BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Rénovation générale à la Librairie Meura

la Librairie Meura à Lille fait peau neuve !

À propos du projet

Meura ? Une toute petite librairie indépendante spécialisée en sciences humaines. Un endroit un peu fou, installé depuis 1946 au 25 de la rue de Valmy à Lille et qui satisfait depuis 71 ans la curiosité des clients qui franchissent sa porte et s’émerveillent devant les hautes bibliothèques et les échelles complètement hors norme. Un lieu qui conjugue passion et connaissance, intelligence et humour, sérieux et décalage.

Aujourd'hui, il est temps de donner à la librairie les moyens de poursuivre son aventure.

Comment ? En la rendant plus accueillante. Vous n’aurez plus froid quand dehors il fait -2°C ; fini le dénivelé traitre qui manque de vous faire trébucher. Plus jamais vous n’aurez l’air blafard : on n’installe pas de lampe UV, mais on supprime l’éclairage au néon. Notre fabuleux menuisier lillois (Nemus: https://www.facebook.com/MobilierNemus/) va transformer nos bibliothèques : les livres seront plus visibles (pas de panique, on garde l’idée des piles hétéroclites. On ne va quand même pas se mettre à trop ranger…). Il a même imaginé un meuble assez dingue pour présenter les livres qu’on adore plus que tout : on a hâte de vous le montrer (le meuble, pas le menuisier…). Vivement que vous voyiez les appliques fabriquées par un artisan roubaisien (A tir d’ailes http://www.atirdailes.com/), que nous avons rencontré il y a quelques mois !

Enfin, imaginez toutes les rencontres auxquelles vous pourrez assister en étant confortablement installé.e.s. On prépare le programme et on se régale déjà !

Pour réaliser ce projet, nous avons besoin en tout de 47 000 euros. Nous avons déjà le soutien de nos proches, du Conseil Régional, du CNL et de notre banque. Mais nous devons encore faire un sacré effort pour tout boucler et faire en sorte que la librairie puisse poursuivre sa belle aventure.

A quoi va servir le financement ?

La librairie est en effet dans son jus et, si elle a beaucoup de charme, elle a quand même besoin d'être rénovée !

Au programme :

  • La mise aux normes : rendez-vous compte qu'on a quand même un poêle au gaz à la performance énergétique douteuse (un modèle qui n’existe plus depuis au moins 30 ans), que le tableau électrique doit dater au moins de, ouf, on ne sait même pas quand..., qu'il n'y a pas de plafond coupe-feu, etc...

  • Un petit embellissement : on refait le sol (adieu lino et carrelage qui gondole) et les murs (adieu faux plafond en dalle, néons et murs en voie de décrépitude) ; on repeint tout !

pour une petite idée de l'ambiance lumineuse:

  • La transformation du mobilier : à nous des bibliothèques plus pratiques, une table des nouveautés autour de laquelle on pourra se réunir lors de rencontres en petit comité, et un meuble pour accueillir tous ces livres qu'on adore profondément et sur lesquels on veut attirer l'attention !

 

  • La création d'un espace consacré aux rencontres ! A nous, les soirées de folie autour d'un verre, avec vous et un auteur ! A nous, les réunions du cercle de lecteurs qu'on crée à la rentrée ! Ça fait rêver, non ?!

  • Et dans l'idéal, l'aménagement d'une pièce en bureau pratique et confortable, histoire que les libraires puissent travailler encore plus efficacement. Dans ce bureau, un espace cuisine pour préparer les pots qui accompagneront nécessairement les rencontres en librairie. Ça, ce serait la cerise enrobée de chocolat sur le gâteau au chocolat lui-même glacé au chocolat !

Le projet se décompose en plusieurs paliers:

  • Palier 1 – 8000 euros : On remet aux normes l'électricité et on installe un plafond coupe-feu. On remplace le poêle au gaz par des radiateurs électriques performants.
  • palier 2 – 12000: On isole la librairie et on rénove les murs.
  • Palier 3 – 15000: On aménage la cour arrière et on la transforme en cabinet de lecture. On crée une réserve à l''arrière.
  • Palier 4 – 18000: Le peintre est payé, ainsi que la nouvelle enseigne, et on préserve la trésorerie de la librairie. Objectif : garantir le salaire de notre super stagiaire, Maxime, pour la première année de son recrutement.
  • Au-delà, la librairie pourra financer le programme des rencontres qui se dérouleront dans le nouveau cabinet de lecture!

