BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Des oeufs bio pour la Ferme de Nicolas !

Aidez la Ferme urbaine à se développer à La Mézière (35)

À propos du projet

De beaux oeufs bios à la Ferme de Nicolas ? C'est possible si vous nous donnez un petit coup de pouce ! J'ai le terrain, l'energie et les poulettes sont en cours de croissance, alors il faut faire vite ! La Ferme de Nicolas gère une ferme urbaine pédagogique qui ne reçoit aucune subvention, aucune aide quelconque. Pour financer le projet, plutôt que de faire un prêt bancaire, nous comptons sur l'aide de chacun d'entre vous ! Prêt à vous lancer ? Suivez-moi !

La ferme pédagogique est née d'une rencontre. Celle d'un éleveur passionné et débutant avec une commune aux portes de rennes souhaitant remettre l'animal au coeur de la vie de ses habitants. Voici maintenant 2 ans que le projet est en route. Mise en place d'écopaturage à l'aide de moutons, chèvres et depuis cette années des ânes. Pour l'année prochaine, c'est vaches et basse cours qui prendront leurs quartiers dans la ville. 

Aujourd'hui, le projet subit un facteur limitant important : les finances. Pour survivre, la ferme doit produire. Pas beaucoup, mais suffisament pour dégager ne serait-ce qu'un mi temps. L'idée des poules pondeuses est alors LA solution à mettre en place pour continuer cette aventure !

Graçe aux poules pondeuses, c'est d'autres animaux qui pourront rejoindre la ferme et être alimenté, du matériel qui pourra être acheté et d'ici quelques années, c'est même un fermier qui pourra vivre de son métier.

A quoi va servir le financement ?

Votre aide m'est précieuse pour financer divers investissements, nécessaires à la suite de l'aventure. Je vous dis tout en totale transparence...

Achat des poulettes (elles sont née le 5 septembre et devrait être prêtes pour la semaine 52 ou 01) pour une valeur de 850 euros.

Achat du matériel: pondoirs inox 20 places pour 578 euros, abreuvoir pour 95 euros, tremie à grain pour 188 euros, caillebotis pour 400 euros.

Le poulailler sera contruit à l'aide d'un tunnel maraicher, premettant de chauffer naturellement le poulailler en hiver tout en apportant le maximum de luminosité pour le confort des poules. L'été, des aérations importantes ainsi qu'un voile d'ombrage assureront le bien être des animaux. Le cout s'élève à 300 euros.

Enfin, il est important de prévoir l'alimentde départ des poules. Le fournisseur livrant uniquement par tonne, je dois prévoir 2 mois d'aliment à 650 euros.

Ainsi, c'est un montant de 2 200 euros nécessaires d'investissement que la ferme doit supporter. La trésorerie actuelle permet de couvrir 14% de l'investissement, soit 325 euros, autant dire une goutte d'eau !

Pour vous convaincre, sachez que ces 2200 euros seront rentabilisés dès le 6300 ème oeufs vendus. 6300 oeufs c'est seulement 40 jours de ponte...

À propos du porteur de projet

Bonjour,


Je suis Nicolas, exploitant de la Ferme de Nicolas. Ma ferme urbaine pédagogique, située sur La Mézière (35) élève des animaux rustiques bretons et réalise de l'écopaturage sur les terrains de la commune pour le plaisir des petits comme des grands.

Trop petit pour bénéficier des aides de l'Etat ou des aides à l'installation, mon exploitation doit se diversifier pour perdurer. L'atelier de poules pondeuses est la seule solution économiquement viable pour y parvenir et permettre les investissements nécessaires.

Share Suivez-nous