BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

La Bulle Bleue

Une parenthèse ouverte sur la vie

À propos du projet

À la fois documentaire humaniste et film d’aventure, “La Bulle Bleue” est une ode à la vie et à l’espoir. Ce documentaire de création est un 52 minutes écrit et réalisé par Andréa Haug avec Jean-Charles Granjon de Bluearth Production pour France 3 Paca. Le tournage se déroule en Méditerranée durant l’été 2019 et le film entrera en montage à la rentrée. Il sera diffusé courant 2020.

Résumé du film

Comment après un cancer, oser partir vers l'inconnu ?
Des enfants guéris ou en rémission quittent l'hôpital, leur famille, leurs repères. Investis d'une mission, ils collectent loin de chez eux des données pour mieux connaître et protéger la biodiversité marine. En somme, ces enfants sont en quête de savoirs propices à plus d’harmonie entre l’Homme et la planète. Mais pour que l'expédition réussisse, ils doivent apprendre de la mer, d'eux-mêmes et de la vie en groupe.
Sous la bienveillance de trois adultes, et par un mystérieux processus lié à la mer, les enfants dépassent leur peur de l'eau et de leur corps abîmé. Prendre la barre du voilier pour maintenir son cap devient un délicieux moteur. Se sentir responsable des autres les projettent dans de nouvelles dispositions. Observateurs ébahis de baleines et de dauphins sauvages qu'ils rencontrent pour la première fois grâceà leurs efforts collectifs, ils réalisent aussi la fragilité de la vie aquatique « qui meurt à cause de nous », disent-ils, et qu’ils contribuent par leur mission à protéger. « La nature a besoin de nous autant que nous avons besoin d'elle. »
Comme d'autres l'ont fait pour eux, ils témoigneront de leur métamorphose pour donner l’envie à d’autres enfants hospitalisés de se jeter, comme eux, à l'eau et dans la vie.

Note d’intention de la réalisatrice

Dans “La Bulle Bleue”, les enfants sont investis d’une mission : ils partent en mer pour collecter des données sur la biodiversité marine. En contribuant aux connaissances scientifiques, ils participent à la sauvegarde de la nature, de la vie.
Dans cette quête que nous vivons au travers des yeux des enfants, chacun apprend aussi à mieux se connaître soi-même et à nouer des liens au sein d’un groupe qui a traversé une épreuve traumatisante similaire à la sienne.
Ainsi découvrent-ils ensemble au fil des jours, dans cette épopée universelle, que dans la vie, tout est lié : 

  • Si nous apprenons à mieux connaître la mer, nous l’aimerons à sa juste valeur et nous serons en mesure de mieux la préserver. En retour, elle nous protègera grâce à un air, de la nourriture, une eau, un climat plus sains, plus naturels et plus équilibrés.
  • Si nous apprenons à mieux nous connaître et à nous accepter comme nous sommes, nous aurons une plus grande estime de nous-même et nous serons ainsi plus disposé à respecter et à protéger notre environnement.

Connaître la vraie nature de la vie pour plus d’harmonie résume la quête de "La Bulle Bleue".
Pour élargir la frontière de leur vérité et grandir, pour passer de “jeunes malades” à “jeunes tout court”, pour entrer dans de nouvelles perspectives, les enfants devront oser de nouvelles choses, se dépasser et parfois avoir le courage de "plonger dans les abysses" pour en ramener de précieux savoirs sur la vie et sur eux-mêmes.
Cette “métamorphose” ne saurait se finaliser sans l’amitié qui se noue au sein du groupe : si chacun a pu se sentir isolé dans la maladie, ils vivent ici une aventure hors norme ensemble, dans une sorte de famille nombreuse, une tribu. Ainsi les enfants pourront tendre vers une tension parfaite, un équilibre optimum de leurs forces séparées mais interdépendantes : l’union de leurs opposés ne les réduit pas à être une chose unique mais leur permet d’exister comme un tout et de mieux connaître leur place et leur valeur dans le monde. C’est cette alchimie humaine que je souhaite capter, cet enseignement universel que je souhaite partager dans ce périple poétique, sensible et positif.

