Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Jean-Paul Hervé - Ligne B

Bonjour à tous.te.s, ici Jean-Paul Hervé, Hervé Humbert, Raphaël Poly, Loïc Bachevillier et Fred Roudet. Bienvenu.e.s sur notre Ulule.

  • Chronique dans CITIZEN JAZZ de Raphaël Benoit !!!

    Une très belle chronique est parue dans le célèbre média CITIZEN JAZZ ; écrite par le talentueux journaliste : Raphaël Benoit. Voyez vous-même!

                                                 

    CHRONIQUE : JEAN-PAUL HERVÉ - LIGNE B

    J-P. Hervé (g), F. Roudet (tp, bugle), L. Bachevillier (tb), R.Poly (b, programmation), H. Humbert (dm)

    Jean-Paul Hervé a beaucoup emprunté le métro lyonnais. En particulier la ligne B. Un casque sur la tête pour voyager en musique et déambuler au fil des couloirs et des stations, il a peu à peu intégré les multiples sonorités de cette mécanique souterraine aux mélodies qui accompagnaient sa route. L’idée d’en tirer une forme musicale est née, et le guitariste compositeur a commencé à travailler sur la bande-son d’un transport peu commun.

    Pour mener à bien cette démarche, il a fallu d’abord bien s’entourer. La question du duo basse/batterie n’a pas tardé à être résolue, avec les vieux compagnons de route (déjà présents dans JPH3) Raphaël Poly et Hervé Humbert. Une section rythmique imbriquée, parfaitement huilée, sur laquelle le reste du groupe n’a plus qu’à se poser comme sur des rails. Le répertoire appelait des cuivres, là aussi l’évidence a désigné Fred Roudet à la trompette et Loïc Bachevillier au trombone. Une formation de circonstance pour jouer sur les correspondances entre le jazz et le rock.

    La musique est pensée comme un déplacement dans les galeries ramifiées. Elle se décline en variantes qui mettent en exergue à la fois les instants statiques qu’induisent les transports en commun et les traversées emportées par le flot des voyageurs aux heures de pointe. Les sons enregistrés dans le métro ne sont pas seulement des illustrations sonores qui viendraient orner les compositions musicales : elles sont la matière première du compositeur. À partir d’une alarme, d’un souffle, de jingles répétés ou de dialogues éphémères, Jean-Paul Hervé a développé une musique contrastée, dans laquelle les musiciens ont la liberté d’improviser et d’incorporer leur propre expérience de ces espaces de solitude partagée.

    Le résultat est aussi plaisant qu’intéressant. Flanquée d’une ossature technique faite de contretemps et de mesures complexes, la musique n’est cependant jamais ésotérique, parce qu’elle est avant tout portée par des mélodies pénétrantes. Elle évoque d’ailleurs moins ces lieux aux cavités industrielles que l’humain en mouvement qui les emprunte. La générosité et la virtuosité de chaque musicien est telle que les morceaux sont riches et captivants. Une telle création était périlleuse, car pointait le risque d’un glissement vers la caricature. Il n’en est rien, la musique que ce disque propose se suffit à elle même et ne s’adressera heureusement pas qu’aux usagers de la ligne B.

    par Raphaël Benoit // Publié le 17 mars 2019

     

  • En exclu, la photo qui était pressentie pour la pochette d'album!

    Cette news est réservée aux contributeurs du projet.

  • Article : Citizen Jazz | Raphaël Benoit | Compte-rendu de la sortie d’album publié sur le site

    Vendredi 25 janvier
    Jean-Paul Hervé est venu présenter sa nouvelle création, Ligne B, ou la bande sonore de la deuxième ligne du métro lyonnais. Une date doublement importante pour ce quintet inédit, puisqu’il s’agissait d’une première prestation scénique et qu’elle coïncidait avec la sortie de l’album. Le genre de soirée exceptionnelle dont le festival est coutumier. Aux côtés du guitariste, on retrouve Hervé Humbert à la batterie, Raphaël Poly à la basse/programmation, Fred Roudet à la trompette et Loïc Bachevillier au trombone. Une solide formation qui n’a pas froid aux yeux, et qui s’empare des compositions de Jean-Paul Hervé avec une dextérité renversante. Le groupe joue vite, fort, et maîtrise toutes les nuances de cette musique directe et spontanée. Très écrite, elle ouvre des espaces d’improvisation risqués comme autant de défis que les musiciens relèvent haut la main, provoquant l’enthousiasme d’un public décoiffé. On retient notamment l’impressionnante série de solos à toute vitesse sur « Heure de pointe ». Un dialogue s’instaure entre les musiciens et l’assistance dans ce concert en commun, où les voyageurs interagissent. Le dernier métro du retour aura une note plus singulière que d’habitude, et ses sonorités raviveront bien des mélodies inspirées.

