BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

La Boxtrotter

Le guide touristique humain & connecté.

  • Lettre à toi #5

    Cher toi,

    Le temps passe si vite. J’ai l’impression qu’on s’est rencontré hier, alors que ça fait déjà un mois. La campagne touche à sa fin, mais notre aventure commence à peine. Alors continue à en parler. Parles-en à tes voisins et tes collègues. Tes nièces et tes cousins. Même des inconnus dans la rue. Mais parles-en.

    La semaine dernière je t’ai présenté une jeune fille au sourire. Ce n'est pas vraiment innocent pour tout te dire. J’aimerais bien que très vite ses mots viennent aider les miens pour vous présenter tout ce petit monde qu’on rencontre un peu partout. Parce que ses mots vous font voyager. Balade-toi entre ses pages ( http://www.iletaitunefaim.com/ ) et tu t’en rendras compte toi aussi. Et pour agrandir l’équipe, encore une fois, j’ai besoin de ton soutien. Alors continue à être comme tu es. 

    J’avais deux autres choses à te dire. 

    La première, c’est un petit secret, que tu peux répéter si tu veux. Après Lisbonne on s’envole vers une ville pop et colorée, qui vit à 1000 à l’heure. Une ville qui aime se mélanger. Elle est anglaise. Et oui bientôt tu rencontreras Londres. 

    La deuxième nouvelle, elle est un peu moins bonne. Nous avons pris un peu de retard. Je n’avais pas pris en compte que le mois de mai était si bien rempli de jours fériés. Du coup tu recevras ta première box mi-Juin. J’espère que tu ne m'en voudras pas. 

    Je pense fort à toi, 

    Seb.

  • Portrait d'inconnus #3 : La jeune fille au sourire

    Tout a commencé dans l’hiver froid de Saint-Jean. Un 25 décembre il me semble. Et alors que je pensais avoir reçu tous mes cadeaux, elle est arrivée. Un grand sourire. Voilà la première image. Et même si j’essaie de ne plus me fier aux apparences, j’aime à croire que cette première impression a été la bonne.

    Ce soir-là j’ai rencontré une belle personne. De celles qui aiment et qui apprennent. Elle disait ses expériences pour nous les faire partager. Des paysages se dessinaient entre ses lèvres pour nous prendre la main et nous amener les découvrir. Elle connaissait bien l’échange. Qui s’enrichit de l’autre en complétant ses faiblesses.

    La semaine dernière j’ai eu la chance de la connaître un peu plus. Elle portait un joli masque, parce qu’on en a tous un. Mais j’ai eu l’impression qu’elle le retirait de temps en temps. Je crois qu’on se ressemble beaucoup. Nos vies du moins. Un tableau en teintes de noir qu’on tachait désespérément d’asperger de couleurs.

    Elle était poésie. Dans ses manières et ses intonations. Sa voix changeait en fonction de ses émotions. Elle avait du mal à cacher sa gêne de temps en temps.Même si le sourire restait. Et comme j’adore les oxymores. Elle avait une force fragile. Mais à penser trop aux autres on peut se perdre. À renier son talent on finit par l’oublier. Je te dis ça parce que je suis un peu comme toi.

    Il y a peu j’ai croisé un voyage dont les mots sonnaient juste. Honnêtes. Alors moi aussi je me suis livré. Sans raison valable. Et son sourire a déteint.

    Il y a peu j’ai croisé un poême. Dont les mots touchaient là où il faut. 

    Il y a peu j’ai croisé une jeune femme, qui avançait le vent dans les cheveux. Et qui portait sur elle la plus belle chose qui soit.

    C’était la jeune fille au sourire.

  • Lettre à toi #4 ( Lettre du 17/05 - Retard Postal )

    Cher toi,

    Encore une semaine qui touche à sa fin. Le soleil chaud des mois d’été commence à pointer le bout de son nez. Alors je m’assois aux terrasses pour écrire. Parce que ces derniers temps ça a été rédac, rédac, rédac…
    Et j’ai enfin fini la première édition. Tout est bouclé. 

    J’adore les surprises, mais j’ai quand même envie de te raconter un peu ceux que tu vas bientôt découvrir. Des guitaristes un peu sombres et des inventeurs un peu fous, un amoureux des rencontres et une petite éclopée, une belle bohème et ses chanteurs de rock. Un peu d’eux tous qui m’ont permis de créer ces histoires. Un peu d’eux qui m’ont fait aimer cette ville, ses plaisirs marins et ses personnages en couleurs.

    En attendant, je te remercie encore. Pour tout ce que tu m’as aidé à accomplir. Et bientôt je te présenterai quelqu’un. Quelqu’un sans qui cette aventure n’aurait pas été possible.

    Les journées sont plus longues, mais beaucoup plus remplies. Alors ne m’en veux pas de ne plus t’écrire aussi régulièrement.

    Mais promis, je pense à toi.

    À très vite,

    Sebastien

  • Portraits d'inconnus #2 : Claire



    Claire c’est un petit bout de femme. Du genre que la réputation précède. De celle dont tu entends parler à toutes les sauces, si bien qu’au final tu la sacralises presque.
    Bien sur, tout ce qu’on entend est fondé. Une jeune femme brillante. Je dois même avouer que je devais pas être beau à voir la première fois qu’on a parlé de ce projet. Je cachais mes mains moites dans mes poches pour me donner un air faussement cool.
    Mais très vite je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas de quoi! Parce qu'en plus d'être une battante, elle était naturelle et franche.
    Elle a su me dire que cette aventure avait du potentiel. Alors je lui ai demandé, simplement, si elle voudrait se lancer avec moi. Pour m’accompagner. Parce qu’à deux c’est toujours plus simple.
    Il me semble qu’elle n’a pas hésité longtemps. Et ça m’a réconforté. Depuis elle est là. Elle me conseille quand je doute et me recadre quand j’imagine.
    Elle me soutient depuis quelques mois déjà. Bientôt un an. D’ailleurs je commence à penser à une surprise, pour marquer le coup.
    Pour qu’elle comprenne que je suis reconnaissant de tout ce qu’elle a fait.

    Claire c’est un peu ma bonne étoile. Celle qui apparait au moment où tu te poses des questions qui n’ont pas vraiment de réponseS. Et qui te guide.
    Claire c’est une belle partie de cette aventure.

    Alors voilà,

    Toi, je te présente Claire.

  • Lettre à toi #3

    Cher toi, 

    J’ai le sourire aux lèvres aujourd’hui. Un énorme sourire. Si tu me voyais !
    Les gens doivent me prendre pour un illuminé. Mais j’ai envie de le partager.
    Alors je souris à tous ces inconnus, souvent, à des bouilles déjà-vues, parfois.
    Je souris pour tout ce qu’on a réussi à accomplir.

    Une première étape. J’ai envie de croire que c’est la plus difficile. Mais ça on verra.

    Alors je me suis assis à une terrasse, et j’ai partagé mon bonheur avec Hicham.
    Un jeune entrepreneur lui aussi. La parlotte facile et le rire communicatif.
    Il te remercie indirectement. Il m’a dit que j’avais de la chance d’être aussi heureux. Il n’a pas tort.



    Et vu comment c’est parti je sais qu’on ne s’arrêtera pas là.
    On va continuer à partager. À faire parler de nous, à tous le monde.
    En souriant. Encore et toujours.

    Vendredi je te présenterai Claire. Cette bonne étoile qui m’est tombée dessus un beau jour de Juin. 

    Ne sois pas trop impatient. 

    Je pense à toi, 

    Seb