BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Sauver le Journal des 2 Rives à Triel

Le Journal des 2 Rives risque de disparaître et a besoin de votre soutien !

À propos du projet

Le Journal des Deux Rives (J2R), créé il y a 15 ans, est un journal local autour de Triel-sur-Seine, au Nord des Yvelines. Il assure une information fiable, indépendante des plus grands medias et des pouvoirs politiques, sur une actualité au plus près des habitants. Il donne bien sûr également la parole à qui veut la prendre, et facilite ainsi le débat local entre citoyens. Le J2R se décline en une diffusion papier de 1000 exemplaires par parution (8 éditions par an). Il assure aussi l'édition de deux sites internets (www.journal-deux-rives.com avec 1200 visites uniques/jour et www.les-nouvelles-des-mureaux.com avec 500 visites uniques/jour) et des comptes facebook associés.

Avec peu de moyens, et beaucoup d'énergie, ce journal est devenu un poil à gratter local. Son équilibre financier est précaire, les revenus permettant juste de couvrir les dépenses, sans qu'il soit possible de rémunérer significativement et régulièrement aucun de ses contributeurs.

Or, à la suite de la publication, sur le site internet du J2R et dans le numéro 111 du J2R (daté juin-juillet 2013, pages 20 et 21), d’un article s'intitulant « harcèlements à tous les étages », au sujet de la police municipale de Triel-sur-Seine, une plainte en diffamation a été déposée contre le J2R. C’était la première fois que cela nous arrivait depuis 15 ans ! 

En première instance, le tribunal a condamné en 2015 Rodrigo Acosta Garcia, directeur de publication de J2R, pour diffamation sur une personne ou agent dépositaire de l’autorité publique. Le J2R a fait appel. La Cour d’appel de Versailles vient de rendre public son arrêt du 23 mars 2016 sur cette affaire. Le jugement est fondé sur la méthode de l'enquête, plus que sur les faits « qui n’ont pas fait l’objet d’un débat contradictoire ». Par  ailleurs, il est reproché au J2R d'avoir permis « la rédaction d’un tel article par un étudiant effectuant un stage d’un mois... alors même que la complexité du sujet traité aurait mérité qu’il soit attribué à un journaliste expérimenté ».

En conséquence, le directeur de publication, Rodrigo Acosta Garcia, devra débourser environ 5000 euros d’amende, de dommages et intérêts et de frais de justice, auxquels s’ajoutent ses frais d’avocats. Ni le J2R, ni Rodrigo Acosta Garcia ne disposent de la somme demandée. Le journal est donc en danger de disparaître.

Par conséquent, appuyé par la Ligue des droits de l’Homme (LDH), par de nombreux citoyens locaux et élus, et exerçant dans un territoire attaché à la liberté d’expression et d'information - on vous renvoie aux écrits d’Octave Mirbeau résident de Triel au XIXe siècle - le J2R lance à toutes celles et à tous ceux qui sont favorables à un large droit d’expression et à la liberté de la presse un appel à l'aide afin de sauvegarder un media d'information direct et citoyen dans les communes du Val de Seine.

A quoi va servir le financement ?

Le financement va servir à renflouer la trésorerie du J2R afin de sauver le journal. Vous pouvez contribuer à une souscription sous forme de financement participatif :

A : 5 euros (en contrepartie d'un accès au site Internet J2R pour six mois)

B : 10 euros (en contrepartie d'un accès au site Internet J2R pour 12 mois)

C :15 euros (en contrepartie d'un package DUO (Web + papier) pour six mois)

D : 25 euros : (en contrepartie d'un package DUO 12 (Web + papier) pour douze mois)

BF : 40 euros et plus : bienfaiteur (en contrepartie d'un package DUO 12 (Web + papier) pour 24 mois)

SBF : 100 euros et plus : Super bienfaiteur (en contrepartie d'un package DUO 12 (Web + papier) pour 48 mois)

À propos du porteur de projet

Le directeur/fondateur du J2R, Rodrigo Acosta Garcia, est passé à France-Inter

http://www.franceinter.fr/emission-dici-dailleurs-rodrigo-acosta-immigre-qui-a-reussi-deux-fois

Site internet du J2R : http://www.journal-deux-rives.com/
FB de soutien : https://www.facebook.com/soutienJ2R