    Le festival s’achèvera avec Charlier Sourisse Winsberg, pour un hommage à Michaël Brecker, avec Randy Brecker, le frère du regretté saxophoniste, le vendredi 1er février, toujours au théâtre Jean Marais, à St Fons.

    par Raphaël Benoit // Publié le 27 janvier 2019

    http://www.citizenjazz.com/La-saboteuse-de-Saint-Fons.html

  • Article : Jazz Rhône-Alpes | Gérard Brunel et Didier Martinez | Lancement de Ligne B

    Germé au fil des voyages qu’il entreprend presque quotidiennement sur la Ligne B du métro lyonnais, le guitariste et compositeur Jean Paul-Hervé a intégré les sons du métro à ses écoutes musicales au point d’y puiser la matière pour un projet musical original auquel il a souhaité associer des musiciens du collectif la Compagnie du Facteur Soudain au premier rang desquels les membres de son trio JPH3, Hervé Humbert batterie et Raphaël Poly : basse et programmation complétée par les cuivres Fred Roudet (trompette, bugle) et Loïc Bachevillier (trombone). Ce soir le St Fons Jazz réunissait le double privilège de la création du projet sur scène et de la célébration de la sortie de l’album Ligne B (distribué par Inouïe Distribution)

    Dans l’ordre strict de l’album, c’est la totalité des titres qui sera joué ce soir pour une balade hyperréaliste dans le métro lyonnais. Dès le premier morceau Ouverture des Portes, on sait que les propos seront toniques et résolument jazz rock. Au fil des stations s’ouvre sur une belle ligne de trombone avant des envolés de guitares très rock progressif et quasiment “floydiennes”. L’intensité augmente encore avec Heure de pointe ou trompette et trombone s’interpellent et se bousculent portés par une rythmique musclée. Les sons et les voix du métro annonçant les stations  sont préprogrammés et judicieusement utilisé par Raphaël Poly pour nous plonger au cœur de la rame qui avance ou nous perdre dans  les couloirs. De temps à autre l’ambiance est plus apaisée et coopérative comme sur Vous descendez ?, même si la tension monte à l’approche de la station et de l’heure de la descente. Il ne faut jamais avoir pris le métro avec un groupe d’enfants pour ne pas ressentir le vécu que transmet Les Collégiens. Pas à pas fait à nouveau la part belle à la guitare très jazz rock de Jean-Paul Hervé avec laquelle on avance d’un pas assuré poussé par le vent des cuivres et les frappes appuyées d’ Hervé Humbert. L’arrivée à la station Part Dieu signe l’heure des Correspondances vers des destinations réelles ou imaginaires que chacun est libre d’imaginer comme nous le suggère la trompette de Fred Roudet. Metrolectro utilise largement les programmations de Raphaël Poly (qui co-signe ce morceau avec JP Hervé) pour terminer de la façon la plus intense qui soit ce parcours sur la Ligne B.

    Un projet innovant et étonnant que tous les programmateurs régionaux devraient s’arracher et que l’on peut déjà écouter sur CD (Plateformes habituelles ou sur le site de Inouïe distribution)

     

     

  • Le grand soir : c'est le vendredi 25 janvier à 20h30 au Saint-Fons Jazz Festival!

    Organisé par Saint-Fons Jazz / Ecole de Musique - CRC, c'est le Vendredi 25 Janvier à 20h30 qu'aura lieu le tout premier concert de Ligne B - Jean-Paul Hervé. 

    Les musiciens sortent tout juste d'une résidence de Création scénique à la Bobine où ils ont parfait leur maitrise du projet! ils nous réservent de belles surprises, en LIVE!

    Rendez-vous donc au :

    Théâtre Jean Marais
    59 rue Carnot, 69190 Saint-Fons

    https://www.facebook.com/events/2228226410784633/