, aux pieds des Côtes de Meuse, le CPIE de Meuse vous accueille avec toute son équipe de passionnés. Le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement de Meuse, est une association œuvrant depuis 1976 dans différents domaines liés à l’Environnement : l’éducation à l’environnement, la biodiversité des milieux et des espèces et  le développement durable des territoires.

Ancrée sur son territoire, l'association participe à de nombreuses études naturalistes de terrain. Elle a en charge également l'animation du Réseau régional Râle des Genêts qui vise à mieux protéger cette espèce en Lorraine. Animation de site Natura 2000 (Stenay), Observatoire Local de la Biodiversité, protection de zones humides, chantiers participatifs, étude et sauvegarde d'espèces patrimoniales, les activités du CPIE participent activement à la préservation de notre patrimoine naturel en lien avec tous les acteurs du territoire.

Que vous soyez une classe, une famille, un groupe d’enfants ou d’adultes, nous sommes à votre écoute pour vous faire découvrir la richesse de notre patrimoine. Nous vous invitons à parcourir sur de nombreux sentiers balisés, divers itinéraires vous conduisant sur les sites historiques (guerre 14/18) ; ou encore à la découverte de différents milieux naturels  vous offrant l’observation d’oiseaux, de paysages, de plantes et d’animaux de nos régions.

Pour une nuit ou un séjour, nous vous proposons notre hébergement collectif où vous profiterez de bons repas issus des produits du terroir.

Association Argonne Fan Nature :

L’association Argonne Fan Nature a pour objectif la préservation de la nature en Argonne ainsi que la découverte et la connaissance des champignons et des orchidées sauvages. Cette association crée en  octobre 2001 par un groupe d’amis a permis de rassembler des passionnés de nature en Argonne. L’association participe à la connaissance du territoire et de la nature par des conférences mais aussi tout un panel d’activitées liée à l’éducation l'nvironnement en milieu scolaire, mais aussi de nombreux chantiers et aménagements divers en lien avec la nature. L’association compte environ 70 adhérents souhaitant s’investir pour un cadre de vie meilleure autour de chez eux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Association LOANA (Lorraine association Nature) :  

Composé de Naturalistes de terrain, d’Animateurs Nature, et de volontaires désirant s’investir dans la conservation de la biodiversité Lorraine, LOANA a pour objectif l’étude de la faune et la flore de notre région, la valorisation et la gestion de nos écosystèmes tout en sensibilisant le Public à la préservation de cet environnement. Pour ce faire elle allie avec passion et compétences, la mise en œuvre d’actions concrètes de terrain. LOANA désire travailler avec les autres structures naturalistes engagées dans l’étude et la protection et partagera avec elles ses données sur des projets concrets tels qu’enquêtes et suivis, et toutes actions concertées en faveur de la protection de la nature
LOrraine  Association  NAture
Le Fort
55140 Champougny

MNE (Meuse Nature environnement) :

Elle est reconnue au titre de la protection de la nature et de l’amélioration du cadre de vie depuis 1982 (loi du 10 juillet 1976). La SOMEPAN diversifie son champ d’action en mettant en place un chantier d’insertion « verger et environnement » en 1994. C’est en 1997 qu’elle devient Meuse Nature Environnement (association loi 1901), rendant ainsi plus explicite son ancrage territorial et ses finalités. Pour nos actions d’éducation à l’environnement, nous sommes agréés par Jeunesse et sports depuis 1998 et labellisés par la région Lorraine en 2014. Que ce soit à travers la création d’une cellule régionale « Environnement et Paysage » en 1999, la mise en place d’Espaces Info Energie en 2002, d’un groupe « faune » en 2007 ou la réalisation d’Opérations Programmées d’Amélioration des Vergers, notre association n’a cessé depuis d’expérimenter de nouveaux moyens et terrains d’action. MNE ne s’interdit aucun thème et ceux que notre association s’approprie dépendent des ressources et des disponibilités de ses membres. Actuellement, notre travail se concentre surtout autour des questions liées aux vergers et jardins, aux espèces (faune), aux milieux naturels (forêt) et à l’industrie.

 

Association Argonne PNR :

L’association compte près de 300 adhérents répartis sur tout le territoire Argonnais, mais aussi ailleurs (Verdun, Charleville, Châlons-en-Champagne, Reims, Metz, Nancy, Paris, Holande, Belgique…), preuve que l’Argonne intéresse bien au-delà de son propre périmètre. Un comité de soutien a aussi été créé pour être un indicateur de l’attachement territorial au projet de PNR et plus généralement aux travaux de l’association. Ce comité compte aujourd’hui un peu moins de 500 membres dont les noms sont affichés publiquement.

