BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Keepin' it Real

Un film de Malique Lee Moore

À propos du projet

Au coeur d’un subconscient noir, trois soeurs chantent. Elles nous racontent les histoires d'un garçon en colère, d'une fille malheureuse et d'une salle de bal entourée de statues de marbre. Quel est leur lien? Ils sont tous N.O.I.R...

***********************************************************************************************************

Keepin’ it Real (rester vrai) est une installation vidéo sur quatre écrans, imaginée par le jeune artiste afro-américain Malique Lee Moore pour son projet de fin d’études au sein de l'école Parsons Paris. Centré sur l’expérience physique et psychique d’une personne noire vivant en occident, Malique dépeint une galerie de personnages inspirés de la culture populaire et de sa propre expérience en France. Il questionne ainsi les notions de réalité et de représentation à travers des récits singuliers traitant de l’homosexualité, la féminité, l’engagement artistique et politique. L’artiste utilise différentes formes telles-que la danse, la performance, le montage cinématographique et la musique, dans un registre satirique.

Keepin' it Real est aussi l’opportunité de réunir plus de trente artistes afro, français et américains (performeurs, danseurs, acteurs, réalisateurs, artistes ou étudiants) ayant accepté de travailler bénévolement sur un projet aux formes multiples : plastique, digitale et cinématographique.

Le projet se décompose en deux parties :

- Les scènes oniriques et esthétiques filmées comme des clips vidéo (ex. Le Bal), constituant huit tableaux.

- Les scènes de Mockumentaire (ex. Madame Blanche) qui constituent également huit séquences.

 

Jeune légende parisienne de la scène Ballroom , Hanabi Campbell.

 

Michelle and Hanabi Stills by @MarquesAngelo

A quoi va servir le financement ?

 

Nous avons achevé les six scènes esthétiques, il nous restes trois scènes du mockumentaire, ainsi que l'enregistrement des vocalises et des sons du film.

 

Pour récompenser la motivation de notre équipe et célébrer le projet, nous souhaitons organiser après le vernissage de l’exposition un véritable bal Voguing dans la tradition New-Yorkaise : avec des catégories, un hôte et des défilés. Vous y serez bien-sûr conviés !

 

Jusqu'à maintenant, le budget provient de l'investissement personnel de Walid Bekhti (producteur), de Malique Lee Moore (réalisateur) et Johanna Makabi (co-auteur). L'école Parsons Paris prend uniquement en charge l’exposition du projet au Mona Bismarck American Center.

 

Les 1500 Euros que nous espérons récolter grâce à votre aide nous permettront de tourner les huit derniers tableaux. Nous pourrons ainsi :

- rembourser le studio en île-de-France pour deux jours.

- rembourser le matériel image  (lumière, fond vert etc.)

- louer du matériel son et le studio d’enregistrement

L’argent sera majoritairement investi dans la post-production, et dans un second temps, servira à améliorer l’exposition et proposer un line-up de folie lors du bal voguing !

 

À propos du porteur de projet

 

- Portraits de quelques acteurs :

 

Dana Fiaque (Afro Blue)

Jeune actrice et chanteuse qui s’est faite connaître dans la pièce de théâtre F(l)ammes, elle incarne le personnage d’Afro Blue qui a choisi de porter son afro en signe de protestation tout en ayant ses propres insécurités. Elle apparaît également dans le choeur The Fates (les Parques), aux côtés de Cyn Awori et Eden Tinto Collins, où les trois chanteuses imitent la mythologie grecque pour tisser des liens entre les scènes oniriques du projet à l’aide de leurs vocalises.

 

Lemuel Jones (Madame Blanche)

Américain à Paris et étudiant en art, il a lancé son premier Magazine Journey One traitant de l’alienisme. Il incarne Madame Blanche, jeune afro-américain en visite à Paris, qui décide de vivre sa vie rêvé de bourgeoise parisienne.

 

Almamy (Angry Black Boy)

Mannequin incarnant la rage et l’agressivité que l’on incombe aux personnes noires à travers le personnage d’Angry Black Boy, entre carapace protectrice et colère noire.

 

Mathieu Mendy

Légendaire danseur des maisons Ladurée et Royalty, Mathieu participe à la scène du bal Voguing. Né à New-York dans les années 1980, le bal est un lieux “safe” où la communauté LGBTQ+ se réunit pour se défier et se défouler.

 

 

 

- L’équipe :

 

Réalisateur : Malique Lee Moore

Artiste multimédia et graphiste né à Brooklyn, basé à Paris et New York, il travaille essentiellement avec la performance, la photographie, la vidéo et l’installation. Son oeuvre analyse la conscience sociale pour questionner les rôles de la race, du genre, de la sexualité, de la classe et de la religion.

https://maliqueleemoore.myportfolio.com/

 

Co-scénariste  : Johanna Makabi

Réalisatrice du documentaire Méduse Cheveux afro et autres mythes questionnant la perception des cheveux crépus en France à travers le mythe de Méduse. Productrice, programmatrice pour l’association Cinewax et membre de l’équipe du média Waïa, son travail est traversé par des réflexions sur la transmission, l’universalité et l’urbanité.

https://www.facebook.com/MEDUSEAFRO/

 

Producteur : Walid Bekhti

Jeune producteur engagé, il a fait ses classes avec le mythique producteur Paulo Branco et est aujourd’hui étudiant à la Femis. Également commissaire d’exposition, il a monté trois expositions d’arts visuels (photos, peintures etc).

 

Chef opérateur : Angelo Marques

Passionné par l’image, Angelo est également photographe et travaille essentiellement pour la publicité et la musique.

@MarquesAngelo

Second Opérateur  : Loïs Le Houerf

Jeune photographe de talent basé à Saint-Denis, Loïs est l'opérateur des scènes de Mockumentaire. 

@loislehouerf

Compositeur : Matias Elichabehere

Basé à Paris, il compose principalement pour la musique à l'image ou pour la scène. Il a notamment composé pour les films Sabine de Sylvain Robineau ou Minuit de Yoan Taillandier. Il utilise les bruits du quotidien pour en faire des métaphore de la vie urbaine à travers des mélodies contemporaines.

http://www.matiaselichabehere.net

Costumière : Michelle TSM

Cool kid de la scène voguing, Michelle habille toute la scène dansante de Paris et réalisera les costumes pour The Fates et le Ballroom.

@michelletsm_

 

Maquillage  : Oldie Mbani

Jeune talent du maquillage, Oldie s’illustre dans la photographie de mode et la vidéo.

@Laglowdigger

Share Suivez-nous