Calendrier

  • Repérages : 2018/mi-2019
  • Écriture/développement: 2018/mi-2019
  • Tournage : été 2019
  • Montage : rentrée 2019
  • Diffusion : 2019/2020

Équipe

  • Une équipe de tournage (auteur-réalisatrice, cadreur principal, cadreur secondaire, preneur de son et un skipper de voilier)
  • Une équipe de production (directeur de production, chargée de production, administrateur de production, attaché de presse)
  • Un compositeur de musique de film
  • Une équipe de post-production (monteur, mixeur, étalonneur, graphiste, conformation, etc.)

Actualités
Suivez toutes les actualités du projet "La Bulle Bleue" sur la page facebook officielle du film.

À quoi va servir le financement ?

Par cette collecte, l'association Médit-action souhaite apporter le maximum de qualité à ce projet filmique au service d’une expédition atypique et révélatrice de sens organisée par EcoOcéan Institut. Médit-action espère aussi fédérer une communauté autour de la démarche des protagonistes de l’histoire ; des enfants qui s’engagent pleinement en faveur de la préservation de la biodiversité et de notre reconnexion à la nature.

"Rapprocher l'homme de son environnement naturel : soi, l'autre, la nature. Tel est le but de notre association Médit-action. 'La Bulle Bleue', plus qu'un documentaire, accompagne des 'petits d'hommes', empêchés par la maladie pendant un long moment, dans leur rapprochement avec eux-mêmes, avec d'autres jeunes et avec l'Océan, à son contact et dans sa découverte. Nous sommes au cœur de notre sujet, au cœur de la vie telle que nous l'aimons : riche, inattendue, attendrissante, en devenir. Embarquez avec nous dans cette aventure universelle et contribuez à faire naître une histoire porteuse d’espoir." - Caroline Diatta, présidente de Médit-action

Cette démarche d’appel aux fonds participatifs est motivée par la forte adhésion auprès du public qu’a suscité l’an dernier le documentaire de Jean-Charles Granjon “Te Vaanui, l’odyssée d’Ismaël”, actuel producteur de “La Bulle Bleue”, et par le succès rencontré sur la campagne de soutien de Médit-action autour de ce premier film de Bluearth Production diffusé sur France Ô en décembre 2018 : https://fr.ulule.com/aranui-le-long-voyage-dismael/

“Après l’odyssée d’Ismaël aux Marquises, rejoignez-nous dans notre nouvelle aventure cinématographique en Méditerranée : en comprenant l’importance de nouer des liens authentiques avec la nature, ces jeunes franchissent une porte qui s’ouvre sur la vie.” - Jean-Charles Granjon, producteur et chef opérateur prise de vue


PREMIER PALIER (à atteindre pour garantir le succès de la campagne)

Grâce à vos dons, en incluant les 8% de commission Ulule et le financement des contreparties, nous espérons pouvoir financer :

  • Des jours de préparation et de tournage supplémentaires (en cas de mauvaise météo, notamment) : 1 700 € / jour de tournage en mer - 800 € / jour à terre

“Approfondir les échanges avec les enfants, bénéficier de plus d’opportunités de tournage... Ce précieux bonus de temps augmentera indiscutablement la qualité de mon film.” - Andréa Haug

  • Un soutien à la location du bateau et aux services d’un skipper sur 15 jours : 2 000 €

“Pour réaliser la plus belle histoire, il est pour moi indispensable de suivre les enfants dans l’intégralité de leur aventure et d’investir mon équipe dans 15 jours continus de travail en mer. Et ce, à bord d’un voilier spécialement dédié au tournage.” - Andréa Haug

  • Financer la composition originale de la musique du 52 minutes par un artiste : 3 000 €

“Une bande originale, authentique et à propos, créée en collaboration avec un musicien professionnel sublimera avec poésie la sensibilité, la beauté et le sens de mon documentaire.” - Andréa Haug

  • TOTAL PALIER 1 :  9 600 euros

DEUXIÈME PALIER

Si nous dépassons le premier palier, nous espérons pouvoir également financer :

  • La captation de scènes animalières sous-marines sur 4 jours par 2 experts : 3 000 €

“Un tournage supplémentaire avec deux spécialistes d'images naturalistes sous-marines permettra le montage de scènes particulières d'animaux évoluant dans leur milieu sauvage, si proche du nôtre." - Andréa Haug