Dans les années 80, l’Argonne a déjà fait l’objet d’une forte mobilisation lors de la mise en place d’un programme expérimental de portée nationale, le Plan d’Aménagement Rural (PAR).
Mais ce projet n’a pas abouti.

En 2007, un petit groupe de passionnés de l’Argonne décidait de reprendre cette idée avec comme objectif la mise en place d’un Parc naturel régional afin de valoriser le territoire Argonnais. L’association « Argonne-PNR » est née, le 7 avril 2009, à Chaudefontaine devant une soixantaine de personnes. (Parution au journal officiel le 3 juin 2009)

C’est en 2013 que l’association a pu se développer lorsque les Régions et les Départements qui composaient alors le périmètre de réflexion (régions Champagne-Ardenne et Lorraine, départements des Ardennes, de la Marne et de la Meuse) ont officiellement reconnu la pertinence du projet et ont décidé de le soutenir financièrement.

En 2014  un chargé de mission a été recruté pour mener à bien l’étude de faisabilité et d’opportunité. Il assure aussi le contact entre l’association et les collectivités du périmètre de projet.

En 2017, la remise de l’étude de faisabilité du projet de PNR en Argonne permet à la Région d’enclencher une nouvelle phase de travail : la définition d’un projet de territoire couvrant l’intégralité du périmètre Argonnais. La Région Grand Est, soucieuse de se doter d’une politique ambitieuse d’accompagnement et de soutien au développement des territoires ruraux, a fait de l’Argonne un périmètre d’expérimentation pour la mise en place d’un modèle d’accompagnement.

La construction d’un PNR est avant tout un travail en commun avec les acteurs et habitants du territoire : l’envie et l’ambition partagées de donner à l’Argonne le prestige qu’elle mérite et de s’assurer que le projet répondra bien aux attentes du territoire.

 

Conservatoire d’Espaces Naturels de Lorraine (CENL):

 

Le Conservatoire d’espaces naturels de Lorraine (autrefois Conservatoire des Sites Lorrains) est une association régionale de protection de la nature créée en 1984. Composé d’une quarantaine de salariés et de 700 adhérents, elle agit sur la maitrise foncière afin de protéger et conserver des sites naturels ayant un intérêt pour les habitats et les espèces de faune et de flore (En 2016 : 329 sites pour 6 433 ha).

Le CEN Lorraine mène ses actions sur 4 axes :

-        Protéger : actions foncières par signatures de conventions et de baux avec les collectivités territoriales (ou proprio privés) pour la gestion de site, mais aussi en passant par l’acquisition.

-        Connaitre : mène des études et des suivis sur les habitats et les espèces de Lorraine.

-        Gérer : entretien des sites CEN pour conserver ou améliorer les habitats, en faveur des espèces.

-        Valoriser : réalisation de nombreuses animations sur les sites CEN à destination des scolaires, du grand public et du public spécialisé, participation à des événements locaux à régionaux sur le thème de l’environnement.

Le CEN Lorraine participe activement à la concertation avec les acteurs locaux (élus, agriculteurs, chasseurs…), contribue à l’animation de nombreux sites Natura 2000 et est gestionnaire des RNR et RNN de Lorraine (en Meuse : RNR de l’étang d’Amel et RNR de Lachaussée).

La CPEPESC :

La Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l'Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères de Lorraine (CPEPESC Lorraine) est issue de la CPEPESC nationale. 
Implantée à Neuves-Maisons,  elle existe depuis 1979, elle est une association agissant sur le territoire lorrain régie par la loi locale de 1908 ayant déposé ses premiers statuts en 1985.

La CPEPESC Lorraine s'est rapidement spécialisée dans l'étude des chauves-souris, leur protection, la gestion de leurs habitats, la formation et l'information des acteurs de l'environnement et du grand public. 
Agissant sur l'ensemble du territoire lorrain, elle bénéficie de l'agrément au titre de la protection de l'environnement et de l'habilitation à siéger dans certaines instances consultatives environnementales. 
La CPEPESC agit dans plusieurs domaine tel que des suivis scientifiques (inventaires, suivis de population, de site, étude d’impact, …), des mission de communication et sensibilisation du public (animations, service SOS chauves-souris, …), des missions de protection (mise en sécurité, protection de sites sensibles, ….), coordination et participation à des réseau de protection de chiroptères.

