BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

La Bulle

Court métrage étudiant sur l'haptophobie

À propos du projet

Présentation

Etudiants en BTS audiovisuel, nous sommes à la recherche de fonds afin de réaliser un court métrage de fiction intitulé « La bulle ». Ce court métrage réalisé par Cécile Charnallet sera présenté au Tous en Short festival le 4 Janvier 2020 à Cannes, qui a pour thème « frontière ». Le tournage aura lieu à Cannes et ses environs durant 5 jours du 30 Octobre au 3 Novembre. 

 

Synopsis

Il s’agit de l’histoire d’une jeune adulte, Emilie, qui est atteinte d’haptophobie, c’est-à-dire qu’elle ne supporte pas le contact physique avec d’autres êtres humains. Sa phobie fait d’elle une personne distante physiquement et la handicape énormément dans son quotidien. Elle développe cependant de nombreuses techniques afin d’éviter tout contact avec les autres. Rattachée à son amie et collègue Leila, elle a un faible pour son collègue Max et décide alors de vaincre sa peur en allant à une soirée pour essayer de s’intégrer aux autres et de le séduire. Malheureusement, entre le mélange d’alcool et de peur du contact, la soirée se finira mal pour Emilie qui développera, encore une fois, une crise d’angoisse.

 

 

Intention

L’objectif de ce court métrage est de développer le sujet de la proxémie, une étude réalisée par Edward Hall qui parle de la frontière entre les corps. Tout être humain se crée inconsciemment une bulle proxémique, une bulle de protection autour de son corps. Nous avons tous 4 distances inconscientes autour de nous, comme des bulles invisibles qui fonctionnent comme des frontières entre les corps, car nous choisissons qui nous laissons entrer à l’intérieur. En fonction de notre culture, du lien et de l’affinité avec autrui, nous choisissons ou non de nous laisser approcher et de franchir les frontières prévues par notre corps.

La distance choisie entre deux êtres humains dépend donc de leur rapport et très souvent du statut hiérarchique. C’est notre cerveau qui mesure les limites personnelles de chacun, comme un bouton d’alarme personnel quand notre intimité est envahie. Les quatre types de distances sont :

  • La distance intime (15-45 cm, pour les intimes, les amants), c’est une grande implication physique car c’est la longueur de l’avant-bras. Il y a ici un échange sensoriel : Le toucher, la voix se ressent plus fort, l’haleine et la chaleur corporelle sont perçues. C’est une zone affective où les sentiments sont perçus. Lorsque la distance intime est imposée mais non acceptée, des mécanismes de défense sont mis en œuvre.
  • La distance personnelle (45-135 cm, pour les amis), C’est la limite de l’emprise physique, à la distance d’un bras tendu, la zone est sans contact. On distingue les traits du visage, la texture de la peau, l’expression des yeux. C’est la distance des relations interpersonnelles.
  • La distance sociale (120-370 cm, pour les connaissances, collègues). Elle additionne 2 distances personnelles, aucun pouvoir physique sur autrui, on ne perçoit pas les caractéristiques corporelles, mais surtout la bouche et les yeux.
  • La distance publique (+370cm, pour le public). Aucun signe du visage n’est perçu, grande attitude du geste.

 

Le meilleur moyen d’exprimer le rapprochement de ces frontières physiques fut pour moi de parler d’une histoire d’amour entre deux personnes. Comment à travers le flirt, deux collègues se rapprochent pour devenir amants ? Il s’agit donc de développer ce rapprochement qui sera extrêmement perturbant pour ce personnage haptophobique. L’idée est juste de se rendre compte qu’il faut être plus tolérant avec les envies et les peurs de chacun. Le respect d’une personne passe par le respect de son corps et donc de sa pudeur et de son intimité.

 

Qu’est-ce que le Tous en Short Festival ?

Le Tous en short est un festival de courts-métrages inter BTS, créé par les étudiants du BTS Audiovisuel de Cannes.

Chaque année un thème est proposé et une compétition officielle est ouverte avec un jury exceptionnel ! Il est possible de présenter ses courts-métrage hors compétition également. Le thème de cette année est donc « frontière ». Les films soumis à la sélection seront tous visionnés par les membres du comité de sélection, passionnés de cinéma et d'audiovisuel. Les noms des sélectionnés seront révélés 1 mois avant le festival. Pour en savoir plus : www.tous-en-short.com

 

À quoi va servir le financement ?

L'avenir de ce court-métrage se joue selon la générosité de chacun, nous comptons vraiment sur vous.  Notre budget contient :

  • Le transport de toute l’équipe
  • Le logement des techniciens venant de loin
  • La nourriture de l’équipe
  • La location du matériel de tournage
  • La location d’un véhicule utilitaire
  • La décoration
  • Les frais Ulule de 8%

 

Si nous réussissons à dépasser les 2000 euros, nous opterons pour un matériel plus performant (meilleure caméra, location d'un steadycam, et de machinerie), et améliorerons les conditions de tournage (logement, nourriture et location d'un véhicule supplémentaire). 

À propos du porteur de projet

L’équipe de ce court métrage est entièrement bénévole et est composée :

  • D’élèves du BTS audiovisuel de Cannes
  • D’anciens élèves maintenant professionnels de ce même BTS.
  • De personnes extérieures motivées et volontaires dans la réussite de ce projet