BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

la guerre des mondes

Luca Bonessi, Fabio Piacentini, Valerio Piccioni et Luca Salvadei

À propos du projet


Graphic Novel  en français
la prémisse. 
C'est le jour de Saint Valentin, quand les extraterrestres arrivent sur Terre, la Grande Invasion commence. 
Malgré le désespoir, l'humanité n'abandonnera pas. La résistance sera dirigée par trois héros que les héros ne voulaient pas être: le journaliste américain alcoolique Jack O'Brennan, la rebelle anarchiste argentine Elizabeth Estevaz et l'ancien capitaine de l'armée britannique Dwayne Littercut maintenant devenir un clochard. 
L'affiche


Les tables


INCIPIT 
"Au début du XXIe siècle, personne ne l'aurait cru que notre monde a été observé par le plus avancé de notre esprit, que si les hommes étaient engagés dans la vie de tous les jours, quelqu'un les étudie, les parse - avec la même précision avec laquelle l'homme examine au microscope les créatures éphémères qui pullulent et se multiplient dans une goutte d'eau. Avec un plaisir infini, l'homme parcourut le monde à travers le monde, confiant dans sa domination sur ce monde. Et pourtant, à travers la voûte de l'espace, des esprits vastes, froids et hostiles ont regardé notre planète avec des yeux envieux. Et lentement et tranquilles, ils ont ordonné leurs plans contre nous ". 
C’est l’incipit de La guerre des mondes, le célèbre roman de H. G. Wells publié dans des épisodes de 1897 à 1898, rendu encore plus célèbre par la représentation radiophonique d’Orson Welles en 1938 et la représentation cinématographique de Steven Spielberg en 2005. 
D'où nous venons 
Tout en étant conscients que nous ne pouvions pas atteindre ces niveaux, le 2 mai 2017, nous avons eu une illumination: dire à la bande dessinée "notre" invasion martienne! Différent, mais égal semblable, mais différent; notre histoire était déjà là, comme si elle l'avait toujours été, et notre travail consistait uniquement à la raconter. Michelangelo a déclaré que "chaque bloc de pierre a une statue à l'intérieur et que c'est au sculpteur de la découvrir" et la même chose nous est arrivée avec La guerre des mondes. 
Michelangelo a déclaré que "chaque bloc de pierre a une statue à l'intérieur et que c'est au sculpteur de la découvrir" et la même chose nous est arrivée avec La guerre des mondes.
Nous étions sept, comme Les Magnifiques Sept, Les Sept Samouraïs, Les Sept Rois de Rome ou même les Sept Nains, qui ont néanmoins réussi à sauver Blanche-Neige: 
Luca Bonessi, Daniele Busnelli, Paolo Mignone, Luca Moscatiello, Fabio Piacentini, Valerio Piccioni e Luca Salvadei. 


 

À propos du porteur de projet

LES DESIGNERS 
LUCA BONESSI 


Dessinateur romain, après avoir suivi le cours de deux ans à l'école romaine de la bande dessinée, il entame un voyage qui le mène aux premières publications d'Eura Editoriale, avec lesquelles il collabore avec des histoires gratuites sur Skorpio et lance Story,
Pour la même maison d'édition, il dessine 2 livres pour la série Detective Dante. 
Il travaille simultanément à diverses productions publicitaires et cinématographiques à la réalisation de scénarimages 
Ensuite, chez Coniglio Editore, il a rejoint le personnel des concepteurs du magazine Winx Club et a conçu plusieurs numéros. 
En 2011, il a rejoint Sergio Bonelli Editore dans l'équipe de Julia, où il s'est associé à Valerio Piccioni dans un partenariat qui a duré plus de 6 ans. 
Il fait actuellement partie de l'équipe Dragonero 
FABIO PIACENTINI 


Classe de 1972, il commence à dessiner des bandes dessinées de manière professionnelle en 1992 et collabore avec les plus importantes maisons d'édition italiennes, notamment Tattilo Editrice, Universo, D’Argenzio Editore, Eura, Mondadori, Rai, Rainbow et Star Comics. 
Sculpteur et modeleur 3D, il collabore actuellement avec Disney America, Soleil Publishing, Newton Compton Editori et Sergio Bonelli Editore, faisant partie du personnel des concepteurs de "Martin Mystère" depuis 2012. 

VALERIO PICCIONI 


Dessinateur romain, il a fait ses débuts en 1995 dans une histoire de Max Living, publiée par L'Arca Perduta et dans deux nouvelles pour L'Intrépido. 
Ensuite, il a déménagé à Gênes pendant quelques années, où il collabore avec Maurizio Mantero dans un épisode de Zona X, intitulé "Le secret de la magie". 
Depuis 1998, il fait partie de l'équipe des concepteurs de Julia - Les aventures d'un criminologue. Pour ce titre, dessinez 17 chiffres. 
Il a collaboré avec plusieurs créateurs, dont Enio Legisamon, Laura Zuccheri, Marco Soldi, Luca Vannini, Piero Dall'Agnol, Luigi Pittaluga, Italo Mattone, Steve Boraley, Luca Bonessi et Valerio Giangiordano, Paolo Altobrandi et plusieurs autres scénaristes, parmi lesquels Giancarlo Berardi, Maurizio Mantero, Lorenzo Calza, Alberto Ghé, Michelangelo La Neve, Giuseppe De Nardo, Le duo Porretto et Mericone, Fabrizio Accatino, Riccardo Secchi et Vincenzo Beretta 
En février 2016, sur le Maxi Dylan Dog 26, il a publié un article intitulé "Il lago nero" de Maurizio Di Vincenzo: l'effondrement continue dans Dylan Dog Colour Fest n.18 dans le récit "Diabolo The Greath "et dans le numéro 366 de Dylan Dog" The Family Day ". 
Actuellement, en plus de collaborer avec Di Vincenzo pour Dylan Dog, il collabore avec Makyo au deuxième volume de "Les Pierres Rouges" pour l'éditeur Delcourt. 


LUCA SALVADEI 


Écrivain et critique connu dans le monde de la bande dessinée, ensemble avec Paolo Mignone est l’un des deux cerveaux des initiatives liées au fandom de Martin Mystère. 
Il a travaillé comme conservateur de plusieurs livres et magazines ("Castelli di carta", "Ritratti di famiglia", "Professor Mystère" ...) et de scénariste pour diverses bandes dessinées commençant par "Mana Papas" dans les années 90 pour CTR Editrice avec son partenaire et ami Daniele Busnelli, à "Get a Life!" avec Franco Villa dans les années 2000 et récemment à "Il Triangolo del Diavolo" réalisé pour "Corriere del Mystero" avec Gian Luca Doretto. 
Il est le créateur aux côtés des concepteurs Luca Bonessi, Fabio Piacentini et Valerio Piccioni du projet "La guerre des mondes", qui implique la création d'un véritable univers et son utilisation conséquente dans divers secteurs, notamment pour la bande dessinée.

Share Suivez-nous