Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

La Lame et le Sang

Une trilogie de fantasy dans le Japon médiéval par Julien Schneider

  • Présentation des personnages: Kazuko J - 3

    "C’était un fort idéal, mais aussi une prison pour une jeune fille et voir Kazuko, resplendissante, pincer les cordes en rythme dans un cadre si martial laissait un goût amer dans la bouche du noble."

    Illustration - Radja Sauperamaniane

    Kazuko est la soeur du Seigneur de la province de Naru. Encore adolescente, elle est dotée d'une grande sensibilité qui lui permet de sentir bien des choses. Si elle est jeune et quelque peu naïve, elle fait de son mieux pour trouver sa place dans ce rude monde et sait qu'elle devra s'endurcir.

    ***

    En s’approchant de la pièce de Kazuko, il entendit les sons mélodieux des cordes pincées du biwa. Comme il s’y attendait, sa sœur jouait bien mieux que ce qu’elle voulait bien admettre. Il fit délibérément claquer ses socques de bois en montant sur le ponton menant à la chambre de sa sœur. Devinant l’arrivée de son frère, la jeune fille arrêta de jouer et se leva pour ouvrir sa porte. Elle accueillit son frère en le saluant.

    — Bonjour mon seigneur. J’espère que la journée a bien démarré pour vous.

    — Bonjour Kazuko. Cesse de me vouvoyer. Pourquoi me dis-tu ça ? Tu en doutes ?

    Hino vit la bouche de sa sœur se tordre.

    — Tu n’as que quinze ans Kazu et pourtant tu as déjà une grande sensibilité. À quoi vois-tu que j’ai passé une matinée difficile ?

    — Et bien…

    — N’ai pas peur. Dis-le-moi.

    — Tu sens mauvais mon frère, dit-elle en baissant la tête. Tu sens les cendres et la chair calcinée.

    Le sourire du seigneur s’effaça aussi vite. Il prit une grande inspiration avant de répondre à sa sœur.

    — Je suis navré, Kazuko… dit-il en saisissant le menton de l’adolescente pour relever son visage.

    — Non mon frère ! Je ne voulais pas te blesser !

    — Tu ne me blesseras jamais en répondant à mes questions Kazu. Simplement, ces mots ne devraient pas pouvoir sortir de la bouche d’une enfant. Tu ne devrais pas connaitre l’odeur de la chair brûlée. Cette salle… Elle est à double tranchant.

    — Elle est très belle et elle m’impressionne grandement. C’est une salle digne d’un empereur, celui que tu deviendras bientôt.

    — Ce n’est pas non plus ce à quoi tu devrais penser ! Dis-moi plutôt comment avancent tes cours de musique !

    — Oh ! Très bien ! Le professeur se dit très content de moi, même si je le suspecte de ne pas oser me dire tout ce à quoi il pense quand il m’écoute.

    — J’ai entendu résonner quelques notes. Tu te défends très bien.

    — Je fais mes exercices avec assiduité. De même que mes exercices de danse. Parfois, j’aimerais avoir d’autres types de cours pour mieux te seconder.

    — Chaque chose en son temps. Je connais ton désir d’apprendre les armes. Les garçons commencent cet apprentissage très tôt. Toi, tu ne le peux pas, ce ne serait pas convenable. Comme je te l’ai dit, je t’accorderai un jour ce droit, en toute discrétion. En attendant, profite de tes leçons de musique pour apprendre à te concentrer sur plusieurs choses à la fois et de tes leçons de danse pour travailler ton équilibre. Le sabre et l’éventail seront d’autant plus faciles à cerner quand le temps sera venu.

    — Bien mon frère.

    — Abe me disait que tu ne jouais que dans ta chambre. À partir de maintenant, je te l’interdis. Joue en plein air ! Je t’installerai un siège dans le jardin, à côté de celui de pierre. Les moines travaillent bien, tu devrais aller voir leur travail. L’environnement sera idéal et ta musique sera meilleure.

    — Non, je ne sais pas…

    — Pourquoi me dis-tu ça ?

    La jeune fille pinça ses lèvres et pencha une nouvelle fois la tête en avant.

    ***

    Il ne reste plus que 3 jours de campagne. Lundi elle se termine. Merci à tous pour votre soutient ça nous fait chaud au coeur. Mais grâce à vous, à vos partages nous pourrons atteindre le prochain objéctif. Alors merci de partager "La Lame et le Sang" dans cette dernière ligne droite.

    Ogmios Éditions

  • Le palier 6 est atteint!

    Vous êtes incroyables! Le palier 6 a été franchi et grâce à vous nous pourrons améliorer la rémunération de l'auteur. C'est vraiment fou et on est plus que ravi. 

    Mais la campagne n'est pas encore fini il reste 3 jours pour atteindre le palier suivant: Un livret qui regroupera les illustrations sur le Japon de Radja Sauperamaniane, ainsi que des textes explicatifs avec en fond toujours l'ambiance de "La Lame et le Sang".

    Si ce livret se base sur les news "Instant Culture" écrite lors de la campagne, elles seront plus travaillées et approfondies pour l'occasion. Le livret présentera sur une page l'illustration et sur la page d'en face, le texte.

  • Coup de projecteur: Things from the Flood

    Bonjour à toutes et tous, 

    une fois n'est pas coutume aujourd'hui on vient plutôt vous parler d'un autre projet parce qu'il nous tient à coeur. Nos amis d'Arkhane Asylum ont lancé: Things from the Flood. Le financement et déjà un succès et on vous invite à allez y faire un tour. 

