BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Jusqu'à l'Aube - Court-métrage

Une jeune détenue Polonaise s'échappe d'un camp de concentration.

À propos du projet

LE POURQUOI DU COMMENT ? 🤔

En mêlant le récit de leur journée, Etienne évoque un bâtiment du fort militaire de Vincennes devant lequel il est passé en vélo et qui lui fait penser à un camp de concentration. Charles raconte l'histoire du court métrage qu'il vient de voir et du quiproquo autour de la langue dont le film traite.

Quelques cafés plus tard, la graine a germé 🌳 et la nouvelle idée est lancée …  

      

Nous avions depuis longtemps l’envie de mettre en scène une histoire d’évasion. Nous avions aussi pour désir de réaliser un court métrage sur la déportation lors de la Seconde Guerre Mondiale et c’est en rapprochant ces deux idées que ce projet a commencé à prendre forme dans notre imaginaire. Ce dernier se démarque des autres court-métrages que nous avons pu réaliser jusqu’à présent car il implique des moyens que nous n’avons pas. Il nécessite des conditions de tournage contraignantes : tournage en forêt et tournage sur des lieux assez éloignés les uns des autres. Nous sommes dans une démarche d’apprentissage, ces difficultés représentent donc un vrai challenge pour nous.

Outre ces difficultés pratiques et techniques, ce projet nous tient également à cœur de par le thème qu’il aborde. La Seconde Guerre Mondiale est largement représentée dans le cinéma et nos sources d’inspiration sont nombreuses : Le pianiste de Roman Polanski, Le train de Pierre-Granier Deferre, La liste de Schindler de Steven Spielberg ou encore Les Faussaires de Stefan Ruzowitzky.

Nous avons imaginé cette histoire non seulement pour son aspect esthétique et historique mais également dans une volonté de se questionner sur des thèmes plus généraux que sont la vie et la mort et le bonheur lié à la famille.

À notre sens, le cinéma n’est pas seulement un art démonstratif mais aussi un moyen de véhiculer des idéaux et de se questionner sur le monde qui nous entoure.

C’est pour toutes ces raisons et beaucoup d’autres encore que nous décidons de porter ce projet jusqu’à vous.

A quoi va servir le financement ?

À VOUS qui allez (on l'espère) nous permettre de réaliser ce projet que nous chérissons tant, À VOUS qui nous offrez la possibilité de mettre un peu plus encore nos pieds dans le monde de la réalisation, À VOUS , nos potes, notre famille, nos connaissances ou tout simplement À VOUS  ami du cinéma et du court métrage, À VOUS petits et grands contributeurs, MERCI mille fois. Enfin avant les 1000 merci, il va falloir nous donner la possibilité de réaliser notre projet. On vous donne 500 merci maintenant et 500 merci quand on le projet aura, grâce à vous vu le jour. DEAL ??!  😄🎥

On va donc vous expliquer un peu plus en détail le pourquoi du comment, il va falloir sortir la carte bleue...

Ce projet est notre premier film pour lequel nous cherchons de véritables financements auprès de différentes structures. Nous avons besoin de 2500€ pour l’aboutissement du projet. La Ville de Vincennes ainsi que des associations d'anciens combattants nous soutiennent déjà et nous comptons sur cette cagnotte pour financer le reste.

Voici les détails du budget en ayant effectué des devis auprès d’entreprises professionnelles, spécialisées dans la location de matériels dédiés aux projets audio-visuels et aux tournages cinématographiques.

Nous aurons besoin de deux acteurs principaux, une jeune fille d’une vingtaine d’années et d’un homme entre 40 et 50 ans. Ils doivent être d’origine polonaise ou ressemblant et doivent être capables de le parler assez couramment. Nous tenons en outre à les rémunérer car les conditions dans lesquelles ils joueront (tenues légères de détenus, à même le sol, fortes émotions, …) nécessitent une grande implication personnelle que nous souhaitons, à juste titre, saluer.

Nous ferons appel à un maître-chien lors du tournage qui s’assurera de faire jouer un berger allemand pour la scène de réveil de la jeune fille.

Quelques soldats seront visibles lors de la scène finale, c’est pourquoi, par souci de réalisme, des costumes et des accessoires de militaires allemands de l’époque seront loués.

Une maquilleuse sera également recrutée sur le tournage. En effet, le maquillage à toute son importance dans la retranscription de ce que nous cherchons à véhiculer à travers notre film, notamment afin de recréer l’impact de la détention sur les corps des acteurs mais également pour les différents effets spéciaux make-up des blessures (par exemple par le chien).

Nous prévoyons également un budget annexe (frais divers) qui permettra de couvrir les dépenses liées aux déplacements sur les différents lieux de tournage, les défraiements des acteurs et de l’équipe technique et aux consommables lors du tournage.

Pour ce qui est du matériel technique de prise de vue, il sera indispensable de louer un stabilisateur de caméra pour des scènes de course par exemple.

Voici donc précisément comment seront utilisées vos participations à notre projet.

Dans le cas où la somme récoltée serait supérieure à 1500€, vos contributions nous aiderons à pousser le réalisme de notre projet encore plus loin : en fonction de votre générosité, de quelques costumes de figurants supplémentaires, un véritable tournage de nuit avec les installations de lumière adéquats jusqu’à une version longue de Jusqu’à l’Aube incluant des scènes inédites.

À propos du porteur de projet

 

Etienne et Charles, nous sommes deux amis de l’époque du lycée. Nous sommes tous les deux de jeunes passionnés de cinéma qui réalisons des court-métrages amateurs. On partage aussi une autre passion en commun qui est le billard 🎱 ! Mais, soyons honnêtes, on s’est finalement dit qu’on n’allait pas se lancer dans une carrière internationale de billard parce que bon c’est pas comme ça qu’on devient connu… Entre Martin Scrocesse et Efren Reyes c’est quel nom qui résonne dans ta tête ? Pas celui en lien avec le billard en tous cas. Pourtant ce sont tous deux des légendes dans leur discipline.

Cependant, **AUTOPROMO** on a déjà réussi à allier les deux dans un bon petit court métrage, allez jeter un coup d'oeil sur notre chaîne Youtube... 😉

Trêve de plaisanteries ! Ça fait 2 ans qu’on a commencé l’écriture et maintenant 6 mois qu’on s’est lancé dans la réalisation de court métrage. Au fur et à mesure des tournages on a eu comme but de se former et de se professionnaliser toujours un peu plus en touchant à différents genres (DON'T WORRY !!, tous nos films ne sont pas déprimants).

Aujourd’hui, on cherche désormais à financer notre cinquième court-métrage, Jusqu'à l'Aube, et ainsi prétendre à une qualité technique, esthétique et artistique d'un plus haut niveau.

Voilà, c'est nous, Carl et Pec pour les intimes, 2 amis, amoureux du 7ème art, avec une soif de découvrir, de créer mais surtout de réaliser.

Pour te donner un léger aperçu de ce qu'on fait à côté

Merci à vous qui avez eu le courage de parcourir notre projet jusqu'ici ! Ouuuf c'est la fin ... sniff

Nous espérons avoir eu les mots pour vous convaincre que ce projet nous tient vraiment à coeur et que sans vous nous n'y arriverons pas. Alors que vous soyez un futur bienfaiteur du projet ou un simple curieux éphemère nous vous saluons chaleureusement 😜

À très vite !

 

 

 

 

Share Suivez-nous