À propos du porteur de projet

Si vous voulez en savoir un peu plus sur la librairie, rien de tel que de passer. Bon, on sait que ce n'est pas toujours évident. Vous aurez un bon aperçu de ce qu'on fait chez Meura en visitant notre site internet : https://www.librairiemeura.com/ et notre page Facebook : https://www.facebook.com/librairiemeura/

La librairie Meura aujourd'hui, ce sont trois libraires un peu dingues, parce que passionné.es par les sciences humaines.

Après des études en Sciences Politiques à l’université de Turin, Anna s’installe à Lille où elle travaille comme éditrice. Lors de l’édition de Citéphilo 2008 où elle était interprète, Anna a rencontré Roberto Scarpinato avec lequel elle a écrit Le Dernier des juges (La Contre Allée, 2011). Elle a également dirigé les ouvrages Cosa Nostra, Le Retour du Prince, Pas dans le cul aujourd'hui (un magnifique texte sur la condition féminine) et Vie de Milena (biographie passionnante d’une muse de Kafka). Comme elle a toujours peur de s’ennuyer, elle a imaginé en 2015 un festival annuel consacré à la traduction : D’un pays l’autre. Elle a rejoint la librairie Meura en novembre 2016, après une expérience de quelques mois dans une grosse librairie de la région et fait depuis profiter les clients et ses collègues de sa bonne humeur, son joli accent italien et son grand professionnalisme.

Dans une vie antérieure, Lilya a entretenu une longue relation passionnée avec le droit, avant d’être happée par la reprise de la librairie Meura en 2009. Depuis, elle dirige avec beaucoup de plaisir cette petite librairie indépendante et laisse libre cours à sa passion immémoriale pour le savoir en général et les sciences humaines en particulier. Sa curiosité sans borne n’est heureusement pas encore satisfaite, malgré 9 ans d’ancienneté en librairie. Elle est profondément convaincue par le pouvoir émancipateur de la connaissance et c'est bien pour ça qu'elle est particulièrement soucieuse du devenir de la librairie.

Après une première vie consacrée au travail social, Maxime a décidé de tenter l’aventure de la librairie. Inscrit depuis septembre 2016 en DUT Métiers du livre (IUT de Tourcoing), il s’est découvert une nouvelle passion pour la reliure et l’organisation des animations en librairie, dont il devrait s’occuper à partir de septembre. En stage au long cours à la librairie Meura, il y apprend les aspects pratiques du métier et partage sa passion pour l’histoire, notamment médiévale, et la mythologie. On espère bien pouvoir le recruter sereinement à la rentrée. Et ça, ça dépend en partie de vous !

 

La librairie Meura, c'est aussi toute une histoire du lieu. Il n'y a pas toujours eu une librairie, mais ça, on préfère le raconter de vive voix ! Et depuis 1946, imaginez tout ce que les murs pourraient raconter : la reconstruction après la guerre, la vie estudiantine, la guerre d'Algérie, mai 68 ! Michel Foucault est peut-être passé par là : il donnait des cours à deux pas en 1953 et 1954. Pierre Bourdieu également sans doute : il a enseigné à Lille jusqu'en 1964. Tant d'autres ont fréquenté ce quartier et on adore imaginer, qu'à l'instar des clients formidables que nous rencontrons tous les jours, ils sont passés au 25 rue de Valmy : Vladimir Jankélévitch, Pierre Vidal-Naquet, Jacqueline de Romilly, Etienne Gilson et tant d'autres. (D'ailleurs, quiconque sait quelque chose peut venir nous en parler !

De façon plus certaine, saviez-vous que vous pouviez retrouver la librairie dans un des épisodes de la série Les Oubliées, avec Jacques Gamblin (Si quelqu'un sait comment joindre Jacques Gamblin...) ? Que Caroline Deyns fait débuter son roman Tour de plume dans la librairie ? On n'est pas de grands fans de l'idée d'Institution, mais on peut dire que la librairie Meura n'est pas un lieu ordinaire.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet