BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Kevin 1er - comédie royaliste

Terminons un long-métrage indépendant

À propos du projet

Kevin 1er est un long-métrage indépendant qui met en scène un univers et des personnages rarement vus à l'écran.

Il est le fruit de la collaboration de techniciens et de comédiens formés à l'école du court et du moyen métrage.

80% du film a été tourné ; cette campagne a pour but de permettre de le terminer.

 

"Kevin 1er donne aux royalistes les moyens

de rayonner hors de leurs milieux habituels!"

 

Deux militants royalistes

Jacques et René sont deux militants royalistes de longue date. Tractages, discussions avec leurs concitoyens, performances artistico-politiques... Ils ne manquent pas une occasion de travailler au retour du roi.

 

Les meilleures lames parfois s'émoussent

Nos deux amis, en ce début de film, sont un petit peu désabusés : le roi tarde à revenir. Pour chasser le cafard, ils boivent.

Un flash spécial d’information vient interrompre les programmes de la tv.

 

Une info incroyable

Louis XVII viendrait juste de s'éteindre... à plus de 230 ans ! Il aurait été tenu prisonnier dans le sous-sol d'un pavillon à St Maur.

Les deux hommes partent à sa recherche.

 

Kevin

L'opiniatreté paye. Nos deux royalistes ne rentrent pas bredouille de St Maur ; ils y ont trouvé un jeune homme dont ils sont persuadés qu'il est le fils que Louis XVII aurait eu sur le tard : Kevin.

Ils vont s'employer à le former à son métier de roi.

 

Ma vision du cinéma, c'est que pour qu'un film soit réussi tout doit être travaillé jusque dans le moindre détail.

En matière de casting, ça donne la chose suivante : voir, voir et encore voir des comédiens jusqu'à trouver les perles rares capables de composer des personnages mémorables même s'il s'agit de seconds rôles ou de brèves apparitions. Quelque-unes de ces perles :

 

Vous êtes royaliste :

Ben, faut soutenir le film. Vous en connaissez beaucoup des longs-métrages qui mettent en scène des royalistes ?Imaginez votre joie quand vous verrez à l'écran des personnes qui vous ressemblent, un film plein de tractages, de chants et de meetings royalistes !

Imaginez surtout l'arme de conversion massive que vous posséderez quand vous tiendrez ce DVD entre vos mains et que vous le passerez au malheureux de votre entourage qui n'a pas encore eu la grâce d'être touché par la nécessité d'un roi.

 

Vous n'êtes pas royaliste :

On ne vous en veut pas. Vous avez probablement des circonstances atténuantes. Qui sait ? Peut-être êtes vous allés à l'école publique, peut-être que vos parents écoutaient France Inter.

Mais vous êtes une personne de goût, vous aimez le cinoche, les petits films rares qui se logent dans les interstices. C'est ce qu'est notre film. Un vent de liberté, un Don Quichotte moderne.

Un film dans la tradition de ces classiques alternatifs du cinéma français que peuvent être les films de Joël Séria ou de Jean-François Stévenin.

 

La scène du meeting

Le film est tourné à 80%... mais une scène nous manque : la scène finale du meeting.

Deux choses sont nécessaires pour réaliser proprement cette scène : des figurants en nombre suffisant, une grande salle pour les réunir.

S'agissant des figurants, vous pourriez en être si vous le souhaitiez ; il vous suffira pour cela de cliquer sur mon profil et de m'envoyer un message (le tournage aura lieu un samedi ou un dimanche, en avril, en plein centre de Paris).

S'agissant de la salle et de la logistique, le budget de cette journée de rêve s'élève pratiquement à 3000 euros.

 

Nos autres objectifs

Nos objectifs sont multiples, chaque palier nous permettant de rendre le projet encore plus beau.

 

 

 

L'auteur

Mon parcours n'est pas banal. Je suis un ancien élève des Beaux-Arts formé au scénario par un vieux renard d'Hollywood, Marvin Albert, romancier et scénariste, retiré en France après de nombreuses années à travailler pour les plus grands studios. 

Je suis actif dans le court et le moyen métrage depuis 2000. Mon film précédent, "Le viandeur masqué" est un moyen-métrage de 45 minutes tourné avec des catcheurs professionels. Avec Kevin, je double la mise, je passe au long-métrage pour un film dont la durée totale devrait avoisiner 1h30.

Le portrait ne serait pas complet si je ne disais pas un mot de mon royalisme. Mes ancêtres ont eu l'honneur de défendre Louis XVI un certain 10 août 1792. Echappant au massacre, ils rejoinrent ensuite la Vendée militaire. Je ne porte pas de bel uniforme rouge mais l'esprit de service est toujours là.

 

Notre trio central

Philippe Godin vient du Théâtre ; Pierre Laclau est un habitué des seconds rôles télé. Ils forment notre duo d'irréductibles royalistes.

Que serait un film qui a pour titre Kevin 1er sans Kevin ? C'est Fabien Ara qui endosse le rôle. Il y est merveilleux d'invention : il râle, il prosteste, il baille, il crée un souverain inoubliable et qui donne beaucoup de fil à retordre à nos militants.

Fabien, qui n'en est pas à son premier long-métrage, est également un réalisateur bardé de prix ; découvrez son travail : https://www.fabienara.com/cv

 

Le reste de l'équipe

Des techniciens du cinéma formés à l'école du court et du moyen-métrage.

Des comédiens aguerris, des habitués des seconds rôles, des fictions tv. Des tout bon qui vont passer dans la division supérieure, jouer dans un long-métrage.

 

https://www.youtube.com/c/Kevin1er

https://www.facebook.com/FilmKevin1er/

https://www.instagram.com/filmkevin1er/

http://kevin1er.com/