BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

La Goutte sort son nouvel album

et fête ses 10 ans !

À propos du projet

Chers amis, chères amies ... 

Après plusieurs mois de compositions, d'arrangements, d'enregistrements et de plétore d'autres choses, ça y est ! L'heure du 3ème album est arrivée. Pas besoin de vous dire que nous sommes fiers et impatients de vous le présenter. Pas besoin non plus de vous dire que la route est encore longue cependant, et que nous avons une fois de plus besoin de votre aide ! 

Pour ce faire, nous vous invitons à le pré-commander dés à présent, ce qui nous permettra de financer le mixage, le mastering, le pressage et vous mettra par la même occasion, à l'abri de l'imminente rupture de stock que l'album "Advienne Que Pourra" engendrera très probablement le jour de sa sortie prévue le 2 février 2018 ! 

Pour l'heure, voici en avant gout vidéographique le titre "Elle Dit" dans une version acoustique (à la maison) qui figurera sur le disque à venir .

Ce nouvel album sera bien entendu celui de la MATURITÉ !

Celui d'un inneffable changement !

Voyez plutôt !

La Goutte 2ème album

La Goutte 3ème album 

...N'est ce pas ?

Vous l'aurez sans doute remarqué, la sortie du disque est prévue après Noel. Toute fois pas d'inquiétude si vous désirez l'offrir en guise de cadeau de Noel, vous pouvez néamoins le commander et nous vous enverrons une superbe carte cadeau à offrir confectionnée par nos soins en attendant l'album ! 

Nous profiterons de la sortie du disque pour marquer le coup, avec non pas UN mais DIX concerts de sortie d'album entre Lille et Paris, pour fêter nos 10 ans ( au moins) d'existence .

En attendant ...

La Goutte il y a X années...

La Goutte (1926)

La Goutte (1933)

La Goutte (1946 / recolorisée )

La Goutte (1962)

La Goutte (1969)

La Goutte (1988)

Lulu lors de son voyage à Détroit (1989)

La Goutte (1999)

La Goutte (la semaine dernière)

Parce qu'on ne s'est pas fait tout seul...

MERCI !

La Goutte

https://www.lagoutte.net/

https://www.facebook.com/La-Goutte-367434166621906/?fref=ts

À propos du porteur de projet

" S’il y a des poètes que le temps tarit, des musiciens que la trentaine assèche, les membres de La Goutte ne sont pas de ceux-là. Avec Advienne que pourra, leur troisième album, Gaby et sa troupe nous offrent une consolation, un contour à nos nostalgies, un sourire à nos angoisses. Cet album, c’est le fado d’un équipage rimbaldien, l’appariement des chansons de pirate et des chansons d’amour. « Solitaire en exil », c’est l’inexplicable saudade* à portée de notre sensibilité. 

Loin de s’enfermer dans le carcan « chanson » qui colle au timbre du groupe, celui-ci se réinvente. Plus électrique, plus équilibré, l’album laisse un espace rêvé aux chœurs et aux claviers de Ludivine, aux guitares et aux basses-batteries inspirés de Jonas et Hugo. On pense à un Feu ! Chatterton qui aurait usé ses chaussures sur le bitume et sali ses mains dans la glaise. Funambuliste est un bel exemple de cette esthétique nouvelle, reverb de guitare splendide pour donner une perspective à un homme qui raconte sans fards le couple, ses solitudes et ses retrouvailles. Par-dessus bord et ses chœurs finaux sonnent comme un serment de vie et d’amitié renouvelés (« jeter par-dessus bord la peine et les ennuis, s’en remettre à la vie sans regrets ni remords, tant qu’on y croit encore »). Aux guitares électriques et rythmiques 70’s d’un Kaput succèdent les nuances acoustiques des guitares et des voix dans le troublant Nuage à l'envers (« le ciel a tourné, et je suis tombé, et j’ai décroché, et j’ai vu de l’autre côté »).

La Goutte a fait son chemin et trouvé sa voie, nous livrant comme un compagnon son chef d’œuvre, après deux beaux albums qui sonnent aujourd’hui comme les promesses de celui-ci. N’est-ce pas cela, un chef d’ œuvre : un objet qui rend sensible ce que l’on pressentait, donne une forme à ce qui nous hantait ? Advienne que pourra est un trésor trop précieux pour qu’on n'ait  pas l’envie de le partager avec le monde entier. "

*du latin solitatis, isolé, « délicieuse nostalgie et désir d’ailleurs »

Pierre Marescaux

FAQ