La CPEPESC s’appuie sur une équipe de salariées passionnées entouré d’un CA d’une dizaine de personnes. La plus grande force de l’association est son réseau de bénévole, se sont plus de 120 adhérents qui participent à toutes les missions de l’association au cours de l’année et qui réalisent un énorme volume de travail.

.Depuis sa création, la CPEPESC Lorraine a rassemblé plus de 80 000 données sur plus de 19 200 sites lorrains, traduisant une présence forte sur le terrain en termes d'observation, en vue de la protection de la biodiversité en Lorraine. 

Plus de 700 sites sont suivis régulièrement et plus de 150 sites ont été protégés avec l'ensemble des partenaires techniques (ONF, CENL, Conseils départementaux, etc.). Parmi ces sites, la CPEPESC Lorraine a réalisé plus de 90 chantiers de sécurisation et/ou d'aménagement en faveur des chauves-souris. 
Nous renforçons également le réseau de bénévoles pour obtenir un maillage efficace du territoire lorrain en ce qui concerne la protection des chiroptères et le programme chauves-souris infos. Nous recherchons toujours des personnes désirant nous appuyer sur nos actions.

Julian PICHENOT :

Naturaliste audidacte et passionné. Il réalise des inventaires faunistiques et des diagnostics écologiques à titre professionnel depuis près de 15 ans. En parallèle, il exerce une activité de chercheur indépendant en biologie de la conservation. Ses travaux ont des thématiques très variées mais sont tous appliqués à la connaissance et à la préservation des espèces discrètes et menacées. Ils concernent divers groupes faunistiques, allant des amphibiens comme le Sonneur à ventre jaune, qui a fait l’objet de sa thèse de doctorat, en passant par des oiseaux emblématiques comme le Butor étoilé, dont il suit les populations grâce au chant des mâles (bioacoustique), ou encore des groupes d’insectes peu étudiés tels que les hétéroptères (punaises), dont il enregistre les stridulations subaquatiques.

Fréderic Burda :

Frédéric BURDA, coordinateur régional pour l’action Busard cendré en Lorraine, suit cette espèce depuis 1981. Il a commencé la protection des nichées de Busard Cendré dans le Pays Haut avant de superviser le vaste secteur de Spincourt d’une superficie de 1000 Km2 en collaboration avec l’association belge De Torenvalk, de la frontière belge  au secteur Fresnes en Woevre et ce depuis 30 ans.

Depuis 2013, il est le président du Centre de sauvegarde de la Faune en Lorraine (CSFL) avec lequel il souhaite développer un axe de conservation du Busard Cendré en milieu nature.

Mathieu Junger (PNRL) :

Je suis animateur Natura 2000 en charge des sites de Madine, Lachaussée et Jarny. Je suis en poste au PnrL depuis avril 2011.

Un animateur Natura 2000 au PnrL est chargé de mettre en œuvre les outils offerts par la politique Natura 2000 sur les sites dont il a la charge. Il s’agit des contrats Natura 2000, des chartes Natura 2000 et des mesures agroenvironnementales. Mais une dimension très importante consiste à sensibiliser les acteurs, les habitants ou les visiteurs du territoire aux enjeux qui ont justifié sa désignation. Par ce biais, les animateurs Natura organisent des réunions de concertation sur des thématiques précises, des animations à destination des scolaires ou du grand public, des inventaires ou des chantiers participatifs. C’est dans ce cadre et dans cet esprit que le PnrL organise en partenariat avec le Conservatoire d’espaces naturels de Lorraine et avec l’appui du CPIE de Meuse et de l’ONCFS, un suivi participatif du Butor étoilé en petite Woëvre  depuis plusieurs années.

Raphaël Jilet :

Raphaël JILET, 28 ans, originaire du Limousin, arrivé en Lorraine en 2013.

Depuis début 2016, je suis garde des RNR de l’étang d’Amel et de Lachaussée mais également chargé d’études nord 55/54 au CEN Lorraine.

Dans le cadre perso, je me suis intéressé pendant mon enfance à la nature et plus particulièrement aux oiseaux. C’est donc pour cela qu’à mon arrivée dans la région, je me suis investi pour l’avifaune notamment en prenant la coordination des comptages oiseaux d’eau de Lorraine dès 2014, qui regroupe environ 70 bénévoles.

