BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

La Lame et le Sang

Une trilogie de fantasy dans le Japon médiéval par Julien Schneider

Présentation des personnages: Mariko

"Il songea un instant aux habitants de la région de Naru. Ils allaient peut-être perdre un seigneur pour une jeune fille sans expérience"

Illustration Radja Sauperamaniane

 

Mariko est une jeune femme hautaine et pleine de morgue. Spoliée de ses terres suite à une forfaiture de son oncle, elle fut élevée en secret dans une famille de paysans par l'une des anciennes servantes de sa mère, l'ancienne dirigeante de la province de Naru. Si son jeune âge fait qu'elle a parfois du mal à être prise au sérieux, son caractère affirmé, sa forte volonté et son extraordinaire perception lui permettent d'avancer sur le chemin qu'elle s'est choisi : récupérer le domaine de sa mère qui lui revient de droit.

 

***

— Vous avez voulu me tuer hier soir, dit la noble.

Takeshi cacha sa surprise. Son visage ne montra aucune émotion et il continua à la regarder droit dans les yeux.

— Ce n’était pas vraiment vous, ajouta-t-elle. C’était votre katana. Il vous influence, il vous demande du sang. Le mien lui a plu.

— Akira… chuchota le guerrier.

— Je n’ai rien dit, affirma ce dernier tout en fixant à son tour la jeune fille. Que je sois foudroyé si j’y ai fait allusion !

— Il ne m’a rien dit, en effet. Je l’ai senti comme je sens que votre sabre s’est endormi. Hier soir, vous nous avez fait partir pour notre sécurité, mais aussi pour vous octroyer plus de proies.

— Admettons que vous ayez raison, dit Takeshi. Ce n’est pas pour ça que je vais vous suivre.

— Non, vous le ferez pour une seule raison : les réponses à vos questions. Vous êtes perdu, ça se voit. Vous voulez en savoir plus sur votre arme. Votre maitre n’a pas pu ou n’a pas voulu vous en dire plus, car le savoir s'est perdu au fil des générations. Mais ces réponses, je les ai !

— Vous avez les réponses ? singea Takeshi avec un sourire moqueur. Alors, quelles sont-elles ?

— Elles sont dans ma biblio… dans la bibliothèque de ma mère, celle que mon oncle m’a volée avec tout le reste. Je peux vous donner l’endroit précis où se trouve le rouleau qui parle de votre katana buveur de sang. Suivez-nous et vous y aurez accès.

Takeshi adopta une moue sceptique et finit par acquiescer. Il se mit en tailleur à même le sol et retourna une nouvelle fois son regard vers la jeune fille.

— Je veux toute l’histoire. Soyez convaincante, car, sinon, vous repartez sans moi.

La noble eut un rictus amusé. Elle ne doutait pas de l’adhésion de Takeshi à sa cause avant même de commencer.

— Il y a quinze années de ça, ma mère est morte en couche. Pas à cause de moi, mais du fait de mon oncle. Il a profité de son accouchement pour la trahir avec l’aide de ses généraux. J’aurais dû mourir à mon tour, mais la sage-femme a refusé de suivre les ordres. Elle m’a enlevée et a rejoint sa famille. Elle ne m’a jamais caché la vérité entourant ma naissance et a tenu à me donner l’instruction qu’une jeune noble se doit d’avoir afin que, le moment venu, je puisse réclamer mon héritage. Elle a économisé pendant quinze années, et m’a transmis ce pécule pour que je puisse arriver jusqu’à mon oncle et récupérer ce qui doit être à moi depuis ma naissance. C’est son récent décès qui m’a incité à commencer mon chemin.

— Je vois, dit Takeshi. Et comment comptez-vous vous y prendre ? Je veux dire… Akira et moi vous amenons au château et vous virez votre oncle en claquant des doigts ?

— Il y a ceci, dit la jeune fille.

— Il y a ceci ! renchérit Akira, faisant signe à son compère de bien observer ce qui allait arriver.

La jeune fille tourna le dos au guerrier et défit légèrement son kimono pour laisser du jeu à son col. Elle releva un peu son chignon et montra à Takeshi une tâche de naissance à la base des cervicales, une tache parfaitement ronde.

— Ma mère avait la même marque...

 

***

Cela fait tout juste une semaine que la campagne de financement pour "La Lame et le Sang" a été lancée et nous sommes presque au 60% grâce à vous. Merci de votre soutient à tous, merci de continuer à partager autour de vous.

Ogmios Éditions