BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

La Chancada

Traversée de la Gascogne en échasses / août 2014

À propos du projet

La Chancada  > Passejada capvath Gasconha a chancas

Traversée de la Gascogne en échasses

Du 18 au 28 août 2014, quatre copains d'enfance originaires de Saint Pé de Léren, Saint Dos et Escos (64), rallieront Anglet à Bordeaux en échasses : 250 km, en 10 jours, avec 4 paires d'échasses et un vélo.

Notre but n'est pas d'aller vite, ni de faire au plus court, mais plutôt de prendre le temps de découvrir ce territoire, et de rencontrer les gascons qui le font vivre. Cette première Chancada se veut rassembleuse, ludique, et valorisante pour une culture gasconne occitane bien vivante. Chaque étape dans une ville sera l'occasion d'une soirée festive, en musique, danse, jeux, ou tout autre activité en lien avec les initiatives locales.

En partant une dizaine de jours sur nos échasses, on pose un regard différent sur le territoire. On tisse de liens, avec les associations qui nous accueillent. On connecte les expressions d'une culture commune, enracinée, ouverte et créative.

Le parcours  Lo camin  Départ d'Anglet, puis Bayonne et Saint Martin de Seignanx. On rejoindra l'Adour, pour remonter jusqu'à Dax, puis plus haut Rion, Morcenx, Sabres et l'écomusée de Marquèze. Des pins, toujours des pins, en continuant vers Labouheyre. Puis cap vers le littoral, jusqu'à Sanguinet, la forêt magique de la Teste de Buch, le bassin d'Arcachon et ses cabanes tchanquées. Enfin, direction nord-ouest toute, jusqu'à Villenave d'Ornon, Bègles et enfin Bordeaux.

Pourquoi en échasses ?  Perqué a chancas ?  C'est le moyen de locomotion parfait pour rallier Anglet à Bordeaux, à grands pas au travers de ces vastes étendues et paysages surprenants. Symbole de la culture gasconne par excellence, c'était aussi l'outil de travail et véhicule des bergers de la Grande Lande, avant que le Pin planté par milliers ne fasse disparaître le système agro-pastoral savamment équilibré. Et puis, tout simplement, parce que se déplacer en échasses, c'est un réel plaisir. Marcher, bouger, courir, danser... Demandez à des (anciens) échassiers : ils vous diront quel bonheur c'est ! Et imaginez un peu les photos et vidéos de notre périple : quelle vue !

NB : le mot  chancada  est à prononcer "tchancade", c'est de l'occitan ! Ça vient du mot  chanca  ("tchanque") qui signifie "échasse", de la même famille que  chancaire  ("tchancaïre"), qui veut dire "échassier"... Et oui, les cabanes tchanquées du bassin d'Arcachon, sont en fait des cabanes sur échasses.

A quoi va servir le financement ?

Vos contributions seront mises dans le pot commun (masse!) à tous les échassiers participants, avant et pendant la Chancada, pour :

-  bricoler  bricolejar  : achat de matériel pour fabriquer de nouvelles échasses alu-bois + consolider les anciennes + retaper la remorque à vélo + kit anti-crevaison = 200 €

-  se nourrir et se désaltérer en route  minjar e béver suu camin  : en complétant les dons de nos sponsors et les repas offerts par nos hôtes : eau, café, pain, fruits et légumes de producteurs locaux... 5 € par jour et par chancaire = 300 €

-  se repérer  reperà's  (ou plutôt, ne pas se perdre!!) : 12 cartes IGN = 130 €

-  se protéger, se soigner  protegí’s e suenhà's  : genouillères + trousse à pharmacie, crème solaire, biafine, arnica, etc. = 150 €

-  communiquer  comunicar  : internet + graphisme + envois de courriers, dossiers, impressions de flyers, cartes postales et autres outils de communication en bilingue occitan-français, pour faire parler de notre aventure et de ceux qui nous soutiennent = 1000 €

-  défrayer les copains  tornar los despens  : ceux qui viennent nous soutenir sur la route, en transportant du matériel, de la sonorisation, en assurant les animations, bals et concerts à nos côtés lors des soirées-étapes : remboursement des frais kilométriques = 1000 €

-  couvrir les frais ulule  cobrir los frais ulule  de 8% = 220 € et des patates

_ _ _

Que représente cette somme de 3000 € sur le budget total du projet ?  Çò que representa tan de sòus suu budget totau deu projècte ?  En valorisant les dons en nature des professionnels artisans, restaurateurs, maraîchers, les soutiens des structures associatives impliquées par leur mise à disposition de matériel et de compétences, les musiciens et artistes qui viennent jouer gratuitement, sans parler des efforts engagés par nos hôtes pour nous recevoir, avec gîtes et couverts pour chaque échassier participant, et recevoir le public lors des soirées-étapes... on atteint sans blémir le quadruple de cet objectif ulule. Cette Chancada, c'est une première ! Chacun y croit et s'implique. Et ça, foi de Chancaires, ça fait chaud au coeur... e que'ns balharà lo vam tà anar tiò'u cap, e desbrembar las corbaturas.