  • TOTAL PALIERS (1 + 2) : 9600 + 3000 = 12 600 euros

TROISIÈME PALIER

Enfin, nous espérons pouvoir financer :

  • La traduction et le sous-titrage du film en anglais afin de lui offrir une portée internationale : 2 400 €

“La Bulle Bleue est une histoire universelle qu’il serait merveilleux de partager au plus grand nombre. C’est ce à quoi contribuera la réalisation de sa version anglaise.” - Andréa Haug

  • TOTAL PALIERS (1 + 2 + 3) : 9600 + 3000 + 2400 = 15 000 euros

Rappel : pour que la campagne soit une réussite, nous devons atteindre le premier palier de 9 600 euros avant la date limite de don. Sans cela, l'initiative sera annulée et les dons remboursés. Au-delà de la date limite, tout don supplémentaire représentera une aide supplémentaire à l'oeuvre audiovisuelle et permettra d'atteindre le palier 2 ou le palier 3 de la campagne.

Actualités
Suivez toutes les actualités du projet "La Bulle Bleue" sur la page facebook officielle du film.

À propos du porteur de projet

Biographie d’Andréa Haug, auteur-réalisatrice

“En tant qu’ancienne bénévole de l’association EcoOcéan Institut organisant ces excursions en mer tous les étés depuis des années, je suis admirative de la résilience des enfants qui y participent au regard d'un tel traumatisme que représente un cancer : j'ai été émue, puis amusée de découvrir le bonheur de vivre de la plupart d'entre eux. J'ai été admirative de leur transformation d'anciens jeunes malades à « jeunes tout court ». J’ai aussi été touchée par leur prise de conscience sur la nécessité indissociable de préserver notre planète et notre santé.”

Spécialisée dans le rapport de l'Homme à son environnement naturel et artificiel, Andréa Haug réalise des contenus audiovisuels et plurimédia en collaboration avec des sociétés de production et des médias.

Une biologiste passeuse de savoirs
Passionnée de documentaires scientifiques depuis son enfance, Andréa Haug effectue un double cursus : un master 2 en sciences naturelles, option gestion des espèces et des espaces, et une formation en journalisme et audiovisuel. Elle travaille plusieurs années comme journaliste scientifique en sciences, environnement, santé, découvertes, etc. pour Futura Sciences, La Recherche, Ushuaïa Magazine, PsychoEnfants, Jeune Afrique, Altermondes, La Chronique, La Maison Écologique ou encore Provence Durable.

Une aventurière qui entreprend
Ouverte aux expériences innovantes et écoutant ses désirs, elle crée l'Agence SistaBroza de contenus audiovisuels et plurimédia spécialisée dans la solidarité et dans l'environnement. Elle écrit et réalise de nombreux films pour le compte d'associations, d'ONG, d'entreprises et d'institutions engagées.

Une documentariste plurimédia
En plus d'aider à la valorisation du travail d'acteurs socio-économiques et associatifs en faveur de notre environnement et de notre société, Andréa Haug développe des projets de webdocumentaires pour le net et de films pour la télévision, tel “La Bulle Bleue” pour France 3 Paca, lui permettant d'approfondir des problématiques chères à ses yeux.

Références
www.biodiversite-laos.fr, webdocumentaire sur un inventaire de la biodiversité tropicale des forêts laotiennes chapeauté par le botaniste Francis Hallé
Cape Verdean Kite Crossing, documentaire pour une chaîne internationale (26 et 52 minutes)

Biographie de Jean-Charles Granjon, producteur et cadreur de La Bulle Bleue

“Aborder le milieu marin en images implique une méticulosité poussée à l’extrême et c’est avec les même valeurs, en transposant mes nombreux acquis d’expérience, que je me prépare au tournage du film La Bulle Bleue.”

Cinéaste de la vie marine sauvage et de l’océan au sens large, Jean-Charles Granjon est un authentique passionné. À partir du voyage polynésien qui le conduira dans cette voie professionnelle, il publie en 2018 un roman initiatique qui explore la relation intime et transformative que l’Homme vit avec l’océan (“Initiation Pacifique”, Éd. Vega). Il réalise la même année son premier documentaire “Te Vaanui, l’odyssée d’Ismaël” diffusé sur France Ô, projet qui a bénéficié d’une forte adhésion notamment à l’occasion de sa campagne de soutien. Il a fondé Bluearth Production pour partager son sens artistique et son expertise holistique de l’image de mer. En collaboration avec deux ingénieurs, il développe des solutions techniques de prises de vue sous-marines telles que des caissons multicaméra. Pour toujours plus de beauté et d’exploration audiovisuelle sous-marine.