Mais aussi La LPO Nord Meusienne, l’ONCFS, l’ONF, la FDPPMA55, Haie alors et de nombreux agriculteurs dont Fréderic Dupuis, GAEC de la Mélodie, des bénévoles actifs dont Yanick Branjon, Michel Reeb......

A quoi va servir le financement ?

Réalisé de manière bénévole, le film nécessite tout de même un investissement pour du complément de matériel à la réalisation d’un film professionnel. Ainsi l'équipe, bien qu'équipée un minimum, a besoin de matériel supplémentaire d'enregistrement vidéo et sonore, ainsi que de logiciel de traitement de l'image et du son. Le tirage des DVD et l'impression de la jaquette + livret représente également un coût non négligeable.ine

À propos du porteur de projet

Arnaud Lestage ( Prise de sons) :

Passionné de nature depuis l’enfance, je m’investis pendant plusieurs années dans différentes associations nature, à commencer par la Société des jeunes Naturalistes de la Moselle, et participe à mon échelle à différents suivis naturalistes (comptage d’oiseaux d’eau hivernants, opérations de baguage d’oiseaux, suivis odonates, oiseaux divers, prospection Castor, etc…) avant d’intégrer l’équipe du CPIE de Meuse en 2015. Je découvre alors la prise de sons nature et la met en pratique lors d’études menées sur le territoire Meusien par différents organismes (Butor étoilé, Râle des Genêts, Hibou Grand-Duc) tout en continuant à me former en autodidacte, mais également grâce aux rencontres avec différents audionaturalistes chevronnés. Cette beauté sonore qui nous entoure, et nous dévoile sans les voir les habitants de nos belles campagnes, mérite qu’on s’y attarde car elle sait créer ces ambiances qui nous font passer du frisson à l’émotion pure. Sachons écouter et observer, sachons aider et protéger pour encore et encore pouvoir s’émerveiller.

Lambert Loïc (Vidéaste) :

Originaire de l'est de la France, plus exactement dans le pays Voironnais (38), j'aime la nature et l’image depuis toujours, et plus encore les oiseaux que je commence à observer et étudier vers l’âge de 5 ans dans une mangeoire installée par mon père devant chez moi. Lors d'un voyage scolaire de primaire en Auvergne, je m'achète mon premier livre sur la faune " Faune d'Auvergne et du Limousin de Christian Bouchardy, j'y découvre l’ornithologie et la mammalogie qui deviendront petit à petit mes passions. La photo prend au fil des années de plus en plus de place dans ma vie.

Ces observations répétées dans la nature extraordinaire et sauvage me poussent à arrêter l’une de mes passions (la chasse). Depuis quelques années j’ai donc troqué mon fusil contre un appareil photo et du matériel de meilleure qualité pour assouvir ma soif de nature sauvage.

En 2008 je deviens adhérent à l'association Le Pic Vert en Isère, ce qui me permet de rencontrer des personnes comme moi passionnées d'instants simples de nature et de photos. Ces rencontres me permettent d’affiner mes connaissances ornithologiques et naturalistes tout en réalisant mes premières images nature. La photo et l'observation deviennent pour moi indissociables.

Depuis maintenant 4 ans je suis installée dans le département de la Meuse ou la nature est omniprésente et vous force chaque jour à sortir photographier.

En flânant très tôt le matin dans les sites naturels et magnifiques de notre beau pays la France, j’y découvre de véritables joyaux de la nature, un terrain de jeu fantastique, où les sources d'inspiration sont sans fin. Mes photos sont avant tout des hasards, parfois de la chance, mais surtout des heures et des jours de patience, d'observations et d'approches discrètes ou l'animal est le seul à décider des limites à ne pas franchir. Je pratique de plus en plus l’approche qui permet de rentrer dans l’intimité des animaux et d’y observer des comportements rares et privilégié.

Ainsi je continue inlassablement mon apprentissage de ce tout, où je ne suis pas grand-chose et espère en apprendre encore beaucoup. Et surtout faire de nouvelles rencontres, visiter de nouveaux pays en Europe. Je voudrais ramener des images toujours plus belles qui un jour je l'espère feront prendre conscience à tout le monde de la beauté de ce qui nous entoure.

Je terminerais par citer la phrase suivante qui montre bien la qualité primordiale en photo animalière. « Je serais patient jusqu'à fatiguer la chance »

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet