Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Kirbysphère

Influences et connexions dans l'œuvre de Jack Kirby, par Xavier Fournier

  • Des nouvelles

    Bonjour. Vous êtes quelques-uns a vous être fort justement/logiquement/compréhensiblement renseignés sur le devenir du livre. On a clairement enchaîné les périodes instables ces derniers mois et, comme beaucoup d'autres, nous avons avancé à vue. Et c'est un peu compliqué de prévoir un planning quand on n'a pas de vision sur les 10/15 jours à venir.

    A un moment, le "scénario" qui me semblait le plus simple était que, pour gagner du temps en période post-confinement, on élimine la contrepartie qui a mes yeux a le moins de valeur (ma signature dans chaque exemplaire des contributeurs). Je n'habite pas dans la même région que l'éditeur et l'imprimeur et ca me semblait être une sorte de retard possible que d'attendre que je puisse m'y déplacer.

    Il va sans dire que l'évolution rapide de la situation (ouf) nous permet finalement d'envisager tout ça, livraison/signature et que tant qu'à faire autant le faire avec la totale (là il me reste les pages couleurs à valider). On va coordonner nos plannings respectifs et revenir vers vous très vite avec une fenêtre de temps délimitée pour les expés.

    Je suis moi aussi très pressé que vous ayez ce livre et très curieux de vos retours quand vous l'aurez lu. :-)

    Merci à tous pour votre compréhension. Clairement, à part une attaque de Godzilla "on" (nous, vous..) aura tout vu ces derniers mois.

    Xavier Fournier

  • UPDATE! Des news et des stats...

    Hello ! Votre attente concernant la sortie de Kirbysphère touche à sa fin. Mais en cours de route certaines choses ont changé et font que l'ouvrage a évolué (avec des choses en plus et, idéalement, des choses en mieux). Récap et explications.

    Le projet Kirbysphère est né en juin dernier, des suites d'une mésaventure dont je me serais bien passé (le vol de mon ordinateur) et de l'ajournement forcé de l'ouvrage sur lequel j'avais travaillé depuis des mois. En cherchant dans mes notes restantes, je me suis aperçu qu'il y avait dans mes articles de la défunte rubrique Oldies But Goodies environ 680 000 caractères qui formaient un tout à priori cohérent autour des créations de Jack Kirby. Ce qui ne veut d'ailleurs pas dire que j'ai "simplement" regroupé ce que j'avais écrit au sujet de Kirby, il y a certaines chroniques que je ne trouvais pas pertinentes dans le contexte du livre.

    680 000 caractères c'était pas mal (à titre de comparaison : de mémoire mon premier livre Super-Héros : Une Histoire Française totalisait dans les 460.000 caractères) mais je voulais aussi rajouter des chapitres sur des épisodes qui me semblaient importants et ainsi proposer en plus une partie inédite. Pas simplement réimprimer ce qui avait été produit sur le net quelques années plus tôt.

    Sans vouloir lever le voile sur le sommaire, je peux vous (re)dire déjà ce que le livre ne contient pas : je n'ai conservé/produit/consacré aucune chronique liée aux X-Men, aux Challengers de l'Inconnu, à Hulk, à Ant-Man, à Iron Man ou aux épisodes de Green Arrow par Jack Kirby. Non pas qu'ils ne soient pas intéressants mais je ne voulais pas seulement les "Usual Suspects". Je voulais un mélange de personnages connus et d'autres moins. C'est la règle du jeu, il y en aura toujours un(e) pour râler que son épisode favori de quand il/elle était petit(e) ne fasse pas l'objet d'un chapitre, mais j'espère que, globalement, ce livre vous étonnera, vous fera comprendre des choses sur des comics mais aussi sur des films que vous avez pu voir sans réaliser quel hommage à Kirby s'y glissait. Ou bien peut-être que vous découvrirez que telle créature ou telle civilisation extra-terrestre de Kirby n'est pas du tout ce que vous pensiez. Idéalement, la grille de lecture qu'il y a dans ces chapitres, vous pourrez la transposer vous-même sur d'autres comics de Kirby (y compris, donc, le fameux épisode favori de quand vous étiez petit).

    Je voulais aussi que les épisodes ne soient pas forcément les plus attendus : par exemple j'écris sur les Fantastic Four mais... pas sur le premier numéro de la série. Pas par simple envie de me singulariser mais parce qu'il me semblait important de montrer que même un épisode "courant" de la série (et des autres) pouvait renvoyer à beaucoup de choses, dégager des liens et des enchevêtrements. Finalement ne vous étonnez-pas si on parle un peu d'Ant-Man et de points de détails des X-Men mais au détour de chapitres qui - au premier abord - ne semblent pas liés. Ne vous étonnez pas, non plus, si un texte sur un comic-book paru dans les années soixante vous explique aussi l'architecture d'une histoire publiée par Marvel en 2019 ou en 2020, longtemps après la mort de Kirby.