Présentation de Médit-action

La collecte de dons est assurée par l'association d'intérêt général Médit-action. Dans ce sens, elle apporte son aide à la production du film en reversant l'intégralité des dons à cette oeuvre audiovisuelle. Elle permettra également aux contributeurs de France métropolitaine de bénéficier d'une déduction fiscale sur leur don d'un montant de 66% pour les particuliers qui souhaitent le déduire de leur IR (article 200 du CGI), de 60% pour les sociétés soumises à l’IS (article 238 bis du CGI) et de 75% pour les particuliers qui souhaitent le déduire de leur ISF.

Objet et but de l'association
Médit-action a pour but de rapprocher l'homme de son environnement naturel, de favoriser le contact entre les cultures, l'intégration sociale et de diffuser toutes entreprises correspondant à ce but. Le public visé est le plus large possible, les moyens utilisés regroupent toutes les techniques médiatiques existantes et à venir.

Présentation des activités
Coproduction et diffusion de films documentaires :
Médit-action prend part à la production de films documentaires en lien avec son objet. Elle organise ensuite des projections-conférences destinées à sensibiliser le public à une reconnexion avec le milieu naturel.
Sorties en mer sur le thème du conte et de la sensibilisation à la nature :
L'association initie des sorties en mer pour sensibiliser le public à la préservation de l'environnement. Elles s'articulent autour d'une approche poétique, contée et naturaliste pour développer une relation de type émotionnelle entre l'homme et la nature.
Evénement de sensibilisation à la protection de l’océan :
Médit-action organise chaque année des nages d'inspiration regroupant à la fois des partenaires sportifs et associatifs engagés autour de la sensibilisation à la protection de l'océan. Ces événements font l'objet d'une couverture médiatique.

Partenaires principaux
Dans le cadre de la co-production de films, Médit-action est partenaire de Bluearth Production. Pour nos événements de sensibilisation à la nature, nous collaborons avec plusieurs associations partenaires.

Présentation de Bluearth Production

Si Bluearth Production souhaite produire le film “La Bulle Bleue”, c’est précisément parce qu’il répond à la vocation de la société :

1) Le film permet de découvrir la Grande Bleue et ses multiples richesses dont l’une reste quasi inconnue du public : près de 10 % de la faune de dauphins et de baleines du monde vit en Méditerranée et parfois, à quelques miles des côtes. Menacées pour nombre d’entre elles, ces espèces d’animaux marins méritent tous nos efforts pour les protéger et les (faire) connaître y contribue.

2) Le film est un témoignage poignant et formateur de la puissance de résilience d’un être humain face à l'épreuve que représente la maladie : Comment un enfant reprend-il confiance en lui, en son corps, son mental, son âme ? Quelle philosophie en tirer ?

3) Le film raconte une aventure humaine collective insolite, une démarche atypique : un bateau rempli d’enfants partis à la recherche des cétacés de Méditerranée. Mais au fil des rencontres, qui observera qui ? Que renverront aux enfants le regard de ces animaux majestueux sur leurs fragiles liberté et survie dans un univers toujours plus envahis par l’Homme ?

"La Bulle Bleue est une histoire à caractère exceptionnel pour Bluearth Production. L’engagement océanique et artistique fait écho aux valeurs et au savoir-faire que nous tâchons de développer chaque jour : l’approche des enfants, le traitement humain des personnages, l’interaction de l’océan avec ce moment précis de leur vie et la sensibilisation à la vulnérabilité de la vie.” - Jean-Charles Granjon, producteur

Comme pour la plupart des projets Bluearth Production, le présent tournage fera état d’une compensation carbone pour les émissions en CO2 générées en partie par les déplacements moteur à bord d’un voilier.

---

Crédit photos : Casimir Bassène / Nathalie Di-Méglio-EcoOcéan Institut / Matthieu Geslain / Jean-Charles Granjon / Andréa Haug

Logos : Médit-action et Bluearth Production

Share Suivez-nous

FAQ