À propos du porteur de projet

Le projet est porté par l'association Chancaires, de Saint Pé de Léren. Implantés aux confins des gaves de Pau et d'Oloron, entre Peyrehorade et Salies-de-Béarn, les Chancaires œuvrent depuis plus de soixante ans pour la transmission de la culture locale : danses, chants, échasses pour petits et grands, création de spectacles, école de musique, cours de langue... Cette même équipe organise le festival Lo Primtemps de l'Arribèra : hestenau de musicas e danças tradicionaus e creacions qui'n son gessidas.

L'équipe de départ  L'equipa de partença  : Fanny, Caroline, Maurice et Denis

Fanny : dite « la nosta Fanny » ou « la petite de Larocau » / 26 ans, de Saint Dos, chancaira depuis près de 20 ans / Ourdisseuse chez Moutet & bénévole au Primtemps de l'Arribèra : bar, pams, accueil / Aime jouer à la pelote, goûter chez ses grands-parents, recevoir les copains à la maison. Adore le jambon (ne lui offrez pas de chocolat, c'est peine perdue) et le panaché bien frais. Signe particulier : se fait suivre la boîte à leurres et le permis de pêche, et compte bien tâter du moulinet sur la route.

Caroline : dite « Caro », ou « la petite de Bonavia » / 27 ans, de Saint Pé de Leren, chancaira depuis plus de 20 ans / Vidéaste polyvalente & bénévole au Primtemps de l'Arribèra : com, accueil artistes / Aime le chocolat (prend la part de Fanny en général), papoter en occitan avec les anciens, faire des films avec ses copains du collectif vidéo Dètz, goûter chez les grands-parents de Fanny. Signe particulier : chante aussi dans divers projets musicaux, dont le trio toulousain Cocanha.

Maurice : dit « Mauriçòt », ou « Lagourgovitch », ou « le petit de Ramonin » / 25 ans, d'Escos, chancaire depuis 20 ans / Professeur des écoles bilingue occitan-français & bénévole au Primtemps de l'Arribèra : prog, encadrement journée des enfants, pilier de cantèra / Très bon chanteur, se tente des voix hautes imaginatives en polyphonie. Affectionne particulièrement les brunettes, les blondes aussi. Cœur à prendre. Signe particulier : escossais expatrié en Lot et Garonne.

Denis : dit « Pesquit », ou « Duff » / 24 ans, de Saint Pé de Leren, chancaire depuis presque 20 ans / Ingénieur matériaux & bénévole au Primtemps de l'Arribèra : bar, brinks, a la clé du camion-frigo / Aime le pâté, les fêtes de Bayonne, les legos-technics, les expérimentations scientifiques de matériaux haute technologie, et tester des restaurants avec sa belle. Signe particulier : joue au rugby, mais n'aime pas trop les pelouses synthétiques. Chante, joue de la cornemuse et du violon dans le duo Hrairs Dufau.

Le quatuor s’agrandira sur la route avec Lola, Coralie, Aurore, Tatie Jo, Chantal, Matiu… et bien d’autres, de l’Arribèra ou d’ailleurs. Tous les échassiers et cyclistes motivés sont les bienvenus pour cette première Chancada. Qu’on se le dise !

Tots los chancaires e bicicletaires ahuecats que son los planvienuts tà aquera purmèra Chancada. Que sii causa sabuda !

Web & médias  Web & mèdias  L'aventure est à suivre sur le site www.chancada.com, concocté avec la précieuse collaboration de nos graphiste et développeuse web. La Chancada reçoit aussi le soutien du collectif Dètz, laboratoire audiovisuel sur le web, pour toute la partie prêt de matériel et compétences créatives, pour une couverture vidéo de l'évènement. On est déjà présents sur les réseaux sociaux, en tweets et en images, dans la presse, et tout l'été sur les ondes des radios locales (partenariat France Bleu Gascogne). Seguitz-nos !

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet