Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Kevin 1er - comédie royaliste

Terminons un long-métrage indépendant

  • L'heure est au bricolage

    Salut à tous. J'imagine que vous êtes nombreux à être confinés et j'espère très sincèrement que vous ne toussez pas et qu'aucun de vos proches n'ait contracté cette sale maladie. Bref, vous porter des nouvelles de Kevin en ces temps cruels risque de vous sembler un peu trivial mais je sais aussi que le confinement ne va pas sans sa dose d'ennui et peut-être que ces infos pourront vous distraire.

    Donc, concrètement, où en est-on de ce Kevin si longtemps attendu ? Ben, on a fini. On a fini le tournage et le montage. Reste donc plus que des bricoles qui ont pour nom : mixage, musique originale, étalonnage et trucages divers. Pour ce qui est du mixage, c'est Damien qui s'en occupe, et la musique originale sera l'œuvre d'Alexandre. Par contre, les trucages sont de mon ressort.... et laissez-moi vous dire que je me fais plaisir ! Le confinement a ça de bon que l'on peut fignoler.

    Un exemple ? La scène du journal télévisé à l'issue de laquelle nos héros apprennent que Louis XVII a été tenu en captivité jusqu'à nos jours. La scène a été tournée dans un studio équipé d'un fond vert et ressemblait à ça :

    En des temps ordinaires, je me serais contenté d'un fond numérique acheté sur une banque d'images mais, là, j'avoue que je n'ai pas résisté à clouer, visser et peindre furieusement.

    Les bons vieux trucages à l'ancienne n'ont-ils pas, franchement, plus de charme ?!

  • C'est la faute à la grève !

    Si, si ! Si Kevin n'est pas arrivé à l'heure (c'est à dire dans votre boite aux lettres sous la forme d'un DVD pour les fêtes de fin d'année), c'est la faute à la joyeuse grève des transports qui paralyse notre riante capitale.

    Dis comme ça, l'explication semble vaseuse, Kevin n'étant pas censé venir en métro mais par la Poste. Elle est pourtant tout ce qui a de plus sincère : quand je ne suis pas derrière la caméra, je travaille dans une boutique de cycles où je vends de beaux et lourds vélos hollandais. D'ordinaire, j'y travaille à mi-temps. La grève ayant littéralement fait exploser la demande, j'y suis toute la journée et plus possible depuis un mois de faire du montage, ce qui est vraiment rageant car je suis à quelques jours de travail de pouvoir envoyer le petit Kevin chez le mixeur pour une mise en beauté.

    Je vous prie donc de m'excuser de ce contretemps qui doit beaucoup aux circonstances et à un patron inflexible. Je voudrais juste vous rassurer en vous disant que Kevin n'est pas en panne et que tout ceux qui ont pû le voir à ce stade l'on trouvé déjà tout à fait désirable. Je vais faire tout mon possible afin de d'accélérer la suite de la post-production.

    Ah, oui, je vous adresse aussi mes voeux sincéres de bonheur pour cette année 2020 et vous remercie encore une fois de votre confiance !

    Joël François

     

     

  • Alors, il prend des vacances Kevin ?

    Ben, oui, comme tout le monde. Mais comme tout le monde, il repare remonté comme un coucou après la pause estivale !

    En bref, hier, nous avons tourné ce qui est la dernière grosse scène du film, la scène de la berline. Je sais, nous avons un peu de retard par rapport au calendrier initialement envisagé. Raison d'accessoire. Un prince, ça ne se déplace pas en Twingo. Il fallait trouver pour le notre carrosse à la hauteur. Remercions Olivier, généreux collectionneur, qui a mis à notre disposition sa magnifique Mercedes 230 S.

    Il va être beau ce film !

  • Des nouvelles de Kevin

    Il se porte bien. Le tournage a repris avec deux scènes courtes mais très amusantes (le commissariat en Espagne, le studio de tv) et on va bientôt renter dans le dur avec LA scène, celle du meeting, qui nous avait conduit à lancer cette campagne. Bref, nous avons loué une magnifique salle dans Paris et ce dimanche 12 mai nous tournerons ce qui sera le clou du film.

    Envie de voir de près les merveilleux accessoires que nous avons réalisés ? Envie de participer à la figuration ?

  • Kevin revigoré !

    Comment dire ? Au début de cette campagne nous avions, certes, fait plus des 3/4 du film mais nous étions rincés, schlass, un peu à l'image de ce pauvre Kevin.

    Maintenant que la campagne est finie nous sommes tout le contraire : requinqués ! 

    Tout le monde m'avait mis en garde : "une campagne de crowfunding, c'est un vrai travail, c'est usant". Que nenni ! C'est un vrai travail mais c'est revigorant !

    Il y a bien sûr vos contributions - nos munitions pour repartir au combat - mais il y a, aussi, tous ces messages, tous ces encouragements que vous avez pu nous adresser, ces partages sur les réseaux sociaux. Comment ne pourrions-nous pas terminer le film dans ces conditions ?!

    Nous allons le terminer et de la plus belle façon qui soit - ce qui est la moindre des choses vu votre générosité et l'affection que vous nous portez. Nos techniciens vont être brillants, nos acteurs inspirés, nous allons être légers, nous allons voler !

    Merci à tous et à bientôt (avec de belles images),

     

    Joël François