    Things from the Flood est un jeu de rôle, grâce auquel les joueurs et joueuses interpreteront le role d'ados ou de jeunes adultes dans les années 90. Mais il ne s'agit pas exactement de celles que nous avons connues. En effet la science a fait d'énormes progrès et il n'est pas rare d'y croiser des robots, divers technologies plus étranges et "miraculeuses" les unes que les autres ainsi qu'un nouveau système de transport exploitant le champ magnétique de la Terre.

    Seulement le jeu en proposant et de jouer des personnages de 14 à 19 ans et en plaçant son cadre dans les années 90 permet d'aborder tout en s'amusant des thématiques parfois sombres et matures. Derrière le vernis de l'émerveillement on trouvera un monde glissant lentement dans la deliquescence. 

    Things from the Flood est un jeu qui est très accessibles porté par l'univers visuel époustouflant de Simon Stålenhag et son système de règle simple et intuitif qui permet de se plonger rapidement dans l'aventure que vous soyez un habitué des JDR ou que vous souhaitiez vous lancer.

    En tout cas n'hésitez pas à faire un tour sur la page du projet: https://fr.ulule.com/things-from-the-flood/ Nous on aime ce projet, on a vu le travail qu'à fait Arkhane Asylum sur Tales from the Loop (même univers mais 10 ans plus tôt et où on y joue des enfants) et sur le supplément français et on peut vous dire qu'on a hâte. 

    On vous reparle très vite de La Lame et le Sang dans une très prochaine news et on en profite pour vous rappeler que la campagne fini ce lundi soit dans 4 jours!!!! 

    Ogmios Éditions

     

     

  • Instant Culture: Porte Torii et J-5

    "En avançant un peu plus, l’adolescent vit le torii, le portail traditionnel à l’entrée des temples censée séparer le lieu sacré de son environnement profane."

    Illustration - Radja Sauperamaniane

    Le Torii sert à marquer une séparation symbolique entre le sacré et le temporel. Lorsque l'on traverse un Torii dans un sens il est important de le retraverser dans l'autre afin de revenir dans le monde tangible. Il est donc recommandé de contourner une porte Torii que vous ne franchiriez que dans un sens.

    On pense que les Torii pourraient avoir comme origine les Torana Indou. En effet, ces arches marquent l'entrée d'un lieu sacré ou d'une cité. 

    Les Torii sont traditionnellement construits en bois, se composent de deux montants verticaux sur lesquelles sont fixés deux linteaux horizontaux et sont peints en vermillon.

    Quels autres secrets se cachent derrières ces structures dans La Lame et le Sang

    ***

    Takeshi avait toujours trouvé son maitre vieux. Il était son disciple depuis huit ans, dont deux années passées seul avec lui pour que le jeune guerrier apprenne à se servir de la lame de son enseignant. Aujourd’hui seulement, il se rendait compte de la différence entre ressembler à un vieillard et porter le poids des années sur ses épaules.

    Depuis leur dernier contrat, dix jours plus tôt, le maitre n’avait rien dit. Il s’était contenté de marcher sans rien demander. Takeshi s’occupait des corvées quotidiennes, des repas, du feu. Il ne reconnaissait pas les environs, mais il savait qu’ils se dirigeaient vers l’extrémité nord de l’île. Jamais auparavant ils n’étaient allés aussi loin dans cette direction.

    Au matin du neuvième jour, le disciple aperçut le toit d’un monastère au loin. Comme dans la plupart des temples, les toits composaient la moitié de la taille des bâtisses. En avançant un peu plus, l’adolescent vit le torii, le portail traditionnel à l’entrée des temples censée séparer le lieu sacré de son environnement profane. La direction que lui faisait prendre son professeur ne laissait que peu de place au doute. Ils se dirigeaient vers le temple. Pourquoi ce temple ? Pourquoi maintenant ? Ces questions taraudaient l’élève alors que son maitre ne disait rien. Il s’était adapté à la pédagogie du vieil homme. Il ne fallait pas poser de question, il fallait voir, déduire et faire.

    ***

    Alors qu'il ne reste plus que 5 jours pour participer à la campagne vous êtes déjà 250 à nous faire confiance. On vous remercie de tout coeur. Grâce à vous, nous sommes à plus de 180% de l'objectif de départ et nous approchons d'un nouveau palier. Et qui sait quelle surprise ils vous restent à découvrir! Alors c'est le moment. On compte sur vous pour partager La Lame et le Sang dans cette dernière ligne droite.

    Ogmios Éditions

  • Le 5e palier est franchi à son tour

     

    Grâce à vous le 5e palier a lui aussi été franchi. Cela va nous permettre d'imprimer les nouvelles en dos piqué au même format que les romans demi poche et de vous les envoyer. Elles seront de plus intégrées au tome 3 en version deluxe.

    On vous remercie tous car grâce à vous ce projet pourra se faire dans de bonnes conditions.

     

    Le 6e Palier

    Nous en profitons pour vous dévoiler le 6e palier qui est un peu particulier. Aussi voici quelques explications.

    Vous le savez peut être, mais dans la chaine du livre traditionel, l'auteur ou l'autrice est souvent la dernière roue du carrosse. C'est à dire que la personne qui est à la base de ce qui deviendra un livre et souvent celle qui touche le moins sur le dit livre. Voici un exemple de répartition "classique" sur un livre.

    source - ministère de la culture: http://www.culture.gouv.fr/

    Bien évidement ces chiffres sont variables selons plusieurs critères et il est à noter que la tva est manquante. Mais l'indicateur est là. Les auteurs et autrices qui sont au début de la chaine perçoivent le moins sur leurs oeuvres. De plus en plus d'initiatives apparaissent pour changer les choses (comme Projet Sillex par exemple) et nous essayons nous aussi à notre mesure de faire au mieux pour que celles et ceux qui écrivent les livres que nous lisons aient une rémunération plus juste, d'ou ce 6e palier.

    Merci à tous!

    Ogmios Éditions