Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Joyeux Bords d'Elles

Recevez votre exemplaire en contribuant à la production de ce roman.

À propos du projet

Joyeux Bords d'Elles est un roman de vie, d'un amour passioné qui s'écoule au rythme de lettres. Ces lettres d'une femme mère de famille à une autre femme, voyageuse invétérée qui a tendance à doucement brûler la vie par les deux bouts. Ces lettres d'amour dirait-on pour la praticité du mot. Pourtant l'amour n'est qu'une des couleurs du spectre, de ce lien, les lettres sont le reflet d'autant de rouages complexes dans une telle relation. 

Maquettes des couvertures : 

               

Format Broché 260 pages.

Imaginez... Vous emménagez dans une vieille maison, vous avez un peu de temps devant vous, vous faites à nouveau le tour des pièces, un peu plus en profondeur, un peu plus dans les recoins et, et il y a manifestement eu un oubli. Une malle bombée et vieillie est là qui semble vous y attendre. Une par une vous pourrez défroisser les lettres que Claire a écrites à Astrid. De façon suivie ou sporadique. Vous suivrez, lecteur impuissant, comme elles, le chemin tortueux que peut faire emprunter la passion, oserait-elle y écrire l'amour ? Claire se livre sur ses émotions, ses sentiments. Elle dépose dans ses missives tout ce qui la traverse ou encore la charge. Elle revient sur ces moments marquants de sa vie et les confie à Astrid qui parfois, souvent, en est une des pierres angulaires. Parfois elle y croit, elle est confiante, elle en sortira indemne. Et puis il y a ces promesses, c'est toujours Astrid qui promet en premier, ces promesses que l'on pense intenables... Il y a ces corps qui se hurlent, qui s'écrivent, ces corps qu'elle lui écrit et parfois lui décrit. Cette insolence et ce désir lancinant. 

Réactions du panel de lecteurs : 

"Après cette lecture, intense et finalement mouvementée, je suis restée  absorbée... cette histoire d’amour inachevée, dans laquelle chacun peut sans doute y retrouver un peu du sien, nous prend au souffle et à témoin. La lecture est simple, ce style sexy et drôle à la fois nous en ferait parfois rougir. A lire sans modération... !" C.

"Une histoire d’amour. Une histoire qui fait sourire, qui transporte, qui fait pleurer. Autant une histoire d’amour qu’une histoire de douleur. Des héroïnes vibrantes, vivantes, humaines. Une histoire qui transporte, qui anime, qui fait mal. Elle ne peut pas laisser indifférente. Lisez-la, vous n’en sortirez pas indemnes !" S.​

"J'ai le cœur ouvert en deux." T.


"J'ai le plaisir de lire ce bouquin. Ce livre me fait ressentir tellement d'émotions. Je mange les pages une à une sans vouloir m'arrêter. Je me dis bon après cette page je fais une pause... Mais non... Je continue. Des sensations d'être à la place des personnages, d'être là, proche de leur histoire. Je me dis qu'il n'y a pas de fin possible. Je lis ce livre comme une série qu'on regarde avec des yeux brillants sans avoir envie que ça se termine. On est jamais rassasié. Faut qu'il sorte ce bouquin... Et d'autres aussi !
Très très prometteur !Bravo ! " S.


"C'est l'histoire d'une petite qui écrit. Et elle écrit bien cette drôlesse...
Page après page, on se laisse happer par cette histoire qui fait vibrer certaines cordes parmi les plus intimes.
Parce qu'on a déjà été Claire
Parce qu'on a déjà été Astrid.
Parce que Morgane explore merveilleusement la complexité des sentiments qui nous animent.
Parce que la vie est une sacrée montagne russe.
Parce que ce livre ne peut rester inconnu !" M.


Rejoigner Joyeux Bords d'Elles sur Instagram !
 



Claire et Astrid ce sont deux personnes foncièrement différentes aux sensibilités passionnées. Claire et Astrid connaissent tous les outils pour apaiser, leurrer, enflammer, envelopper ou empoisonner leur histoire; en revanche pour ce qui est de fermer le livre... Le doute subsiste. Bloquées dans ce jeu comme dans une partie de Jumanji, les répis sont minces et la fin constamment remise en question.  

La fin... Boucler les ceinturons de la malle et reprendre le cours des choses. Tout simplement. Toujours la même histoire. Peut-être a-t-elle déjà impacté votre vie ou faites-vous encore partie des chanceux et chanceuses qui pensent que ce n'est qu'une légende ce bien trop célèbre chagrin d'amour ? 