    Sauf erreur de ma part, sur les trente-trois chapitres que contient le livre, il y en a dix de totalement inédits, écrits pour l'occasion, et ils font dans l'ensemble partie des passages les plus longs. Cela ne veut pas dire que les 23 autres sont "seulement" de la réédition de mes chroniques. Si certains ont peu ou pas changé (j'avais parlé de mon interprétation d'Avengers #4 comme exemple de texte, donc je peux répéter qu'elle est dans le livre et que je n'y ai pas changé grand-chose), plusieurs autres ont été changé en profondeur, selon que j'ai trouvé de nouvelles sources ou que des interactions avec les nouveaux chapitres permettent de dégager plus facilement de nouvelles pistes de réflexion. En faisant une cote mal taillée, je suppose qu'on peut parler de "trois tiers" : une dizaine d'inédits, une dizaine de "réutilisés" et une dizaine de "reformulés" selon les cas (certains un peu, certains beaucoup).

    Fin juin je passais le cap des 900 000 caractères et je continuais de rechercher et d'écrire pendant l'été. En fin de compte… le texte central de Kirbysphère (c'est à dire que je ne compte pas dans ce nombre la préface de Jean-Pierre Dionnet (merci encore à lui) et je ne prends pas en compte les textes du cahier d'iconographie) fait ses 1 374 000 caractères. Pour ceux qui comptent c'est 2,02 fois la longueur du texte de départ en juin et ça donne une idée de la taille des apports. Pour ceux qui suivaient mes écrits dans Comic Box, c'est l'équivalent (en nombre de caractères) de plus de 65 dossiers de 5 pages tels que je les écrivais dans CB.

    Bon, après il a fallu compter avec quelques retards et pour le coup c'est ma faute. A force d'écrire j'ai une idée assez nette de ma cadence de production. Ou au pire, s'il y a besoin, je suis capable de passer quelques nuits blanches pour rattraper le coup. Paradoxalement, cette "idée nette" fait que j'ai tendance à ne pas prendre en compte le facteur imprévu. Typiquement on a fait un chassé-croisé à l'automne et jusque pendant les fêtes de fin d'année avec quelques personnes associées au projet parce qu'on n’arrivait pas à faire coordonner nos plannings. Ou bien par exemple au retour d'Angoulême le coup de froid classique a dégénéré en angine et c'est autant de temps qui a encore décalé les dernières finitions du livre. Mais l'un dans l'autre ce n'est pas "perdu". Exemple : Dans toute une partie du livre je démontre comment l'idée d'un autre auteur a influencé Kirby sur plusieurs personnages et épisodes. La démonstration se tenait en elle-même. Et puis alors que j'étais malade et incapable de bosser, je me suis lancé dans la lecture d'une œuvre de cet autre auteur et tout d'un coup, au détour d'une page, il était là, un personnage composite qui validait tout ce que j'avais déduis. Un peu comme si vous trouviez un personnage qui a inspiré Magnéto mais qu'en prime il s'appelle Doctor Doom (c'est un exemple fictif), des années avant les versions Marvel. J'ai encore trouvé fortuitement une ou deux références que j'ai pu rajouter in extrémis au livre, en jouant sur la typo pour que ça tienne dans les 400 pages. Au bout du compte c'est un mal pour un bien, dans le sens où j'ai la faiblesse de penser que le bouquin est mieux que s'il était sorti avec l'exactitude d'un chef de gare. Mieux vaut que les gens en aient plus que prévu.

    Et donc... ça ne tient plus sur 400 pages. Ou plutôt ça tenait en écriture de mouche, avant que Jean-Christophe Caurette (des éditions Caurette) vienne me taper sur l'épaule en me disant que je m'enquiquinais pour pas grand-chose et que le plus simple était... DE RAJOUTER DES PAGES (SANS CHANGER LE PRIX). Donc Kirbysphère passe à 432 pages au lieu de 400, 432 pages auxquelles il faut rajouter le cahier central d'illustrations de 16 pages (Du coup 448 pages en tout, pour ceux qui suivent). Je remercie vraiment Jean-Christophe, qui a été une crème pendant toute l'écriture du bouquin, en clair m'a laissé faire le bouquin que je voulais et n'est intervenu à chaque fois que pour me proposer d'en mettre encore plus "dans le produit".

    Le livre devrait être imprimé d'ici quelques jours. Ensuite c'est une question de voir quand je peux me rendre (le plus rapidement possible) dans le contexte général actuel chez Caurette pour procéder aux centaines de signatures, qui faisaient partie des contreparties promises et ensuite viendront les expéditions.

