BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

La chair et les volcans - Le film

Première fiction écrite et réalisée par Clémence Demesme. Le tournage est prévu à Brioude - Auvergne - au printemps 2014.

À propos du projet

Ce film court de 30 minutes, aborde avec pudeur le lourd sujet de l'isolement et du harcèlement à l'école, mais parle aussi des armes et refuges qu'un adolescent se crée pour faire face au monde qui l'entoure. 

- Synopsis -

Laura a 14 ans, vit seule avec son père dans un petit village d'Auvergne. Dans une maison figée par le deuil et l'absence d'une mère, elle s'abandonne comme elle peut, entre le dessin et ses souvenirs.  Jeune fille mystérieuse, introvertie, et malheureusement atteinte d'un léger souffle au coeur, Laura se rend à pied tous les matins à son collège où elle ne se mélange que très peu aux autres élèves. Mais un jour, l'arrivée d'un nouveau professeur d'éducation physique et sportive va bouleverser sa vision du quotidien, du sport et de ses capacités, la poussant ainsi vers une limite que personne n'aurait pu soupçonner. 

- Le projet -

En septembre dernier, sur proposition de Gabriel Soucheyre, directeur de VIDEOFORMES, la DRAC d'Auvergne a réuni une commission qui a retenu ma candidature parmi d'autres artistes vidéastes pour venir faire une résidence d'artiste dans un milieu scolaire de la région et ce, dès janvier 2014. 

En échange de 55h d'interaction avec les lycéens par le biais de cours ou atelier, l'établissement met à ma disposition pendant 8 semaines, une salle classe, un hébergement et une bourse de travail.

Le choix des résidents par la DRAC reposant plus sur le parcours et le profil de l'artiste, il n'était pas nécessaire de présenter un projet établi en amont pour obtenir la résidence. En revanche, dès que j'ai reçu l'émouvante lettre du ministère de la culture m'annonçant que ma candidature avait été retenue, je me suis tout de suite lancée dans la rédaction de mon projet: " La chair et les volcans". 

J'ai alors décidé d'écrire une fiction à partir des éléments offerts par cette résidence; l'environnement, la ville, ses décors, le lycée et naturellement les élèves. grâce à ce procédé, tout devient pour moi une source d'inspiration, Chaque lieu, chaque rencontre amène une pierre à mon histoire. 

Bien sûr, l'exercice de devoir projeter une histoire dans un environnement scolaire ne peut se faire sans faire appel à ses propres souvenirs. Lorsque j'étais adolescente, je n'étais pas heureuse à l'école et souffrais parfois du comportement quelque peu "sauvage" de mes camarades de classe. J'ai surmonté toutes ces années grâce à mon envie de découvrir d'autres mondes dans lesquels je pouvais m'échapper. Le théâtre, le cinéma, l'art, m'ont mené très tôt vers un profond désir de création et de partage. Aussi loin que ma mémoire m'emmène, j'ai toujours voulu produire des images qui, quelles que soient leurs formes, parleraient à un public. 

Aujourd'hui, je prends conscience que tout le monde n'a pas eu ma chance et que certains enfants peinent à supporter leur existence. Des actes en apparence anodins peuvent marquer, sans coup, sans griffe, il suffit parfois d'un simple jeu d'enfant  pour détruire un futur adulte. 

Dans la chair et les volcans, je mets un scène un personnage en grande difficulté sociale de par sa maladie, sa famille et sa place qu'elle ne trouve pas à l'école. A l'arrivée d'un nouveau  professeur d'éducation physique et sportive, sa perception va changer et nous suivrons son regard. Sens après sens, Laura va peu à peu redécouvrir le monde allant jusqu'à le réinventer et nous transporter dans un univers merveilleux. 

La chair et les volcans se glisse entre le drame social et le conte fantastique, un projet à la croisée des genres qui ne laisse pas de place à la rancune. Loin de toute revanche, ce film sera celui du triomphe des désirs profonds sur notre monde. 

À quoi va servir le financement ?

Le financement va servir la production du film:

_ L'achat et la location du matériel de tournage et de post production. 

_ Aux défraiements des comédiens et de l'équipe technique.

_ A la production des tirages photographiques réalisés autour du film.

À propos du porteur de projet

Clémence Demesme est une photographe et artiste vidéaste Française née le 9 mars 1988 à AvignonTrès tôt, elle quitte les bancs de l’école pour se former en autodidacte aux différentes techniques de prise de vue jusqu'à devenir autonome dans son univers et vacillant ainsi entre obsessions réelles et pure fiction. Dès 19 ans, ses premières vidéos se verront remarquées aux festivals VIDEOFORMES (Clermont - Ferrand) puis, primée à l'Aviff de Cannes (Commissaire: Gabriel Soucheyre) quelques années plus tard (Le cauchemar du poisson en 2009). A 25 ans, bien que très attachée à l'émotion plastique de l'image, "Clem." s'aime de plus en plus à explorer les systèmes narratifs habituellement propre à la fiction tel que la construction d'un personnage, puis d'un récit.

http://clemencedemesme.com

- Quelques réferences et inspirations autour du film -

Donnie Darko de Richard Kelly (Etats Unis) - 2001

Les photographies de Laura Henno (France)

Elephant de Gus Van Sant (Etats Unis) - 2003

Bull Head de Michael R. Roskam (Belgique) - 2012

Naissance des pieuvres de céline Sciamma (France) - 2007

Mouchette de Robert Bresson (France) - 1967