 

À quoi va servir le financement ?

N.B. Avant toute chose, sachez que dans le cas où la cagnotte n'atteindrait pas son premier objectif vous serez remboursés de votre investissement. 

"Toutes les personnes qui ont soutenu le projet reçoivent un mail leur notifiant cette annulation et seront automatiquement remboursées." Source

 

Projet participatif et pas seulement pour le financement ! 


Je vous tiens au courant au fur et à mesure de nos propositions de maquettes. Cela se passe dans les news du projet (que vous recevrez dans vos boites mail une fois votre contribution validée ) archivées dans l'onglet News juste à coté de l'onglet Accueil en haut de page. 



JOYEUX BORS D'ELLES  

Le premier palier c'est le livre, le livre dans vos mains tout prêt à être dévoré en un rien de temps ou savouré au long des pages, même griffonné ici et là si le cœur vous en dit (mais je veux des photos de vos gribouillages !).

Le second palier c'est...


LE LIVRE AUDIO


Second palier à 300%


Depuis que j'ai commencé à écrire ce livre j'ai pour projet jumeau d'en faire un livre audio. De faire entendre à l'auditeur l'émotion, les silences, les éclats... Un film sans l'image. 

" Les silences, contrairement aux autres arts, à la vie aussi, je crois que c’est ce qu’il y a de plus difficile, périlleux à faire ressentir dans un texte, un dialogue, une pensée. Il doit être lourd en tête et léger sur le papier. Il doit être suggéré au simple moyen d'un espace, d'un saut de ligne tout au plus. Et puis le ton d'un silence... Pas de ponctuation pour les silences, c'est la règle. Un silence n'existe que parce que le verbe se tait."


Là les coûts seront majoritairement électroniques ( micro, logiciel, stockage etc etc... ) je les définirai au fur et à mesure de vos contributions. Tout un chacun qui aura manifesté son intêret pour ce projet recevra un mail lui en notifiant l'avancée. 

Continuer d'écrire, et d'être lue :

Et si votre enthousiasme dépasse les 700% (2500€) celà me premettra de mettre en route l'édition du récit précédent celui-ci, déjà en cours d'écriture.

À propos du porteur de projet


Écrire... Peu savent que j’écris. C’est bien trop pédant pour ce que je fais vraiment. Je n’écris pas parce que j’aime l’idée d’écrire. Ce que j’ai commencé à faire c’était écrire quand j’en avais besoin. Parce que j’en avais besoin. Quand ça n’était pas une heure correcte pour me confier. Quand c’était trop pressé ou trop lourd. Quand ça n’était pas dicible. Quand c’était trop confus. Et puis cet amour, plus intense et insensé que les autres. Cet amour qui excellait dans le Trop et le Pas assez.

C’était tout à fait par hasard. Une minuscule lettre de rien du tout, une missive a été à l’origine de cette chose qui a fini par construire sa propre histoire sans trop d’interventions de ma part. Dans les faits du moins. Les mots c’était encore moi qui les choisissais. Les ponctuations, les silences. Et puis c’est devenu une activité de plus en plus présente, ma constance. 

La vérité c’est qu’écrire j’aime ça. Être lue encore plus. Et quand les lecteurs m’expliquent ce qu'ils ont ressenti et pourquoi. Quand ils me posent des questions sur ce qui n'est pas dit de l'histoire. Quand ils imaginent au-delà du texte avec leurs cœurs, leurs projections. Ça c’est fou. Ça dépasse l’entendement. Je pense que ça fait partie de ces choses dont je ne me lasserai jamais.

Bref voilà j’écris. C’est si élémentaire. Écrire. Humble. J’écris parce que j’aime ça. Et puis c’est tout. C’est pas une passion, c’est comme parler, respirer, c’est comme ça. D’autres font du sport. Ils en ont besoin. Moi c’est prendre mon ordinateur, allumer une cigarette ou me glisser dans mes draps et m’enfuir, écrire ce livre que j’aurais tant aimé lire.

C’est ce que je me disais quand j’étais adolescente, couchée sur le ventre en travers du lit, le menton encore rebondi en appuie sur mes mains. Puisque tu ne trouves pas le livre de tes rêves, écris-le ! 

C'est chose faite, maintenant pour pouvoir diffuser ce livre, j'ai besoin de vos soutiens, tous vos soutiens sont les bienvenus. Moraux, financiers, professionnels... 

D'avance, MERCI.

 

Share Suivez-nous