    Kirbysphère m'a permis de me "nettoyer la tête" après l'expérience du vol de l'ordinateur et la mise en pause du projet qu'il contenait. Maintenant que j'en suis passé par la sphère de Kirby et que je me suis changé les idées, l'objectif est de vous proposer très vite (après réception de Kirbysphère) un financement participatif qui permettra de donner vie à ce projet "différé" et dont j'ai la faiblesse de penser qu'il est intéressant. Mais forcément ce n'est jouable que si une majeure partie du lectorat de Kirbysphère est satisfaite et prête à jouer une autre partie. Les dernières pages de Kirbysphère lèveront d'ailleurs le voile sur ce projet futur (considérez-ça comme une "scène post-générique" si vous voulez) ...

  • Podcast Stan Lee

    Bonjour et bonne année. Le podcast a été envoyé aujourd'hui à tous les participants. S'il n'apparait pas dans vos mails, vérifiez d'abord que vous utilisez bien le compte mail avec lequel vous vous êtes inscrit sur Ulule. Il est aussi possible qu'émanant d'une newsletter le mail soit classé dans vos spamm. Bonne écoute...

  • Wait ! wait ? wait...

    Un petit point pour vous tenir au courant du projet Kirbysphère qui aura... quelques semaines de retard. Aïe. Please : Pas sur la tête. La raison est que nous avions sous-estimé nos emplois du temps respectifs Jean-Pierre Dionnet et moi-même et qu'après nous être manqués plusieurs fois nous n'avons trouvé le moyen d'accorder nos violons qu'en ce début de semaine. C'est toujours magique d'écouter Jean-Pierre parler, encore plus encore, sans doute, quand c'est de Kirby. Je ne voulais pas faire partir le livre sans cette préface, ce qui aurait correspondu à vous donner moins que promis (d'ailleurs il y aura en un sens un peu plus que prévu, le dessinateur Michel Montheillet m'ayant spontanément et gentiment proposé d'utiliser une de ses oeuvres kirbyesques, produite l'an dernier dans le cadre de l'exposition La Société des Comics, dans le livret extérieur). A choisir entre en fournir moins et un petit retard, ce dernier m'a semblé la moins mauvaise des solutions. Inversement j'attendais qu'on synchronise nos montres pour connaître la taille de la préface et finir le corps du livre, qui est très dense. En dehors d'une page blanche en intro, nécessaire à l'impression (mais qui servira aussi aux dédicaces), le reste est bourré de caractères (plus de 1.300.000, le truc le plus dense que j'ai écrit à ce jour) du sol au plafond. Néanmoins quelques semaines de décallage plus les fêtes (et la trève des imprimeurs) font qu'on s'oriente maintenant par la force des choses à un passage à l'imprimeur début janvier.

    Hé mais dites-donc, on avait parlé de Noël ! Oui, c'est vrai. Du coup je suis en train de finir le lonnnng podcast promis sur Stan Lee, qui parviendra dans le courant de ce mois de décembre à tous les participants au projet qui l'avaient dans leurs contreparties. Il n'y a pas lieu de conditionner la livraison du podcast à celle du livre et comme ça vous l'aurez "au pied du sapin". Merci au passage de vérifier que vos emails sont les bons (pour recevoir le lien de chargement, c'est mieux). Nous vous tiendrons vite au courant. En vous remerciant par avance pour ces quelques semaines supplémentaires de patience.

    Xavier Fournier

  • "Better...Stronger.."

    Chères toutes, chers tous. Un point (important) sur l'avancée du projet... mais d'abord permettez-nous de vous remercier pour avoir participé au lancement de Kirbysphère et l’avoir rendu possible. La mise en forme du livre avance (nous sommes en train de batailler pour y glisser autant de texte, de notes, de références que possible. Ce sera dense, comme promis.

    Cependant, il y a une chose qui change... (petite pause mélodramatique, roulement de tambours et déclenchement des hautbois). Rassurez-vous, ce qui change, c'est pour le mieux. Il n'aura pas échappé aux participants que la campagne de financement s'est achevée à 193%, à seulement 7% du déclenchement d'un dernier palier, qui aurait vu arriver complément, à l'intérieur du livre, un cahier interne de seize pages couleurs. Oui, à 7%, c'est ballot. MAIS la vérité est que plusieurs librairies spécialisées amies, intéressées par le projet, n'ont pas attendu l'appel du diffuseur. Elles se sont déjà manifestées en prévision de la sortie publique du livre en 2020. Si bien que cette visibilité nous permet de changer la donne.

    Au lieu de nous taire et de dépenser la différence en whisky et en cigare (en fait, nous voulions le faire mais le cigare ça fait trop tousser), nous (éditeur/auteur) avons décidé d'un commun accord de "surclasser" tout le monde. Considérez que les 200% sont "débloqués". Il y aura donc bien un cahier supplémentaire de 16 pages (attention à ne pas le confondre avec le livret extérieur que certains d'entre vous ont pris dans leur pack, ce n'est pas la même chose, cela vient vraiment en plus) dans le livre, qui du coup comptera 400+16 pages !

    Et, avant d'y retourner, on vous remet au passage la couverture de Stéphane Perger dans sa version finale.

    Merci à vous. Vive la vie. Vive Kirby ! :-)