BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Kimbidalé

Projet associatif contre les mutilations sexuelles féminines en Ethiopie

À propos du projet

Depuis plus de 10 ans, Femmes Solidaires accompagne les femmes Afars en Ethiopie dans leur lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles dont l’excision, l’infibulation et les mariages forcés.

Un internat a été créé pour scolariser et protéger les filles. Des cours d’alphabétisation, de couture, d’artisanat et de maraîchage sont proposés aux femmes pour leur autonomie.

Aujourd’hui, nous avons besoin de vous pour que ce projet continue !

« L’ignorance, c’est l’obscurantisme, la connaissance, c’est la lumière, les cours d’alphabétisation et l’école pour les filles, c’est la vie »  Kadho, militante Gamissa.

Depuis 20 ans, des militantes Afar en Ethiopie se battent pour bannir la pratique de l’excision et l'infibulation. Grâce à la volonté et à la détermination de ces femmes de Gamissa, association éthiopienne, et de Femmes Solidaires, 850 petites filles ont été sauvées de cette pratique ancestrale qui dure depuis des siècles.

Nous avons retracé le combat de ces femmes de 2008 à 2014 dans le documentaire Kimbidalé, qui signifie « entière » en langue Afar, réalisé par Emmanuelle Labeau en 2015. Il retrace le parcours de ces femmes incroyables et résistantes, leur volonté de changer les traditions, leur courage pour protéger les générations futures et d’arriver à leur autonomie financière avec la mise en place des cours d’alphabétisation, de couture, de fabrication de  bijoux...

Mais notre action va au-delà de la prévention et de la lutte contre l’excision. Si le premier objectif est toujours de préserver l’intégrité physique des petites filles, l’accès à l’éducation est aussi une question primordiale pour les sauver de mariages préférentiels dès l’âge de 12 ans. Elles quittent l'école en fin de primaire sans pouvoir aller au collège et au lycée. Un internat a ouvert ses portes en 2016 et accueille aujourd'hui plus de 40 jeunes filles. Elles fuient ces mariages préférentiels et souhaitent poursuivre leurs études et avoir un métier. 

Aidez-nous à dire STOP aux violences faites aux filles, aux femmes. OUI à la scolarité et à leur autonomie.

Les combats ici de Femmes Solidaires et celui de Gamissa en Ethiopie sont liés : lorsque les droits des femmes progressent dans un endroit du monde, cela encourage les autres à poursuivre leurs actions pour la liberté, la dignité et l’égalité.

 

A quoi va servir le financement ?

Notre objectif est audacieux mais nous pensons pouvoir l’atteindre grâce à votre aide ! Vos contributions nous permettront de prolonger notre projet en Ethiopie en aidant au quotidien des jeunes filles et des femmes dans le processus d'autonomie et d'alphabétisation. 

Notre objectif avec cette campagne Ulule est de récolter 10 000€, ce qui permettra de d'accompagner 10 femmes pour des cours d'alphabétisation et des formations professionnalisantes, et d'accueillir 10 jeunes filles au pensionnat.

Si nous atteignons le 2ème pallier, fixé à 15 000€, nous pourrions aider 15 femmes et 15 filles. 

Enfin, si nous dépassons 15 000€, les fonds supplémentaires permettront de financer le documentaire Kimbidalé 2, pour partir une nouvelle fois à la rencontre de nos héroïnes, quelques années après leurs premiers témoignages.

Pour les contreparties, nous avons mis les femmes afars à contribution. Parce que certaines d'entre elles sont aujourd'hui autonomes dans leur profession artisanale, elles produiront pour vous des portes-clés, des écharpes et des colliers éthiopiens aux couleurs africaines. 

À propos du porteur de projet

 

Femmes Solidaires est un mouvement féministe universaliste, d’éducation populaire. Il défend les valeurs fondamentales de laïcité, de mixité, d’égalité pour les droits des femmes, de paix et de liberté.

Femmes Solidaires s’engage, sur tous les territoires, à travers ses 190 associations locales à faire reculer toutes formes de stéréotypes, discriminations, de violences envers les femmes. L’association développe une éducation non sexiste et non violente dès le plus jeune âge.

Femmes Solidaires a l’agrément du ministère de l’Education Nationale.

L’association bénéficie d’un statut consultatif aux Nations Unies et est affiliée au Comité Inter-Africain. Femmes solidaires est co-fondatrice du Réseau International Féministe et Laïque. L’association s’est engagée depuis 1989 dans la lutte contre l’excision en France tout d’abord puis auprès de Gamissa en Ethiopie à partir de 2005.

 

 

Share Suivez-nous